Mission numéro 5 : Rencontres internationales - Page 2
    Cher visiteur,

    Tu viens de pénétrer dans une zone de quarantaine!! Tout le monde peut entrer, mais sortir d'ici est impossible. Ainsi, tu n'as plus d'autre choix que de t'inscrire mais attention !! Les membres de ce forum sont fou, psychopathe et complètement atteint de la cervelle, fan de ship, bizarre... Le staff de ce forum aime le sang, les morts et le sadisme... Cher visiteur, si tu es un minimum drôle et déluré, alors les personnes composant Deathly Hallows sont tes amis!!

    De toute façon tu n'as plus le choix, tu es contaminé, tu es perdu... Tu vas bientôt devenir toi aussi un ADC (Atteint De la Cervelle) et ça ne se guérit pas alors n'attend plus, et inscris-toi."


    On est pas obligé d'être fan d'Harry Potter pour s'inscrire sur ce forum. :-) Laissez nous notre chance, vous verrez qu'on est pas méchant. ̿ ̿̿'̿'̵͇̿̿з=(•̪●)=ε/̵͇̿̿/'̿'̿̿̿ ̿ ̿ ̿



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission numéro 5 : Rencontres internationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mer 26 Jan - 18:59

Ressentant à présent comme une sensation de chaleur, au creux de son estomac, remontant le long de son corps jusque dans sa gorge, la sorcière se surprit à serrer les poings. Elle était à présent en colère, Amadeo lui ayant bien remis les idées en place. La sensation de panique qui l’avait envahie jusque là se dissipa pour laisser place à la bouillante émotion.

« Je crois que nos amis nous attendent.. Évite de mourir, si c'est possible. »

Baissant d’abord la tête vers le sol, comme pour reprendre de l’élan ou puiser en elle la force nécessaire, comme lorsque qu’une personne lutte profondément contre sa peur afin de la transformer en rage, elle releva ensuite son regard déterminée. Mais alors même qu’elle s’apprêtait à lever sa baguette pour lancer un sortilège, elle en évita de justesse un autre qui toucha malheureusement ou heureusement pour elle une autre cible.

Sentant le long de son visage et de son cou, un liquide chaud et poisseux lui recouvrir soudainement le corps, elle porta instinctivement sa main gauche sur l’étrange texture. Regardant ensuite rapidement cette chose qui était en fait du sang, elle retourna immédiatement son visage vers la personne blessée, et constata d’un œil expert l’état de santé du malheureux homme. Si elle réagissait vite avec des gestes d’urgence, elle pourrait lui sauver la vie peut être. C’était sans doute ridicule pour certains d’avoir ce genre de considérations alors qu’on était soit même menacée, mais Dahrah était avant tout une guérisseuse et elle n’avait pas choisit ce métier par hasard. Elle ne supporterait pas que cet homme agonise à ses pieds sans qu’elle n’ait rien tenté. Tremblante de rage, elle s’assura qu’Amadeo occupé à lancer des Sortilèges au prétendu groupe de l’Ordre soit suffisamment près d’elle, pour lancer dans un cri de rage ou de désespoir comme vous le voudrez un :

« DEPRIMO ! »

Le but de la manœuvre étant de ralentir quelques instants la progression du groupe afin qu’elle puisse exercer rapidement les premiers soins sur le sorcier blessé. Reculant de quelques pas pour parvenir jusqu’à lui, elle cria à Amadeo pour couvrir le chaos ambiant :

« Retiens les quelques secondes ! »

Se penchant sur le malade, elle ajouta froidement

« Et je ne te demande pas ton avis ! »

Car elle se doutait bien que le sorcier trouverait ridicule son excès d’humanisme dans un moment où il fallait avant tout sauver sa peau.
Rapidement, elle passa sa baguette le long du corps du blessé, afin de vérifier son état général, elle avait un pouls, une respiration, il était pour le moment inconscient mais encore bien vivant. Elle se maudissait de ne pas pouvoir le transporter rapidement aux urgences médicomagiques afin qu’il reçoive les potions nécessaires. Approchant agilement sa baguette du bras arraché, elle murmura :

« Episkey »

Laissant sa baguette exercer le sortilège afin de ralentir le flot de sang jaillissant du membre découpé. Elle ajouta :

« Ferula ».

Prenant soin également de lancer un sortilège anesthésiant sur la plaie, elle avait fait ce qu’elle pouvait dans l’urgence afin de soigner le blessé. Se redressant brusquement, elle fit de nouveau quelques pas en direction d' Amadeo déjà bien occupé avec le maudit groupe.

Avec dextérité, elle souleva sa baguette et en appui de son compagnon lança :

« Stupefix ! »

En direction du groupe. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait mais tout ce qu’elle savait à ce moment précis c’est qu’il fallait réagir vite et en arriver à attaquer ce qui leur semblait être de prime abord leur propre camp, pour pouvoir espérer sauver leur vie. Elle n’aurait jamais cru en arriver là alors qu’elle était venue à vrai dire assez naïvement à cette soirée, habillée en robe de soirée, pas du tout pratique pour le combat. Elle ne pensait pas devoir lutter contre un Ordre ténébreux et inconnu à ses yeux faisant disparaître la douce illusion de la frontière entre le bien et le mal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 28 Jan - 0:24

La distance entre le duo et le groupe de l'Ordre déchainé diminuait dangereusement. Et alors que se rapprocher de leurs alliés devait, en toute logique, leur donner un regain de confiance, ce fut le contraire qui se produisit. Méfiance plus que confiance, les regards se défiaient, si bien que pour les yeux d'autrui, il aurait pu être tout à fait possible que Dahrah et Amadeo soient des ennemis à l'Ordre, vu le traitement subit. Une absence de différence de traitement, pour être exact. Eux, délégations, individus constituant les invités, il semblait que leur clan ce soit égaré, mélangeant jusqu'à en oublier l'opposition. Les délégations d'ailleurs, ainsi que le ministre, et leur ultime soutien en la personne de Zach, vinrent rejoindre une pièce voisine, laissant les deux jeunes gens avec leurs démons. Les aurors protégeaient tout ce beau monde, tandis que l'Ordre effectuait un ménage parmi le public. Ci et là, jonchés sur le sol, les visages grimaçants et les corps désarticulés tels des pantins. Qui aurait put imaginer un spectacle aussi noir ?

Un sort s'approcha de la demoiselle, sans que le garçon n'y ai pu faire quoique ce soit. Impuissant, il ne put que la voir échapper à l'impact de justesse, l'homme qui réceptionna à sa place le maléfice n'eut pas cette chance. Le bras coupé, le liquide rouge aspergeait les alentours, dont la rousse, offrant un film d'horreur sans en payer le prix d'entrée. Mère Thérésa dans son œuvre se rua (évidement) sur le futur cadavre. Accueillant cet acte de bravoure d'un soupir, ce genre de réaction le dépassait complètement. Éviter d'autres vies gâchées, certes, mais de là à mettre en balance sa propre existence, malgré le chemin parcouru, le narcissique n'en était pas à ce degrés de dévotion. Ce que la jeune femme semblait avoir aisément comprit, puisqu'elle l'invita à ne pas faire part de son avis, lui demandant par la même occasion de distraire le groupe de l'Ordre, pendant qu'elle allait au chevet de l'inconnu. Sainte Dahrah au secours des opprimés, pensa-t-il. La joie se lisait sur le visage.. désespéré de l'ancien Serpentard.

« Si tu m'avais demandé, je t'aurais dis à quel point c'était stupide. »

Insistant d'une voix forte, particulièrement sur le dernier mot, tournant son regard vers elle, la baguette sombre du langue-de-plomb toujours rivée sur le groupe, qui d'ailleurs, s'avançait vers eux sans grand mal, ne rencontrant plus vraiment de résistance. Jusque là, les deux membres du bien c'étaient gardés de causer des dommages physiques, ou tout simplement de les attaquer. Mais, dans cette situation précise, il s'agissait de légitime défense, non ?

« Impedimenta ! »

Ce maléfice d'entrave visait à les ralentir, dans un premier temps. Malheureusement, cela n'avait qu'un effet temporaire. Ainsi, il enchaina avec un « Petrificus Totalus », tentant de mettre hors service quelques-uns de leurs adversaires avant que ceux-ci ne parviennent à les approcher de trop près. Jetant de temps à autre un regard derrière son épaule, afin de voir où en était la médicomage, Amadeo tentait de garder le groupe à distance, répliquant principalement avec des sortilèges visant à bloquer les corps, alternant avec des « protego », afin de protéger le sien. La situation présentait un intérêt comique, le fourbe essayant de ne pas provoquer de dégâts irrémédiables, bien que sa colère réclame de la laisser éclater, alors que ces partisans de la méthode douce leur faisaient risquer la mort.

« Stupefix ! »

En écho au sort de Dahrah, le trentenaire avait maintenant un appui. Reprenant son souffle dans une respiration ample, il se sentait prêt à frapper plus fort, si ces traitres se permettaient à nouveau d'attenter à leurs vies. Après tout, ils étaient maintenant seuls responsables, et les quelques rescapés, cachés ou haletants à même le sol, avaient vraisemblablement leur futur dans les mains des deux jeunes gens.

Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Maurpassant
SMILING CORPSE
Evil is a point of view
avatar

☞ Copyright : Bazzart and Tumblr
☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 1963
Date d'inscription : 30/12/2010
Rang au sein du staff Administratrice de DH RPG

Gallions : 1176

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Ondine Akeller ♦ Appoline Blackwood ♦ Zephyr Knox

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 28 Jan - 12:25

Aliénor avait suivi tout le petit groupe vers la salle des Portoloins, et n'avait pu s'empêcher de penser qu'il était cruellement idiot que les dirigeants de l'Angleterre n'aient pas leurs Portoloins sur eux, puisque certains ne prenaient pas de place (notamment celui de Vladimir, mais pour une fois, elle aurait mis sa main au feu qu'il ne l'avait pas sur lui Harry Potter RPG ). Elle était donc entrée à son tour dans cette fameuse pièce, avait touché une vieille peluche en forme d'ours et s'était sentie tournoyer dans le temps et l'espace. A peine avait-elle ouvert les yeux qu'elle se rendit compte de l'erreur de ces Aurors. Des amateurs, vraiment. Comment avaient-ils pu laissé ces Portoloins sans surveillance, car il était évident qu'ils n'étaient pas arrivés à destination. Ou alors, la définition de sûreté n'était pas la même chez nos amis anglais.

