Mission numéro 5 : Rencontres internationales
    Cher visiteur,

    Tu viens de pénétrer dans une zone de quarantaine!! Tout le monde peut entrer, mais sortir d'ici est impossible. Ainsi, tu n'as plus d'autre choix que de t'inscrire mais attention !! Les membres de ce forum sont fou, psychopathe et complètement atteint de la cervelle, fan de ship, bizarre... Le staff de ce forum aime le sang, les morts et le sadisme... Cher visiteur, si tu es un minimum drôle et déluré, alors les personnes composant Deathly Hallows sont tes amis!!

    De toute façon tu n'as plus le choix, tu es contaminé, tu es perdu... Tu vas bientôt devenir toi aussi un ADC (Atteint De la Cervelle) et ça ne se guérit pas alors n'attend plus, et inscris-toi."


    On est pas obligé d'être fan d'Harry Potter pour s'inscrire sur ce forum. :-) Laissez nous notre chance, vous verrez qu'on est pas méchant. ̿ ̿̿'̿'̵͇̿̿з=(•̪●)=ε/̵͇̿̿/'̿'̿̿̿ ̿ ̿ ̿



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission numéro 5 : Rencontres internationales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mer 19 Jan - 12:45

Post MJ :

    Le Ministère de la Magie était en ébullition. Après les dernières semaines pour le moins agitées, et la prise de pouvoir par Voldemort et ses sbires, un semblant de calme avait l'air d'être de retour. Tout du moins jusqu'à aujourd'hui en tout cas. Désormais le Ministère de la Magie n'était rien d'autre qu'un des nombreux fidèles de Voldemort. Mais personne ne trouvait à redire. Peut-être parce que ceux qui osaient élever la voix contre lui, finissaient par être exécuté, emprisonné, torturé, nul doute que désormais il n'existait que peu ou pas de contestataire. A part bien entendu l'Ordre du Phénix qui résistait encore et toujours à l'envahisseur, eux et Potter d'ailleurs. Mais maintenant qu'ils avaient le pouvoir, l'Ordre et leurs amis étaient considérés comme des hors la lois, des brigands, des terroristes voulant briser le pouvoir en place. Voilà la propagande qui était mise en place depuis déjà quelques temps. Les responsables des différents départements étaient tous sous le joug de Voldemort également, nul doute qu'ainsi, il était aisé de régner sur la Grande Bretagne, et de ramener un peu d'ordre dans ce pays. Son propre ordre on voulait dire.

    Mais aujourd'hui était un jour assez spécial. En effet, le Ministre recevait les différentes délégations de par le monde, des pays, empires, les plus influents avec la Grande Bretagne. Il s'agissait d'une rencontre au sommet entre ces différents dirigeants, une volonté de Voldemort pour calmer ces étrangers, montrait que finalement il n'allait rien leur faire, que ce n'était pas de sa faute, mais que tout n'était que calomnie de la part de Potter et sa clique. Il suffisait de voir à quel point tout était désormais calme dans le monde magique Anglais. Plus de guerre, plus de bataille, plus de meurtres - ou alors passés sous silence - nul doute que ce nouveau pouvoir réussissait là ou les autres avaient échoué, il fallait montrer à ces délégations qu'eux, ils n'étaient là que pour le bien de leur pays, pour coopérer avec les autres pays, continuer à prospérer tout en mettant tous les déclins qu'il y avait eu sur le dos de Dumbledore, Potter et tous ceux qui s'étaient ou se dressaient contre eux.

    Dans l'Atrium, dos à la fontaine, se trouvait actuellement le Ministre, pimpant comme pas deux, entouré d'une garde rapprochée, ainsi que de différents membres du Ministère, de tous les départements. Tout le monde était sur son trente et un on pouvait dire, il fallait savoir recevoir après tout n'est-ce pas ? La sécurité avait été renforcée. Les seuls Aurors qui en étaient, servaient fidèlement Voldemort ou en tout cas on le supposait, la moindre présence d'un membre connu de l'Ordre serait vite établi en fin de compte. On n'avait pas lésiné pour bien faire croire qu'en fin de compte, le pays était totalement sécurisé, et quoi de mieux que de montrer pour cela que le Ministère ne craignait aucune attaque et que toutes les mesures étaient prises au cas ou.

    Quelques cheminées étaient restées connecter au réseau national et international, sans oublier la zone de transplanage, tout était malgré tout étroitement surveillé, même une souris ne passerait pas les mailles du filet. Il ne restait plus qu'à attendre l'arrivée des délégations. D'ailleurs, vu que leur arrivée devait se faire au centre de la pièce quasiment, le fait de trouver des Aurors de chaque côté, pouvait constituer une haie d'honneur, il fallait gonfler un peu leur égo pour qu'au final ils ne soupçonnent rien. Une foule se trouvait également là, foule choisie, triée, autant ne prendre que des partisans pour accueillir joyeusement nos amis étrangers. Ca changerait en tout cas pour les mangemorts présents de leur habitude à tuer, torturer. Mais les relations diplomatiques internationales c'était d'un compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mer 19 Jan - 17:21

Mission Numéro 5 - Rencontres Internationales [Fe]



* Battements de Cœur *

Il n’y en a plus pour longtemps… La grande délégation étrangère s’apprête à arriver. Tout avait été préparé à la perfection pour que les étrangers ne se doutent de rien de l’horreur qu’il se déroule actuellement en Angleterre. Ils avaient tout cachés… Au crime silencieux, à la presse censuré, toutes les supercheries étaient bonnes pour calmer l’opinion étrangère qui commençait à s’agiter dénonçant l’horreur supposé qui se produisait à Londres depuis l’arrivé du nouveau ministre et l’assassinat de l’ancien.