La vampire jeta un regard dédaigneux au grand escalier devant lequel elle venait d'apparaître. Elle jeta un coup d'oeil aux lourdes portes fermées, puis au mobilier poussiéreux, et fronça le nez.

"Je déteste le style Empire. C'est trop imposant." dit-elle, faisant partager son ressenti à tout le monde.

Mais apparemment, tout le monde se ficha de sa réplique, notamment à cause de la petite bande qui venait d'arriver, devant le grand escalier. Le dirigeant des Aurors d'Angleterre venait d'ailleurs de prendre place au centre, les lorgnant d'un sourire assez inquiétant. Eh bien, c'était du joli. Une machination totale et personne n'avait rien vu venir ! Il faudrait la payer cher pour qu'elle revienne dans ce fichu ministère anglais !

"Nous rendre ?" dit-elle d'une voix flûtée mais pourtant audible par tous. "Mais vous rêvez mon cher. Je crois parler au nom de tout le monde en disant que vous aurez bien du mal à nous vaincre. Enfin..."

Elle jeta un regard circulaire vers ses "alliés", si on pouvait les appeler ainsi, composé d'une dizaine d'Aurors, d'employés du Ministère et de deux ministres passablement dépassés. Reposant les yeux sur Kinglsey d'un air désabusé, elle ajouta :

"Non vous avez raison. Tuez-les tout de suite. Mais ce n'est pas pour autant que je vous laisserai faire..."

Laissant le suspense planer sur sa menace, elle glissa jusqu'à Aleksei, qui dirigeait l'escorte de Vladimir, et murmura à son oreille, car elle n'avait confiance qu'en ces hommes :

"Il est temps de nous montrer ce que vous savez faire avec votre baguette... Nous parlerons plus tard de votre stupidité concernant la sécurité du Ministre."

Puis elle lança un regard à Vlad, qui semblait plutôt dépassé par tout cela :

"Eh bien alors ? Vous avez une baguette vous aussi, non ? Normalement vous ne vous en servez jamais mais allez-y, je suis sûre que comme par miracle, ça va marcher !"

Il y avait beaucoup d'ironie et de rage sourde dans ses paroles adressées à son cher Ministre, et elle jeta d'ailleurs un regard en coin à Aleksei, non sans un certain agacement. Un vrai boulet ce Ministre, ce n'était guère crédible qu'un tel empoté dirige le Grand Nord ! A l'heure actuelle, c'était plutôt Aleksei qui le dirigeait.

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx


Je ne veux pas finir en cendres

Nous vivons ici-bas dans un mélange de temps et d'éternité. L'enfer serait du temps pur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2039-alienor-d-enfer-et-de-s http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2683-les-maux-les-mots-d-alienor http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2684-le-petit-monde-d-alienor
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 32
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 28 Jan - 17:57

Mission numéro 5 : Rencontre Internationale

"En démocratie, la politique est l'art de supprimer les mécontentements."



    Après avoir utilisé le Portoloin, Vladimir et son escorte, étaient arrivés dans une vieille maison, de style Empire. Du moins à en croire ce qu'il avait devant les yeux. Il y avait un grand escalier au loin qui devait conduire vers les étages. Alors qu'il allait se tourner vers Aleksei pour demander ce qui serait le plus judicieux à faire, l'une des personnes qui les accompagnaient été sortit des rangs, et il leur faisait désormais face. D'autres personnes l'avaient rejoint en passant par des portes coulissantes, et apparaissant comme par magie. Bon d'accord, il n'y avait plus de doute possible cette fois ci, l'Angleterre était vraiment le pays le plus sécurisé au monde. On pouvait s'introduire dans son Ministère, prendre l'apparence de ses membres et trafiquer les Portoloin. Car cet endroit ressemblait à tout, sauf à un abri.

    "C'est un piège."[/b]

    Aleksei avait jeté un coup d'oeil vers le Ministre qui venait de lui confier que selon lui, il s'agissait d'un piège. Comme s'il ne l'aurait pas remarqué tout seul. Aliénor à ses propos, avait plutôt envie de foncer tête baissée dans le tas. Cela dit, il fallait ruser. Car dans cet endroit, ils ignoraient combien de soldats se trouvaient face à eux. S'agissait t'il que de ces dix là, voir douze ou treize, car il n'avait pas vraiment pris le temps de les compter, ou y avait il bien plus de monde au dehors qui les attendait au cas où ? Quoi qu'il en soit, il ne leur restait pas beaucoup d'options que celles proposées par la dame Vampire. A moins que se rendre pouvait faire partit des propositions ?

    "Acceptons leur offre. Rendons nous."

    Aleksei avait une nouvelle fois tourné la tête vers le Ministre. Il n'était pas sérieux ? Il ne voulait pas réellement se rendre ? Il n'en était pas question. Aleksei ne se laisserait pas faire si facilement. Ils étaient peut être nombreux face à eux, mais seule la qualité comptait, et non la quantité. Aleksei avait suivi une formation d'Auror, il faisait partit de l'élite et il dirigeait les Aurors du Grand Nord. Il n'allait pas avoir peur devant quelques loup garou ? Sans compter que ça n'était pas la pleine lune cette nuit, il faisait encore jour en plus. Ca diminuerait leur force. Même s'ils resteraient assez fort pour faire quelques dégâts. Mais pour des Aurors qui s'étaient déjà retrouvés face à des Vampires, des Dragons et autres, c'était pas des loup garou qui leur feraient peur.

    "Vous y gagnez quoi à faire ça ? Kidnapper un Ministre d'Angleterre, un du Grand Nord, et d'autres représentants. Dans quel intérêt vous faites ça ? Si le Ministre ne rentre pas au Grand Nord, un Chancelier prendra sa place et ils enverront des Aurors et d'autres créatures de l'Empire pour le retrouver. Quoi que vous leur demandez, ils ne cèderont pas. Alors pourquoi faites vous ça ?"

    Tout en parlant, il regardait autour de lui. Il essayait de mémoriser tout ce qui l'entourait. Car s'ils allaient devoir combattre, il leur faudra mettre toutes les chances de leur côté. En gros, il tentait simplement de gagner du temps. Car la solution de la Vampire lui plaisait bien.

    "Si on se rend on gagnera du temps et les Aurors d'Angleterre nous retrouveront." Cette phrase, Vladimir l'avait chuchoté à son bras droit.

    "J'essaye déjà de gagner du temps, alors taisez vous, et ne sortez pas votre baguette."

    Après cette remarque du commandant de ses Aurors, Vladimir était resté sans rien dire, et avait décidé de laisser faire Aleksei. Cela dit, il avait tout de même mis sa main dans sa poche, se préparant à sortir sa baguette au cas où.



xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Sam 29 Jan - 11:53

Post MJ :

    La situation ne s'arrangeait pas vraiment pour Dahrah et Amadeo, à vrai dire, on dirait bien que le pseudo groupe de l'ordre était entrain de gagner du terrain visiblement. Surtout qu'apparemment, ils n'avaient même pas fait attention aux deux sortilèges qui les visaient on dirait, ils s'étaient contentés de répliquer ou d'aller soigner les blessés. A vrai dire, ils avaient beau attaquer également, ce n'était pas pour autant que cela leur ferait éviter les sortilèges on dirait. En tout cas Dahrah dans un altruisme qui n'avait d'égal que le sien, venait de réussir quelque part, à sauver une personne, enfin espérons le, elle était encore en vie, pour le moment, il faudrait rapidement des secours sinon cette personne y resterait. En attendant, les sortilèges qu'ils avaient tous les deux lancés, ralentissaient quelque peu le groupe qui se dirigeaient vers eux, malheureusement, aucun de leurs sortilèges ne toucha ceux qui se dirigeaient vers eux, bien pour cela qu'Amadeo ne put rien faire quand le Diffindo l'atteint, il serait bon pour quelques coupures supplémentaires, la peau légèrement déchirée par celles-ci et le sang coulant légèrement, un peu de dégâts dans ce monde si imparfait. Dahrah, pour sa part, pouvait s'estimer chanceuse, ce ne fut qu'un Doloris qu'elle se prit, la douleur ressentit devait être insupportable en tout cas, bien que le tout ne dura que quelques secondes vu que celui qui avait lancé ce sortilège dut l'arrêter pour se protéger. Mais nul doute qu'ils étaient affaiblis.

    La chance allait peut-être leur sourire en voyant que les Aurors de l'autre groupe ayant décimés leurs propres opposants venaient prêter main forte à ceux présents dans les environs, mais ils se retrouvaient désormais entre deux feux, entre les sortilèges de chaque groupe, et rester debout n'était pas une bonne idée en tout cas. Notamment quand des sortilèges tous plus violents les uns que les autres, faisant exploser une partie des statues sur la fontaine, pouvaient à tout moment les envoyer rejoindre leurs aïeuls.

    Du côté de nos autres protagonistes, on ne pouvait pas vraiment dire que tout allait pour le mieux. Ils étaient en sous nombreux, et l'endroit était bien trop petit pour espérer se faufiler et trouver une porte de sortie, mais apparemment personne ne pensa à tenter le transplanage cette fois, ou même à faire disparaitre les barrières anti-transplanage si elles exitaient pour y arriver, peut-être aussi parce que tout le monde était occupé soit à discuter le bout de gras, soit à trouver un autre moyen de fuir. En tout cas, le temps des paroles étaient terminés, d'ailleurs, celui qui se présentait comme le chef, Kingsley, commença les hostilités, donnant en quelque sorte le feu vert pour ses troupes en fait.


    "Avada Kedavra !"

    Bizarre de voir l'Ordre utiliser des sortilèges impardonnables, mais il faut de tout pour faire un monde, en tout cas, le sortilège toucha directement l'un des Aurors britanniques, le tuant, bien évidemment sur le coup, les autres ripostèrent aussitôt, protégeant leur Ministre et la délégation en faisant barrière de leurs corps, Ministre qui d'ailleurs, s'époumonait contre ces terroristes.

    "Vous le paierez ! Voldemort ne laissera pas cela impuni ! Vous serez tous amenés à Azkaban ! Terroristes !"

    En attendant, il ne dut sa vie qu'au plaquage sur le sol de la part d'un de ses Aurors en tout cas. Les loups-garous, non transformés, se jetèrent dans la mêlée. Pas de baguette, mais de toute façon vu la proximité et leur nombre, ils leur avaient suffi de sauter sur leurs victimes, les Aurors, pour les mettre au sol, à côté, les autres sorciers, ne visaient pas à tuer tout ce beau monde, au contraire.

    "Stupéfix ! Petrificus Totalus !"

    On cherchait à faire des prisonniers, comme le Ministre britannique ou celui du Grand Nord, voir cette pimbèche de vampire aussi qui eut la magistrale attention de se prendre l'un des sortilèges, ça chatouille ? Il serait temps de fuir en tout cas, il était grand temps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Dim 30 Jan - 0:09

Le groupe d'opposants ralentissait quelque peu, mais au plus grand désespoir de Dahrah, cela ne leur permettait de gagner que quelques secondes tout au plus.Déterminée, ce n'était pas pour autant qu'elle baissait les bras, de toute manière, elle était dans le pétrin jusqu'au cou avec Amadeo et ces deux là avaient bien une chose en commun finalement: une détermination à toute épreuve. Mais alors que les sortilèges fusaient de part et d'autres de lueur rouge et parfois même de lueur verte, la jeune femme avait regagné sa place côte à côte avec son compagnon mais alors même que son rythme cardiaque s'accélerait tangiblement et qu'elle se demandait bien ce qu'ils allaient pouvoir faire elle n'eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait.

Un écho lointain:

"Doloris"

Puis la douleur, dans un cri presque inhumain qu'elle ne contrôlait même pas, son corps se projeta au sol dans un spasme défensif, les membres d'abord révulsés comme lorsqu'on a une crampe, puis des spasmes douloureux l'agitant, la torturant, une larme de douleur qui coula silencieusement, machinalement de ses yeux. Elle n'avait plus conscience de rien, ni même de ce qu'il advenait d'Amadeo, elle ne pouvait que vivre, subir, l'infernale torture. Ces quelques secondes qui lui semblèrent durer une éternité, s'arrêtèrent pourtant au bout d'un temps assez court, interminablement long pour la jeune femme qui revint à elle, épuisée, comme après avoir couru un marathon.

Lorsqu'elle reprit conscience, ses yeux s'ouvrirent sur le visage d'Amadeo, qui semblait inquiet, elle ne s'interrogea même pas sur la surprenante réaction emprunte d'humanité de son compagnon. Elle était bien trop faible pour cela, elle se contenta de pousser un gémissement puis un soupir de soulagement. Elle ne remarqua même pas immédiatement, les entailles serpentant un peu partout sur le corps habituellement si impeccable de son compagnon, elle n'était pas en mesure de le soigner immédiatement, mais si ils trouvaient un lieu plus sûr peut être.

Les deux jeunes gens étaient à présent allongée sur le sol pour Dahrah, à genoux, penché vers elle pour Amadeo,elle ne prit que quelques secondes pour se ressaisir. Tandis que celui-ci continuait à lancer des sortilèges d'attaque et de défense, elle lui dit:

" Nous devons battre en retraite, nous allons périr si nous restons ici, je suis trop faible pour continuer à me battre et tu as besoin de soins."

Elle avait dit cette phrase d'un ton las et désespéré,mais il fallait bien avouer la vérité, ce sortilège l'avait affaiblie pour de bon, après tout il n'était pas impardonnable pour rien. Si elle avait pu, elle aurait sans doute crier tout ce qu'elle pouvait en pleurant un bon coup, mais devant son froid compagnon, il lui fallait bien garder une contenance.

Celui-ci semblait quelque peu déçu de devoir fuir, mais le constat en toute objectivité ne pouvait avoir d'autres résultats.La voie s'était à présent libérée sur un des côtés et à présent que les sortilèges se faisaient de plus en plus puissants autour d'eux, les statuts de la fontaine implosant sous l'effet des impacts, et un groupe d'Aurors se rapprochant du groupe du supposé Ordre, les deux sorciers tenaient là, leur meilleure option pour espérer s'échapper sans attirer l'attention.

Difficilement et avec l'aide d'Amadeo, la jeune fille se remit péniblement sur ses pieds et tout en courbant l'échine afin de ne pas recevoir de nouveau des sortilèges, ils s'échappèrent , Amadeo tirant Dahrah afin de la faire accélérer, presque accroupis, du chaos ambiant tentant de regagner une sortie ou du moins un lieu qui soit à l'abri, pour espérer regagner la lumière après l'entraille des ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Lun 31 Jan - 16:04

    Bon, c’est pas pour alarmer les troupes mais j’ai comme l’impression qu’il y a un truc qui ne tourne pas rond… On était sensé arriver là ? Non parce que jusqu’à maintenant, j’ai tout pigé, enfin je pense avoir pigé… La fausse attaque du soit disant Ordre… Bah oui soit disant, je ne pense pas qu’ils seraient du genre a attaquer comme ça… Enfin bref, c’était peut-être eux quand même… Passons… Il y avait eu ensuite la fabuleuse idée de foncer à la salle des portoloins, jusque là, rien de bien anormal… Sauf que… Et bah oui, sauf que les portoloins n’étaient pas sensés nous faire atterrir ici… Et puis d’ailleurs, on était où ? Aucune idée…

    Et puis de toute manière, on a à peine le temps de se remettre du voyage que déjà un auror que je connais de vue, nous aborde… Enfin façon de parler parce que j’ai vu plus sympa dans le style abordement. Enfin en gros il nous explique qu’on s’est fait avoir et qu’on va, au choix, crever, ou alors servir de monnaie d’échange… Quel bel avenir… Je ne dis rien, il vaut peut-être mieux oublier le cynisme à voix haute ça pourrait les énerver et c’est pas franchement le moment. Distraitement, j’entend le ministre qui gueule a s’en décoller les cordes vocales et Vladimir qui propose tout bonnement de se rendre… Non mais c’est le voyage en portoloins qui lui a mis les idées à l’envers à celui-là ?

    Et l’autre là, la vampire, elle est pas gênée de leur proposer de nous tuer… Forcément, elle s’en tamponne elle, elle ne risque pas franchement d’y laisser sa peau si facilement mais nous on est un peu beaucoup piégés comme des rats et franchement je n’aime pas ça du tout. Mais alors pas du tout. La baguette en main, je ne me décide tout simplement pas à attaquer. Pas que je sois si trouillarde que ça mais si je me met a utiliser des Avada à visage découvert je risque d’inquiéter beaucoup de monde et c’est pas franchement mon but visé… Cependant, j’ai beau réfléchir, je trouve pas de sorts assez sympa pour passé inaperçu… La vache, les sorts arrivent de l’autre coté et tue même un auror, paix a son âme mais en même temps, m’en fiche, je ne le connaissais pas.

    « Protego ! »

    Oui bah autant assurer ses arrières hein puisque je ne peux décidément pas attaquer sans faire une grosse bêtise… Ah si seulement j’avais mon masque, là je ferais sans doute concurrence à miss vampirette en tuant tout sur mon passage… Mais c’est foutu, je ne peux pas faire ça… Bon il est grand temps de se tirer, pour les chevauchées historiques, on reviendra plus tard…

    « Il faut partir, ils sont trop nombreux… Et si on transplanait ? »

    J’imagine pourtant qu’ils ont placé des sortilèges pour empêcher ça mais j’ai beau réfléchir, ça ne me revient pas… Pourtant, je suis sur que je connais le contre sort… Mais là, c’est pitoyable, j’ai un gros trou de mémoire…
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 32
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Lun 31 Jan - 21:57

Mission numéro 5 : Rencontre Internationale

"En démocratie, la politique est l'art de supprimer les mécontentements."



    Le chef des membres de l'Ordre du Phénix, ou du moins celui qui semblait l'être, avait attaqué le premier, lançons un sortilège de mort contre l'un des Aurors d'Angleterre. Ce dernier avait empêché le Ministre de la Magie, de mourir. Pendant qu'ils entamaient les hostilités, la plupart des Aurors s'étaient placés entre le Ministre et les agresseurs, histoire de faire barrière. Ksenia, une des membres du Ministère présente, et qui se trouvait assez proche de Vladimir avait proposée de tenter de transplaner. C'était peut être pas une si mauvaise idée que cela. Après tout, ils pouvaient tenter le coup, ils avaient rien à perdre, mais si ça échouait, que se passerait il ?

    "C'est trop risqué, mademoiselle. Il faudrait plutôt tenter de trouver un autre moyen de fuir. Ou tout simplement d'envoyer un Patronus."

    Aleksei qui se tenait à quelques mètres du Ministre, et qui n'avait pas encore engagé les hostilités, laissant faire ses Aurors, il étudiait le lieu où ils se trouvaient afin de trouver une échappatoire. La seule issue qu'il voyait était le transplanage, mais bien évidemment, ça comportait des risques, comme venait si bien de le dire le Ministre. Après tout, en réfléchissant bien, ils étaient quasiment à force égale, ils avaient peut être une chance de s'en sortir en se contentant d'affronter leur agresseurs ? Cela dit, comme il s'agissait de créatures magiques, ça serait plus compliqué.

    "Vous pourriez les contrôler ? Du moins, un partie, le temps qu'on attaque les autres ?"

    Cette phrase était destinée à la jeune (plus vraiment en fait... Harry Potter RPG ) Vampire qui faisait partit de leur groupe. C'était peut être pas une si mauvaise idée d'avoir demandé à cette créature de les accompagner. Au début, elle devait juste être là pour rendre le plan crédible, mais finalement, elle allait avoir une toute autre utilité. Il fallait qu'ils essayent tout ce qui était en leur pouvoir. Et bloquer certains pour attaquer d'autres, c'était sans doute une bonne idée, non ?