Il ne fallait absolument pas les laissé berné l’opinion et pour cela, Zack allait faire parti d’un des plus grands complots qui risquerait de faire changer définitivement la donne quant à la bataille contre les Mangemorts. Le stress montait de plus en plus chez le jeune Auror, qui avait trafiqué les sécurités du ministère pour se retrouver dans les Aurors sélectionnés pour la surveillance de la Rencontre Internationale. Même si il savait que cet acte lui vaudrait son renvoi et sûrement un jugement très sévère par rapport à son sang qui est de Bourbe, il n’avait plus rien à perdre. Et quitte à se retrouver à Azkaban, si c’était pour sauver le monde, il le ferait.

Tout était parfaitement sécurisé… L’heure se rapproché et il poussa un petit rire nerveux à la vue du nombre de Mangemorts dans la place. Si quelqu’un se rendait compte qu’un Sang de Bourbe, partisant de l’ordre du phénix se trouvait dans la salle… Rien que cette pensée lui donna un coup au cœur qui le fit frissonner de plus belle. Faut dire que l’ambiance n’était pas la plus chaleureuse possible. Tentant le moins possible de se faire remarqué, il chercha ses alliés du regard. Dans cette foule ou la plupart des personnes étaient des partisants du Lord, chaque personne qui croisait le regard du jeune garçon le mit mal à l’aise et évita par conséquent, d’exposer son visage par peur qu’on le reconnaisse. Ne les trouvant pas, il commença à se déplacer dans les rangs le plus discrètement possible...

« Mais où sont-ils… » Dit-il en soupirant.

Il avait aidé certains d’entre eux à faire parti des invités triés sur le volet comme dit l’expression, mais cela était-il suffisant ? La supercherie avait-elle était découverte pour qu’il ne vit personne ? Le stress augmenta encore d’un cran… Tout était prêt et sur le point de démarrer et aucune trace de l’Ordre du Phénix pour le moment. La respiration forte, il dû regagner les rangées d’Aurors après sa recherche infructueuse au risque de prendre des risques inconscient. Il se repositionna donc dans les rangées, la peur au ventre. Il ne pensait tout de même pas finir sa carrière ainsi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mer 19 Jan - 18:48

    Les cheveux simplement noués en une longue natte retombant dans mon dos, je me met un dernier petit coup de mascara sur les cils. Puis une inspection dans le miroir s’impose, aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Je fais partit de la délégation accueillant les étrangers au ministère. J’ai, pour cela, enfin le droit de mettre autre chose que cette robe affreuse, uniforme de travail, que je suis obligée de porter a longueur de journée. Je porte une robe rouge, bordeaux, cela se complète parfaitement avec mes cheveux noirs. Une robe toute simple, de velours, assez ample au niveau des jambes pour ne pas me gêner dans mes mouvements et aux manches plutôt longue ce qui cacherait a merveille mes avant bras et même mes mains suivant la manière dont je placerais mes bras… J’aime bien cette robe, je l’avais acheté spécialement pour mes dix-sept ans, on avait fait une grande fête avec la famille et les proches amis, sans parler des principaux clients de mon père…

    Enfin, traitre de bavardage. Je ne dois pas arriver en retard. Un dernier petit coup d’œil dans le miroir de la coiffeuse qui trône dans ma chambre et je place ma baguette contre mon avant bras droit. Oui, je suis gauchère alors si je veux pouvoir la sortir facilement des bandeaux qui la retiennent, j’ai plutôt intérêt a la mettre a droite. Je trouve ça bien plus pratique et discret qu’une poche… et au moins, puisque je la sent sur ma peau, je sais qu’elle est là. Allez, sans même dire au revoir à mon chat qui me boude encore plus depuis mon petit séjour en Russie, j’allais quand même pas l’emmener, a tous les coups il aurait trouvé le moyen de se sauver pour ne pas rentrer trop vite. Je sort et je trouve rapidement un endroit pour transplaner en toute tranquillité.

    J’aime pas le transplanage mais ma foie, c’est bien pratique et rapide quand même alors autant s’y faire et comme je me suis attaché les cheveux, pour une fois je n’ai pas a me les recoiffer histoire de ne pas paraitre débraillée. Direction les toilettes publiques et je monte dans la cuvette… J’ai toujours trouvé que ça avait un petit coté dégoutant quand même mais je ne me laisse pas le temps d’y penser comme je tire la chasse d’eau et que je me retrouve dans l’