    "Si elle fait ça, ils vont se précipiter sur elle en priorité, et il ne le pardonnera pas."

    Qu'avait il encore à se plaindre ce Ministre ?

    "C'est pourtant la seule possibilité que je vois pour le moment. Alors on va suivre mon plan, un point c'est tout. Et vous pouvez sortir votre baguette, vous allez en avoir besoin !"

    Qu'elle idée aussi de ne jamais utiliser sa baguette. Car dans une telle situation, toute baguette était la bienvenue, non ? Cela dit, Vladimir ne l'entendait pas de cette oreille. Il avait effectivement sortit sa baguette, mais il ne la pointait pas sur les agresseurs. Il s'était plutôt décider à engueuler son Auror, pendant que ses autres Aurors tentaient au mieux de le protéger. Il choisissait bien son moment, n'est ce pas ?

    "Vous allez arrêter de me donner des ordres. J'ai accepté de venir dans le seul but de vous rendre service, et de rendre service à l'Empire, alors soit vous la fermez, soit je me sers de cette baguette pas contre ces démons, mais contre vo...."

    Aleksei avait beau eu pointer sa baguette rapidement en direction de Vladimir, le jet de lumière qui venait de frôler le chef des Aurors était allé se loger tout droit en direction du torse du Ministre de la Magie du Grand Nord. Il ne lui avait fallu que quelques secondes pour s'écrouler à terre, inerte. Ca n'avait pas empêché les autres Aurors du Grand Nord de poursuivre le combat. Aleksei, quand à lui, il était resté quelques secondes à regarder Vladimir, étalé par terre, avant de se tourner et de faire face à un des Membres de l'Ordre présent.

    "On s'occupera de lui tout à l'heure. Faisons selon mon idée. Vous marchez ?" avait il dit à l'encontre de la Vampire.




xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Aliénor de Maurpassant
SMILING CORPSE
Evil is a point of view
avatar

☞ Copyright : Bazzart and Tumblr
☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 1963
Date d'inscription : 30/12/2010
Rang au sein du staff Administratrice de DH RPG

Gallions : 1176

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Ondine Akeller ♦ Appoline Blackwood ♦ Zephyr Knox

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mar 1 Fév - 15:01

Et Boum ! Un Auror était tombé raide mort devant eux. Aliénor fit une moue faussement attristée mais n'y pensait déjà plus une seconde plus tard. Il y avait une raison à cela : Aleksei venait de lui demander de contrôler une partie de leurs ennemis pendant que les sorciers attaqueraient l'autre. Elle le dévisagea avec une consternation non dissimulée, mais n'eut pas le temps de répliquer car Vladimir s'en chargea pour elle. Le commandant des Aurors du Grand Nord la prenait pour qui ? Elle n'était pas une arme de destruction massive qu'il suffisait de diriger quelque part pour qu'elle fonctionne ! Elle avait son libre arbitre et comptait bien le garder ! La conversation entre les deux hommes étaient d'ailleurs sur le point de devenir musclée. Ils étaient en désaccord, et la vampire ne doutait pas que deux hommes aussi bien bâtis auraient fait un spectacle de choix dans un combat au corps à corps... Elle en salivait déjà mais elle décida tout de même de s'interposer car le temps n'était pas aux règlements de compte. Il fallait s'unir pour vaincre, cette fois-ci. Elle s'avança donc entre eux, fermement décidée à mettre fin à cette querelle, mais un jet de lumière verte coupa court à toutes ses ambitions. Dans un ralenti insupportable, elle vit tomber Vladimir en arrière puis s'écrouler sur le sol tel un pantin désarticulé. Cette vision d'horreur s'imprégna dans son esprit si violemment qu'elle entrouvrit les lèvres, incapable de parler ni même de réfléchir. Immobile, elle contempla la dépouille de celui qui avait été son amant et son "ami". Ses yeux étaient restés grand ouverts, dans une expression d'horreur mêlée de surprise. Il semblait déjà plus pâle.

Aliénor en avait oublié le combat, les ennemis tout autour. Le monde entier était devenu statique. Elle entendit à peine la supplique d'Aleksei, trop focalisée sur le corps inerte. Elle se rapprocha de Vladimir et une fois à côté de lui, elle s'agenouilla dans une posture très proche de celle qu'ont les croyants lorsqu'ils prient. Puis elle leva la main, et dans un geste empreint de respect et de douceur, elle ferma les paupières du Ministre pour toujours. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres violettes. C'était si ridicule... Elle ne l'avait pas perdu. Mais cette image resterait gravée dans sa mémoire. Elle ne s'était jamais rendue compte que cela pouvait arriver. Vladimir pouvait être foudroyé sur place, sa vie balayée à jamais, tandis qu'elle, elle serait contrainte de poursuivre sa route. Elle venait de comprendre à quel point il était fragile. Oh bien sûr, elle savait qu'il mourrait un jour, mais elle n'avait jamais envisagé l'éventualité que cela puisse arriver si vite. On se rend compte de la valeur des choses seulement lorsqu'on les a perdues...

Se relevant souplement, Aliénor détacha enfin son regard de Vladimir et se tournant vers Aleksei, elle déclara d'un ton glacial :

"Je vais faire cela pour vous. Mais n'ayez pas la prétention de croire qu'une telle chose est susceptible de se reproduire. Je le fais avant tout pour lui."

Avançant alors vers trois ennemis, elle se mit en tête de contrôler leurs esprits. Il fallait y aller pas à pas, elle avait été tout de même assez secouée par cette perte et cette prise de conscience inattendues...

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx


Je ne veux pas finir en cendres

Nous vivons ici-bas dans un mélange de temps et d'éternité. L'enfer serait du temps pur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2039-alienor-d-enfer-et-de-s http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2683-les-maux-les-mots-d-alienor http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2684-le-petit-monde-d-alienor
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mer 2 Fév - 18:20

Quel idiot. Les sortilèges de défense n'avaient jamais été son fort, généralement, une bonne âme le protégeait tandis qu'il attaquait. Voilà ce pourquoi il était doué. « Un diffindo » largement ignoré par Amadeo vint le frapper, traçant des rayures sur son torse et ses bras. Dans l'excitation du moment, ce ne fut que de brefs picotements qui titillèrent la colère du garçon, ce dernier regardant d'un air enragé sa chemise déchirée. Plus embêté pour ce bout de tissu que pour son corps abimé, sa baguette envoya ce même sort qu'il avait reçut quelques secondes plus tôt. Simple réflexe d'homme vexé dans son ego (démesuré dans ce cas présent). Le groupe de l'Ordre avait ralentit, seulement. Malgré les sorts lancés par le duo, ils ne gagnèrent qu'un peu de temps, leurs attaquants toujours aussi nombreux et dangereux. Le bout de bois appartenant au grec se souleva à nouveau, avec la volonté de voir cette fois des cadavres retrouver le sol. Ses lèvres commencèrent à articuler la formule du sortilège de mort, quand un cri l'interrompit dans cet acte qu'il aurait surement regretté dès leurs carcasses sortit de cet enfer. Son regard ne mit pas longtemps à entrer en contact avec l'origine de la douleur.

Dahrah, au sol, se tordait dans des spasmes de souffrance. Pour avoir déjà subit ce cauchemar, le trentenaire ne pouvait que comprendre les quelques secondes insoutenables que vivait sa compatriote. Se laissant tomber à genoux, les traits soucieux, une de ses mains de chaque côté de la silhouette féminine, il protégea la demoiselle et lui-même, se permettant à nouveau d'attaquer afin de ne pas les laisser approcher d'avantage. Un désir de vengeance le consumait, le têtu n'acceptant guère qu'on le blesse, et le corps gisant de la médicomage ne faisait qu'augmenter sa détermination à blesser leur ''clan''. Alors qu'elle revenait à elle, le propriétaire du sort qu'elle recevait auparavant ayant du interrompre le supplice pour se défendre, un groupe d'aurors revenait à la charge, leur permettant un infime moment de répit, la situation changeait mais restait périlleuse, puisque les voilà à nouveau entre deux feux.

N'ayant guère le temps de s'inquiéter de leurs blessures, ou de se complaire en bavardages, Dahrah proposa de fuir. De toute évidence, à voir la mine déçue qu'arborait l'homme, il n'était guère enjoué par cette proposition. Il faut dire que battre en retraite n'était pas dans ses habitudes. Comme un enfant à qui l'on retire son jouet, il marmonna d'un ton contrarié.

« Je n'ai pas besoin de soins. »

Les quelques gouttes de sang perlant et s'imprégnant de sa chemise indiquaient le contraire, et trahissaient sa mauvaise foi. Cependant, la fatigue se lisait sur les traits de sa partenaire, et même si son inconscience l'aurait surement poussé à se jeter à nouveau dans la lutte, sa raison l'obligea à abdiquer.

« D'accord, on va se mettre à couvert. » Après un bref regard autour de lui, chaque recoin de l'atrium lui semblait tout simplement suicidaire à rejoindre. Pourtant, il faudrait bien choisir. « Les cheminées, on pourrait peut-être s'en sortir par là. »

S'autorisant une grimace, ses plaies se réveillant, il saisit à nouveau la main de Dahrah, l'aidant à se redresser. Il était temps de fuir, les deux groupes lançaient des sorts puissants, la fontaine en faisant les frais. S'ils ne voulaient pas finir sous les débris, ou frappés par un sort, l'occasion, et surement la seule, se présentait. Ses doigts fermement liés à ceux de la jeune femme, Amadeo avança d'un pas accéléré, surveillant qu'ils n'allaient pas encore se faire piéger, pour finir par courir, le dos courbé et la tête basse. Ne lâchant pas la main de son alliée, il ne ralentit pas un instant, même s'il savait que le doloris l'avait considérablement affaiblie. Lui-même peinait à respirer, chaque inspiration faisant ressurgir la douleur. Serrant les dents, il ne releva le regard qu'une fois la masse d'individus dépassée. Pour l'instant, leur fuite semblait ne pas avoir attiré l'attention. Par précaution, il appliqua un sortilège de désillusion sur elle et lui-même, une fois à l'abri. Les forces lui manquait, et il lui fallait reprendre son souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 3 Fév - 18:57

    Narcissa n’en revenait pas de la mauvaise organisation de cette manifestation pourtant de la plus haute importance. Comment était-il possible qu’un tel carnage puisse survenir sous le règne de celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom ? Celui que tout le monde sorcier craint et respecte ! Soit, le ministre de la magie se décida enfin à bouger après moultes assauts des membres de l’ordre présumé. Oui, présumé car comment expliqueriez-vous que des membres connus de l’ordre du phénix attaque de potentiels alliés ?! Tous les Mangemorts sont bien conscient que des espions hantent encore les couloirs du ministère, il était tout simplement impossible d’éradiquer tous ces traitres d’un seul coup mais soit, la question n’est pas là actuellement. Le ministre se décida enfin à bouger sous le harcèlement incessant de Narcissa et Ksenia si bien qu’il entraina toutes les délégations à sa suite vers la salle aux Portoloins. Et oui, en voilà une bonne idée ! Tous les portoloins de secours présents dans cette pièce mènent immédiatement vers une des familles les plus fidèles au Seigneur des Ténèbres si bien que Cissy était on ne peut plus confiante. Avec un peu de chance, ses partenaires de Portoloins attériraient chez elle, dans sa magnifique propriété où ils seraient définitivement à l’abris du moindre risque. Et au pire, ils se retrouveraient tous dans une noble famille de sangs purs ce qui ne pouvait que convenir à notre jolie blondinette.

    Soit, les membres des délégations présentes se dispercèrent autour des divers portoloins, Narcissa se retrouvant auprès des ministres en compagnie des premières dames de chaque délégation et de quelques membres du ministère. D’ailleurs, Cissy remarqua Ksenia non loin sur sa droite. La traction familière au niveau du nombril se fit ressentir en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et Narcissa en eut d’ailleurs le souffle coupé durant une fraction de secondes comme à chaque fois qu’elle empreintait ce moyen de transport un peu particulier. La belle blonde préférait de loin le transplanage ! Mais soit, l’important était actuellement de mettre tous ces gens importants à l’abri du danger. La traction s’effaca soudain et Narcissa se réceptionna grâcieusement sur ses pieds même si elle eut un léger vertige durant un court moment. Soit, une fois totalement accomodée à l’espace, la belle blonde lança un regard circulaire autour d’elle. Non mais elle ne reconnaissait pas du tout cet endroit ! Pourtant, notre belle blonde connaissait parfaitement toutes les résidences des partisants du Lord et celle-ci n’était pas l’une d’entre elles, elle en aurait mis sa main à couper !

    La jeune femme lança de nouveau un regard circulaire en espérant reconnaitre quelque chose mais rien n’y fit. D’ailleurs, un auror du ministère que Lucius ne portait pas du tout dans son coeur s’avança vers eux et leur fit part du fait que soit ils étaient morts soit ils acceptaient de servir de monnaie d’échange. Narcissa émit un petit ricannement à peine audible. Jamais elle ne se rendrait sans se battre et sans tuer sa part d’ennemis. Après, advienne que pourra mais elle ne comptait pas se laisser si facilement avoir. Le Ministre de la Magie se mit à beugler comme un ours si bien que Cissy réssista difficilement à l’envie de lui lancer un silencio bien placé mais ce fut le Ministre Russe qui la mit le plus en colère. Non mais ce dernier proposait qu’ils se rendent tous ! Il n’était vraiment pas bien celui-là ! Et l’autre vampire qui proposait de tous les tuer pour leurs ennemis ... Non mais quel culot celle-là tout de même, je vous jure ! Cissy leva les yeux au ciel mais ne dit mot, ce n’était pas son rôle après tout. Soit, Cissy n’eut pas le temps de tergiverser bien plus longtemps car des sortilèges se mirent à siffler et fuser tout autour d’elle. Narcissa décida que sa vie valait toutes les autres si bien qu’elle se protégea d’un protégo bien lancé, déviant ainsi un des sortilèges qui venait droit vers elle. Soit, Ksenia proposa un transplanage ... Il fallait bien avouer que cette idée était plus que séduisante mais des sortilèges d’anti transplanage devait certainement avoir été mis en place .... A moins que leurs adversaires aient été trop bêtes que pour y penser, un test ne coutait rien après tout.

    Narcissa sortit de nouveau sa baguette magique en bois de rose et d’un mouvement fluide du poignet, tenta un transplanage vers le manpir Malefoy ... Réussit ou pas, ils seraient au moins fixé sur ce point-là en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 3 Fév - 21:20

Mission Numéro 5 - Rencontres Internationales [Fe]



Après une traversée tumultueuse de l’Atrium, le petit groupe arriva enfin dans une autre salle disposant de Portoloins dans le but évident de fuir la bérézina actuel du ministère. N’hésitant pas une seule seconde, Zack ainsi que les autres personnes, empoignèrent fermement les portoloins. Dans la seconde qui avait suivi, l’attroupement c’était retrouvé dans une pièce sombre… Il ne s’agissait pas d’une des ambassades du ministère voir même d’un ministère au vu du desing du bâtiment dans lequel les Aurors Anglais et Ministère d’autres pays se trouvaient. Les portoloins avaient été trafiqués ? L’ordre allait un peu loin sur le coup mais cela prouvait qu’ils étaient prêts à tout pour stopper l’ascension de Lord Voldemort. Même une question restait sur toutes les bouches… Comment avaient-ils tous pu déjouer les sécurités du ministère, bien qu’avec l’aide d’espion, vu la sécurité et la confidentialité de ces méthodes, il était presque impossible de déjouer ces dernières. Le garçon balaya du regard la zone sombre dans le but d’éviter les mauvaises surprises de l’ordre. Mais il ne vit rien. Non… Il ne vit rien. Devant le calme de la situation, il arma de nouveau sa baguette qu’il avait rangé soigneusement avant de partir en portoloin de l’Atrium.

"Vous ? Vous ne faites pas poids vous et votre groupe terroriste !"

Zack tourna les talons lorsqu’il entendit cette exclamation venant du ministre de la magie. Il avait totalement… occulté involontairement l’Auror Kingsley qui s’était caché derrière un Auror. Pour une arrivée, c’est une arrivée (Faut bien faire des lignes :boulet : ). A cet instant précis, un petit sourire s’esquissa sur la bouche de Kingsley et les portes du hall s’ouvrirent. Une douzaine de sorciers (Ayant plus l’air de braves hurluberlus que de sorciers) débarquèrent dans le hall de la pièce. Ils avaient parfaitement joué leur coup. L’ordre pouvait être félicité… Mais quelle était la suite des événements ?

"Rendez vous, et il ne vous sera fait aucun mal. Résistez et certains mourront."

Un frisson parcourra le corps de Zack lorsqu’il entendit cette phrase. Il ne reculerait vraiment devant rien. Irait-il tout de même à tuer leurs alliées ? Au vue de ce qui c’était déroulé à l’atrium, oui. Dans cette situation, étrangement, l’Auror ne fit rien… Il écouta simplement la réaction de l’assemblée. Certains étaient pour se battre, d’autres encore voulaient se rendre voir même de négocier. Cela parut drôle à Zack lorsqu’il entendit le dirigeant des Aurors du Grand Nord vouloir se rendre. Il ne prit pas part à la conversation, situation trop dangereuse obligeant. L’ambiance était sur le point de dégénérer, alors par précaution, la baguette était prête à utilisation, même contre son propre camp. Cela allait lui faire mal, mais si il n’hésitait pas, alors il devait faire de même. Il devait jouer le jeu jusqu’au bout…

"Avada Kedavra !"

Il n’avait pas trainé ! Immédiatement, le premier sortilège de la bataille fut lancé, il faut dire que même avec le pressentiment qu’avait les Aurors, un sortilège impardonnable utilisé de la sorte de la part de l’ordre, ils ne voyaient pas le coup venir. Le sortilège toucha de pleins fouets l’un des Aurors d’Angleterres le tuant sur le coup. Non, là, l’ordre allait trop loin. Cela n’était pas bien pour notre image aux yeux du monde. Mais qu’est-ce qui leur était passé dans le crâne ?

"Vous le paierez ! Voldemort ne laissera pas cela impuni ! Vous serez tous amenés à Azkaban ! Terroristes !"


Zack grommela dans sa barbe à l’entente de cela mais ne fit rien quand même. Là, il aurait été seul. Les sortilèges commençaient à fuser de tous les côtés et les loups garous se jetaient dans la masse en attaquant de front.

« Stupéfix » Lança-t-il lorsqu’un loup-garou se jeta sur lui.

N’ayant pas le temps de voir si la menace était écartée, il se replia vers le ministre ayant peur de trop s’isoler avec les assaillants pourtant ses alliés et lança d’instant un « Protego » pour se protéger des sortilèges perdues. L’ordre utilisait des sortilèges impardonnables… Zack en resta bouche bée quoi qu’il en soit. Se préoccupant plutôt aux désamorçage des sortilèges envoyaient par l’ennemi, l’Auror ne participa pas trop aux conversations pour la survie étant trop concentrés sur le reste. Il suivrait le mouvement. Se réunifiant avec les autres, toujours avec son Protégo, il attendait la suite de la situation tout en évitant le plus possible les ennemis. En tout les cas, l’attaque de l’ordre allait véritablement changer la face du monde au sujet de l’Angleterre. Mais en bien ou en mal pour l’ordre ? La tentative était assez risquée, car la façon dont agissait l’ordre était brutale et faisait bien penser à un groupe terroriste et passait pire que pour des mangemorts, vraiment il n’avait pas confiance sur ce plan qu’ils avaient concocté.… Il fallait attendre… Zack ne put s’empêcher d’être très inquiet ; du coup ; à ce qu’ils avaient fait aujourd’hui… Et il repensa à son avenir. La supercherie allait sûrement être démasqué et il allait peut-être être envoyé à Azkaban son plus grand cauchemard. Il en vint à hésiter même quand à sa présence de l’ordre… Tout cela pour cela… Il espérait oui… Il espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 3 Fév - 21:45

Post MJ :

    L'Ordre n'était vraiment plus ce qu'il avait pu être en tout cas. Mais une chose est sûre pour le moment, c'est que personne n'était réellement sorti de cette embuscade en tout cas. Il suffisait de voir qu'actuellement, même au sein du Ministère, c'était une sorte de débandade. Les gens qui n'avaient pas réussi à fuir, se trainaient à même le sol, parfois sanguinolents suite à des blessures diverses et variées, et pendant ce temps, à côté de tout ceci, les Aurors et ce groupe de l'Ordre combattaient, chacun pour se sauver, chacun pour sa peau, chacun voulant dominer l'autre en quelque sorte. Peut-être pour cela qu'au final, même accroupi, à même le sol, réussir à se faufiler de cette bataille rangée, fut un véritable calvaire pour Dahrah et Amadeo. Peut-être par chance, peut-être, qu'ils réussirent en fin de compte à rejoindre un lieu sur, une cachette, tout dépendait de la cachette, car même les cheminées n'étaient pas faites pour être des cachettes. Le problème quand on se trouvait être désillusionnés, c'est que même ainsi, on pouvait se prendre des sorts, d'autant plus quand certains étaient déviés par les Aurors, il suffit de voir qu'actuellement, un des sortilèges lancé par un membre de l'Ordre venait de percuter la cheminée derrière laquelle ils venaient de se mettre à l'abri, le souci, c'est que tout se passa tellement vite, que les premiers blocs de pierre, leur tombèrent dessus, les bloquant légèrement, et étant d'autant plus visible. Il faut dire que deux masses invisibles, avec des pierres à moitié sur eux, c'était voyant. Quelqu'un s'approchait, difficile de faire quelque chose dans ce cas, surtout quand cela réveillait vos blessures, pour Amadeo, la seule encore assez en forme ou presque pour tenter quelque chose était Dahrah, d'autant plus que cette personne, ressemblait étrangement à Rémus. Il était prêt à leur lancer un sortilège.

    "Diffindo !"

    Ce qu'il fit, mais la chance vint au secours de nos deux rescapés par un Protego placé juste devant eux par un Auror, surpris en tout cas le Lupin.

    Du côté de nos autres protagonistes, la lutte semblait acharnée, et surtout vu l'espace pour le moins étroit, il serait difficile pour les rescapés du Ministère de réussir à tous les avoir en tout cas. Encore plus quand un sortilège bien connue, de couleur verte heurta le Ministre du Grand Nord, celui-ci s'affaissant comme une m*** à même le sol, une bien triste fin. Les petits sortilèges lancés par les premiers assaillants furent déviés par les sortilèges de protection des Aurors et de ceux qui accompagnaient les délégations, malgré tout, personne n'était au bout de leur peine. Le transplanage qu'essaya tout simplement Narcissa la fit simplement revenir dans la même pièce, juste devant Kingsley, sans oublier le loup-garou qui n'en perdit pas une seconde pour se jeter sur elle, encore heureux qu'il n'était pas transformé vous me direz.

    Les Protego ne protégeaient pas de tout, et ils n'étaient pas à durée illimitée, il suffit de voir celui de Zack se fissurait, se craquait et disparaitre au bout de plusieurs sortilèges pour comprendre que la lutte était peut-être veine, en face ils étaient bien trop nombreux en tout cas. Et au lieu de rêvasser il faudrait plutôt attaquer, encore plus quand un sortilège visiblement de coupure se dirigeait droit vers vous, pauvre Zack.

    Notre chère amie vampire avait réussi, en quelque sorte à contrôler deux des trois types, visiblement le dernier luttait pour empêcher cette sorte de persuasion mentale, cet impérium, il était comme l'animal en lui, sauvage et il était prêt à le montrer, peut-être qu'on se rapprochait trop de la pleine lune en fait. D'ailleurs, il avait brisé la tentative d'Aliénor se jetant sur elle, les poings fermés, tandis qu'à côté, un membre de l'Ordre ne se gêna pas pour lancer un sortilège.


    "Endoloris !"

    Bientôt, si cela continuait, sous la pression des sortilèges, ils allaient devoir reculer, certains des Aurors britanniques étaient déjà tombés, certains avaient même l'air d'avoir souffert, le sang coulé à flot à même le sol, d'autres avaient les visages figés dans des figures d'horreur, une bien triste fin. La première ligne commençait sérieusement à fatiguer, bientôt, ils allaient se retrouver coincés contre les portes de l'entrée de ce manoir, et ils ne pourraient strictement rien faire. Encore mieux quand certains s'amusèrent finalement à utiliser le décor pour balancer les objets présents dans la pièce, notamment les tableaux, les vases, porte-manteaux, un moyen de distraction comme un autre, d'ailleurs Aleksei allait devoir bientôt faire un tango avec le porte parapluie s'il ne faisait pas attention, à ça et au fait qu'on tentait également de faire exploser le sol sous eux. Histoire de les enfoncer six pieds sous terre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 4 Fév - 6:44

    Il est mort, tombé au combat, et moi, je me demande si le monde ne va pas tout à coup s’arrêter de tourner, juste histoire de me donner le temps d’assimiler cet état de fait… Mais les choses sont ainsi, c’est toujours quand on voudrait avoir du temps qu’on en a pas et moi, il faut bien que je me secoue les puces si je ne veux pas finir comme lui… Alors, je relègue tout ça à plus tard et je me concentre vite fait sur la bataille, puisque c’est bien une bataille. Je propose le transplanage et Narcissa Malefoy a décidé d’essayer apparemment puisque je la vois disparaitre. Pendant un tiers de seconde, je me dit, heureuse, que ça marche mais juste après je me rend compte que non seulement ça ne marche pas mais qu’en plus ça la fait atterrir non loin des ennemis qui ne tardent pas a s’occuper de son cas.

    Ca attaque de tous les cotés, le ministre semble incapable de prendre une décision tout seul… Mais qui a mis cet abrutit au poste de ministre, je vous le demande ! Et les membres des délégations ainsi que les auror des deux pays semblent faire tout ce qu’ils peuvent pour rester en vie. D’un autre coté, les autres ont avec eux l’effet de surprise et l’avantage du lieu… Lieu restreint qui n’est absolument pas fait pour nous aider à nous en sortir… Ca n’est pas une expédition pour avoir des prisonniers, mais plutôt pour faire le plus de mort possible. Plus les secondes passent et plus j’en vois tomber à terre, les défenses faiblissent visiblement, il est grand temps de fuir… Oui mais comment ? Le transplanage n’est pas possible… Il faudrait au moins trouver un espace plus grand avec des cachettes, ça nous redonnerait un petit avantage…

    De justesse, j’évite un tableau volant, mais c’est pas possible, ces crétins ne respectent rien… Comme ces loup-garou assoiffés de massacre alors que la pleine lune n’est même pas encore là… C’est pas possible, ça peut pas être des membres de l’ordre du phénix… J’ai pourtant entendu dire que Lupin était un gars trop sympa pour être un lycan sadique… Peut-être juste des racontars… En essayant de ne pas me faire assommer, ce qui causerait assurément ma perte, je recule de quelques pas au fur et a mesure que l’étau se referme autours de nous… et soudain, j’ai une idée… Je me retourne… Les portes mais bien sur ! Comment personne n’a pu y penser plus tot… D’accord elles sont surement verrouillées mais un bon sortilège dans la tronche et elles tiendront même plus sur leurs gonds… Histoire de lui donner encore plus d’impact, je repense a toute ma rage, toute ma colère, toute ma peine de voir Vladimir mort au sol et je vise les portes sans plus réfléchir.

    « BOMBARDA MAXIMA ! PROTEGO TOTALUM ! »

    Pourvue que les deux sortilèges marchent. Le premier pour nous créer une porte de sortie, le deuxième pour éviter qu’on se prenne les portes dans la tronche…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Sam 5 Fév - 10:45

Mission Numéro 5 - Rencontres Internationales [Fe]



Ce que Zack avait mal calculé dans son entreprise, c’était l’efficacité du Protego. Après quelques sortilèges de toutes catégories, qu’ils soient impardonnables ou non, ce dernier s’effrita pour laisser place au néant. Mais le pire dans cette histoire, était qu’un Diffindo (Sortilège de découpe) fonçait droit sur lui. Que fallait-il faire dans cette situation ? Ce qui était certain, c’était qu’il ne fallait pas prendre trop de temps pour réfléchir et qu’il fallait agir. Oui mais, quel sortilège était apte à faire face à ce genre de situation…

« Finite Incantatem ! » Cria-t-il d’un mouvement de baguette, en s’extirpant de la situation sur le côté.

Finite Incantatem ? Avait-il perdu la boule ? Un sortilège de la sorte employé contre un diffindo ? Espérons pour notre jeune sorcier qu’il voulait juste gagner du temps, car l’emploi d’un sortilège aussi futile de la sorte n’était guère voué au succès. Quoi qu’il en soit, ne regardant pas la réussite de son sortilège, il se sortit de la zone de danger et répliqua aussitôt contre son assaillant un « Deprimo » en direction du sol où se trouvait la personne. Encore une fois, il ne se préoccupa pas du résultat et finit par surenchérir avec un « Stupéfix » en direction des assaillants du ministre. Revenant près de la délégation, il tenta de prendre les devants au mieux possible.

« Alors que fait-on ? Ce n’est pas le moment de traîner M. Le ministre. » Dit-elle sèchement. Dans l’intonation de sa voix, on pouvait sentir l’inquiétude montait d’un cran.

En effet, la situation n’était pas propice à la bronzade, et cette dernière qui fut à un instant critique dans laquelle Zack se fut trouver (Est-ce bien français ?), lui montra à quelle point la réflexion était interdite dans ce genre de situation. Lui qui avait toujours prôné « Réfléchir avant d’agir », ce qui se produisait là, lui montrait à quel point ce n’était pas toujours efficace. Certains d’entre eux étaient déjà morts, mais que faisait l’ordre bon sang !? Avait-il perdu la boule… Zack grommela dans sa barbe, il se sentait seul, sans aucun allié. On ne pouvait évidemment pas compter sur le ministre (Bien que la situation actuelle était un peu différente), ni sur l’ordre… Quelle horrible journée…

[color=indigo]« Incarcerem ! » Avait-il lancé à l’encontre d’un des membres de l’ordre. En le voyant passé près du ministre. S’il n’hésitait pas à nous faire du mal, alors le jeune garçon n’hésiterait pas non plus. Ne regardant plus la personne qui fut victime du sortilège pour cause simple de temps, il se pencha vers le ministre de la magie qui semblait anxieux.

« Nous n’avons plus de temps… Il nous faut une solution et vite ! Monsieur, nous attendons vos ordres… » Persista Zack.
Il était étrange de voir l’Auror parlait au ministre de la sorte. Il n’était même pas le chef (Occupait ailleurs), mais le voyant là, sans rien faire, assister au massacre, il n’avait pas hésité une seule seconde à le brusquer pour connaître une éventuel possibilité de survie. En tout les cas, devant la cacophonie actuelle, il était grand temps de prendre une décision, car le nombre d’effectif réduisait en flèche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Dim 6 Fév - 7:11

Dans cette cachette relative, quelques secondes de répit leur fut accordées. L'adrénaline redescendant, l'esprit d'Amadeo commença à intégrer la notion de douleur. Tout le haut de son corps se trouvait lézardé de coupures, et d'un certain côté, il aurait bien échangé son diffindo avec l'endoloris qu'avait subit Dahrah. Non pas que son sens du sacrifice se soit aiguisé, mais plutôt que la souffrance passagère valait selon lui mieux que les dommages dans la durée. La course l'avait épuisé, et il semblait avoir puisé dans ses dernières ressources. Par les plaies s'enfuyaient son énergie, usant ses forces en se concentrant sur les rayures. A première vu, le grec paraissait avoir trouvé un coin plus ou moins calme, et la fuite semblait possible. Ce terme le rebutait toujours, y voyant là une preuve de faiblesse, mais au vu de la situation, ils ne pourraient s'en tirer sans trop de frais. Chaque chose se payerait en son heure. Chaque dommage serait infligé en double. Le désir de vengeance était facile, hors dans sa situation, il ne pouvait guère se permettre de jouer les caïds.

Alors que le salut leur tendait les bras, que le cauchemar semblait s'être éloigné, un sort vint frapper la cheminée contre laquelle ils étaient terrés. Comme quoi rien ne se passait jamais comme prévu cette satanée journée. Poursuivis par la malchance, le duo était certes bien caché, mais la transparence ne leur évita évidement pas de recevoir les quelques morceaux de pierres qui commençaient à se décrocher de leur abri improvisé. La scène devait d'ailleurs être étrange, les blocs suspendus à moins de deux mètres du sol, trahissant avec certitude leur présence. Déjà affaiblis par les actes précédents, leur nid de quelques instants s'effondrant sur leurs pauvres corps, les deux âmes subirent l'attaque passivement. Amadeo n'eut que le réflexe de se protéger le visage d'un revers de bras, misérablement impuissant, accusant le coup non sans chanceler. Le sort de désillusion ne servait plus à rien, et sa baguette l'aurait bien dissipé, si seulement le trentenaire en était capable. Dans le brouillard le plus total, ses idées pataugeaient, sa conscience trébuchant.

Les gravas de la cheminée avaient fait des dégâts, les bloquant plus ou moins. Après un regard pour Dahrah, afin de vérifier que sa silhouette n'avait pas disparue sous l'éboulement, il tenta de dégager une de ses jambes, légèrement prise à l'étroit entre deux pierres. Échec. L'idiot ne put qu'aggraver l'état de ses blessures, son sang venant reteindre sa chemise alors qu'il se penchait en forçant sur la matière brute. Dos à la demoiselle, sa main gauche s'occupa de fermer sa veste, afin de cacher en partie la couleur pourpre, représentative de ses faiblesses. Ses membres prit de tremblements peu perceptibles, ajouté à son manque de puissance, l'égocentrique du se rendre à l'évidence ; il ne pouvait plus se battre. Reposer sa survie sur autrui, voilà à quoi il en était présentement réduit. Voyez-vous plus humiliant ?

« Dit, à l'occasion, quand tu auras finis de contempler les cailloux, pense à agir pour nous sortir de là. Je ne sais pas toi, mais j'avais espéré meilleure compagnie au moment de mourir. »

Le ton se voulait cinglant. Dans l'idée, il fallait qu'elle se batte pour deux, et même s'il ne doutait guère des capacités de la médicomage, un peu de rage pour oublier la fatigue ne pouvait lui faire de mal. Au pire, à lui. De la même manière, cela lui permettait qu'elle ne se souci guère de son cas. La sensation d'être un boulet à trainer serait intolérable. Alors que le garçon toisait en biais la demoiselle, par pure provocation, un sorcier s'approcha d'eux, attirant leur attention. Difficile de ne pas remarquer les ressemblances de l'attaquant avec le chef de leur unité. Remus, ou tout du moins une apparence proche, se tenait près d'eux, et visiblement, n'avait pas l'air motivé à leur laisser la vie sauve.

« Manquait plus que ça.. » Soupira-t-il dans un murmure. « C'est l'occasion de montrer que tu sais être utile. »

Un « diffindo » fut dirigé sur les deux membres de l'Ordre, qui n'eurent guère le temps de répliquer. La chance tournant, ils reçurent l'aide inespérée d'un Auror qui projeta un sortilège de défense juste devant les compères. Celui-là, le langue-de-plomb ne l'avait pas vu venir. Profitant de ce moment, il tendit sa baguette vers la dernière pierre bloquant la jeune femme, la faisant vaciller de quelques centimètres, assez pour libérer la prisonnière. Ses capacités s'arrêtaient là. Le teint livide, la langue martyrisée par ses dents, le serpent luttait pour garder fière allure, fixant de ses billes Dahrah, tout espoir reposant sur ses frêles épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Dim 6 Fév - 13:12

Les deux alliés avaient réussit à fuir vers un endroit à l'abri. Derrière une cheminée, ils semblaient pouvoir bénéficier de quelques minutes de répit à l'abri des attaques. Dahrah percevait chez Amadeo une respiration sifflante comme sous le coup d'une blessure. Trêve de Mensonges et de dissimulations avec l'Irlandaise, elle était guérisseuse, elle percevait aisément une personne mal en point. Toutefois, elle n'en dit rien, elle savait la fierté de l'ancien Serpentard bien hautement placée pour la faire vaciller par une remarque inquiète. Elle avait elle même le front moite et les jambes quelques peu vacillantes. Le doloris l'avait affaiblie et elle se serait bien laisser aller à l'inconscience histoire de ne plus rien sentir et ressentir l'espace de seulement quelques instants. Mais pour un moment de répit, il ne fallait pas y compter. La cheminée sous l'effet d'un sortilège s'écroula sur leurs deux personnes. Tous deux étant rendus invisibles par le sortilège de désillusion du sorcier, la situation ne devait pas être dépourvu de bizarrerie. La jeune femme sentit une douleur cuisante sur son épaule, là où une pierre était venue agoniser. Par réflexe, elle bougea tous ses membres afin de vérifier qu'elle n'avait pas subit de fracture. Ce n'était apparemment pas le cas, mais elle était coincée contre une pierre.

Dos à Amadeo, elle se retourna instinctivement vers lui, ou du moins la partie haute de son corps, la partie basse étant bloquée. Celui-ci était encore là, bon vraiment faible mais encore bien vivant, cela la rassura instantanément même si elle se doutait qu'il ne pouvait plus faire grand chose, le souffle ne l'avait pas quitté et d'ailleurs ses remarques perfides non plus:

« Dit, à l'occasion, quand tu auras finis de contempler les cailloux, pense à agir pour nous sortir de là. Je ne sais pas toi, mais j'avais espéré meilleure compagnie au moment de mourir."

Bizarrement, la remarque de son acolyte ne lui amena pas de colère, elle n'avait pas tellement le temps de s'énerver mais lui donna au contraire un regain d'énergie. La rage du désespoir sans doute... Ils ne pouvaient pas échouer si près du but. Son rythme cardiaque s'accéléra crescendo avec sa respiration comme pour remplir son corps fragile d'un renouveau d'énergie. Elle allait se mettre instantanément en action lorsque le pseudo Lupin refit son apparition en les gratifiant d'un magnifique et acerbe diffindo. A cet instant, elle pensait que tout était perdu mais le destin ou plutôt un auror en décida autrement, les protégeant au dernier moment de l'attaque du Sortilège. Il fallait réagir à présent et vite.
D'ailleurs, Amadeo lui confirma bien qu'il n'était plus en mesure d'attaquer, elle le remarqua en le regardant alors que ses pupilles étaient bien trop dilatées pour un sorcier en bonne santé, signe au contraire d'une lutte du corps contre la douleur. Il se contenta de lui dire:

« C'est l'occasion de montrer que tu sais être utile. »

Tout en commençant à dégager les pierres qui l'encerclaient pour pouvoir mieux se dégager, elle se préparait à réagir à l'attaque de ce qui semblait plus être un pantin que leur leader. Amadeo finit de l'aider à se dégager et sous le regard de son allié, elle sentit la rage de survivre pour elle, pour lui aussi quoiqu'on en dise la gagner. Armant sa baguette de son bras, le regard déterminé, sa main se crispant effrontément contre sa fine baguette, ne cherchant même plus à peser le pour et le contre de ses actions, elle dirigea son arme vers le supposé Lupin et cria:

" Petrificus Totallus!!"


Puis avant même de voir si son sortilège avait eu un effet ou pas, elle arma sa baguette en direction des pierres gisant à leurs pieds et tout en ayant un mouvement de courbe vers le Supposé chef de l'ordre elle articula nettement:

" Expulso!"

Le but étant que les pierres viennent à la rencontre de l'obscur attaquant, leur permettant une ultime fois de fuir et d'assurer leur survie, du moins elle l'espérait.Car si ils n'y parvenaient pas, elle doutait que cette soudaine énergie ne l'habite encore longtemps. Mais pour le moment l'adrénaline parcourait encore ses veines et elle était prête à lutter jusqu'au bout et à puiser dans ses dernières forces, peu importe les conséquences...
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Maurpassant
SMILING CORPSE
Evil is a point of view
avatar

☞ Copyright : Bazzart and Tumblr
☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 1963
Date d'inscription : 30/12/2010
Rang au sein du staff Administratrice de DH RPG

Gallions : 1176

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Ondine Akeller ♦ Appoline Blackwood ♦ Zephyr Knox

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Dim 6 Fév - 18:30

Entrer dans l'esprit des deux hommes les plus proches d'elle fut chose aisée. Visiblement, ils n'étaient si Occlumens ni bien malins, car rester à portée d'une vampire qui venait de voir mourir un être proche était limite suicidaire. Elle les contrôla facilement, leur ordonnant mentalement de se combattre mutuellement à coup de sorts mortels. Dans moins d'une minute, leur problème serait réglé, ils rejoindraient leurs ancêtres ou pourrirait dans un monde encore plus abject que celui-ci. Elle n'avait donc plus à se soucier d'eux, les perturber sur leurs intentions avaient suffi à les détruire. L'esprit humain est si fragile, si malléable, comme de la pâte à modeler entre ses longs doigts blancs...

Cependant, Aliénor rencontra une résistance certaine chez le troisième homme, lorsqu'elle s'intéressa à son cas. Il n'était ni plus trapu ni plus fort physiquement que les autres, mais ses barrières mentales étaient plus difficiles à abattre. La vampire n'eut besoin que d'affiner quelque peu son odorat pour sentir qu'elle avait affaire à un loup-garou. Les sales bêtes, hybrides incapables de choisir s'ils étaient humains ou non. Elle aurait voulu le tuer sur-le-champ pour le simple fait qu'il existait. Elle détestait ce genre d'erreur de la nature. Au moins, les vampires étaient de véritables démons, ils ne l'étaient pas qu'à temps partiel ! Fixant l'hybride de toute son attention, les poings serrés, elle tenta une attaque mentale de front mais la créature la repoussa violemment tandis qu'elle se jetait sur elle, la plaquant au sol. Au même instant, un membre de l'Ordre profita de sa faiblesse passagère pour lui jeter un maléfice. Aliénor laissa échapper un cri en sentant l'Endoloris se ficher dans son ventre. Son corps fut parcouru d'un léger courant électrique qui disparut bien vite, ne laissant qu'une sensation de fourmillement. Heureusement, les sortilèges n'avaient que peu d'effet sur elle, elle reprenait rapidement le dessus.

Pendant ces quelques secondes où elle était allongée par terre, avec le souffle nauséabond du loup-garou dans sa nuque, elle eut le temps de songer au fait que sa faiblesse devait sûrement être dûe à la perte de Vladimir. Bien entendu, ce n'était pas lui, mais elle avait tout de même eu un choc conséquent. Mais elle ne se laissa pas abattre pour autant. Elle avait sa propre "vie" à défendre, et mourir sous le poids d'un loup-garou n'était certainement pas une manière noble de quitter ce monde. Elle n'eut pas vraiment de mal à le repousser et à l'envoyer valser trois mètres plus loin. Elle se remit rapidement sur ses pieds, les effets du sortilège totalement disparus, et se rendit compte alors que les ennemis n'avaient rien trouvé de mieux à faire que de lancer des tas d'objets sur eux. Quelle preuve d'intelligence et de courage ! La vampire évita un vase qui se brisa derrière elle, et en se retournant, elle entendit alors Ksenia prononcer un sort pour ouvrir les portes. Pour une fois que quelqu'un avait une idée lumineuse...

En attendant, Aliénor décida de poursuivre son petit ménage. Puisque la jeune femme avait tenté une percée pour s'échapper de cet endroit maudit, autant l'aider en tuant et en éviscérant le plus possible. Elle forma donc un cercle autour d'elle, neutralisant tout ceux qui s'approchait un peu trop près, mais il en arrivait toujours d'autres... Avec un sourire ironique, la vampire songea que cette fois-ci, c'était peut-être la fin.

Etrangement, aucune prière ne lui vint en tête. Harry Potter RPG

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx


Je ne veux pas finir en cendres

Nous vivons ici-bas dans un mélange de temps et d'éternité. L'enfer serait du temps pur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2039-alienor-d-enfer-et-de-s http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2683-les-maux-les-mots-d-alienor http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2684-le-petit-monde-d-alienor
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Lun 7 Fév - 17:41

Post MJ :

    Malgré tout ce que l'on pouvait penser de ce foutoir pour être poli, les aurors avaient l'air de reprendre le dessus au cours de cette bataille au sein même du Ministère, il suffisait de voir que les poches d'attaquants se faisaient plus réduites, certains battant déjà en retraite face au nombre et à l'efficacité des Aurors à la fois britanniques mais également russes. Certains osaient même attaquer d'autres personnes dans le dos en quelque sorte, mais comme toujours, les Aurors veillaient à ce que la plupart s'en sortent indemnes n'est-ce pas ? Peut-être pour cela que Dahrah et Amadeo avaient eu de la chance va savoir, en tout cas, maintenant que le loup était occupé avec un autre ennemi, il fut difficile pour lui d'éviter le premier sortilège de Dahrah, se retrouvant congelé sur place ou plutôt figé dirons nous, peut-être pour cela aussi que les pierres qu'elle venaient d'envoyer, eurent un effet dévastateur sur notre loup national. Certes, il serait difficile de savoir exactement ce qu'il ressentait à cet instant, mais il n'en eut pas vraiment le temps. Vu la force, ou plutôt l'envie d'en finir de Dahrah, l'une des pierres lui fracassa purement et simplement le crâne, d'ailleurs, une partie du cuir chevelu finit au sol, tandis qu'une plaie béante était désormais visible à l'arrière du crâne de Lupin. Malgré tout, il était toujours debout, ou plutôt il tomba comme une pierre à même le sol, mort, sans même avoir dit ces derniers mots. Le sortilège le figeant sur place évitant le sang de couler, mais la vue n'en était pas moins horrible.

    La paix, le silence, le calme revenait, signe que les attaquants avaient fuit, et désormais, chacun se mettait à pied d'oeuvre pour aider ceux dans le besoin, les blessés, recouvrir les morts, et nul doute que Dahrah aurait encore du pain sur la planche avec son ami dans les vappes.

    Pour nos autres amis, enfin quelqu'un venait d'avoir une brillante idée. Certes, les portes étaient verrouillées, mais elles n'étaient pas indestructibles de toute manière n'est-ce pas ? Surtout qu'ils avaient bien besoin de sortir d'ici, vu l'état de certains. On put notamment remarquer qu'un des Aurors britanniques, Zackounet, venait de se prendre bêtement un Diffindo dans la figure, il aurait été plus aisé de l'esquiver plutôt que de lancer un sortilège inutile, en tout cas, les coupures sur son visage gâchait le teint de celui-ci, sans oublier que cela devait faire mal. Au vu de ses tentatives, on ne peut pas vraiment dire que cela eut du succès, autant par la douleur causée par le sortilège qu'il venait de se prendre que par la flopée de sortilèges lancés. D'ailleurs, bien que le Deprimo eut l'air de faire son office, déstabilisant certains d'entre eux, parmi leurs assaillants, son Stupéfix et l'Incarcerem eurent plus l'air de pétard mouillé qu'autre chose, ne jamais trop se dépenser, après on en payait les conséquences en tout cas.

    Aliénor se fit d'ailleurs un plaisir d'envoyer se massacrer l'un sur l'autre deux de ses ennemis, le troisième finissant sa course planté contre les bois d'un cerf empaillé qui trainait dans les environs, pas joli, joli, mais bon, on n'était pas vraiment là pour faire ça avec l'art et la manière n'est-ce pas ? En tout cas, Ksenia venait de réussir son pari, les portes venaient de voler en éclat, et sa réaction en utilisant le sortilège de protection leur permit d'éviter de finir empalés ou blessés par les morceaux de portes. La voie était libre désormais, d'ailleurs, le fait d'avoir explosé la porte avait permis de faire reculer leurs adversaires, ils n'avaient pas pensé à se protéger en tout cas, et la plupart désormais ne leur faisait plus attention, s'occupant de se protéger, ce qui aida Narcissa d'ailleurs, bien qu'elle eut le droit à des vêtements tout déchirés suite au coup de griffes ? Non, d'ongles plutôt de son assaillant, d'ailleurs cela saignait un peu, et elle était plus vraiment digne d'aller dans des rencontres au sommet désormais. De la chance en tout cas, que la blessure ne serait pas magique, vu qu'elle n'avait pas été mordu, mais si elle ne soignait pas cela, cela s'infecterait désormais. Aleksei venait de se prendre le porte manteau dans la figure, récoltant une belle bosse, mais pas le plus important.

    Certains étaient neutralisés, d'autres ne les observaient pas, peut-être qu'il faudrait filer ? Surtout que les barrières anti-transplanage ne devaient pas aller plus loin que le manoir, en tout cas, ce qui restait des Aurors, poussèrent tout le monde vers la sortie, notamment les délégations et leur cher Ministre, et l'on put entendre un cri, venant du coeur ou plutôt de la colère, de Kingsley.


    "Non !!!!"

    Cela avait le mérite d'être clair en tout cas. L'attaque avait échoué, en quelque sorte, même s'ils avaient réussi, selon eux à tuer le Ministre du Grand Nord, il y avait une partie du plan qui avait échoué, la capture du Ministre britannique, mais ce n'était qu'une bataille, et il y en aurait bien d'autres, la guerre ne se gagnait pas en un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission numéro 5 : Rencontres internationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϞϞ RPG : Le Monde Magique de Harry Potter ϞϞ :: ϞϞ Autres Lieux ϞϞ :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: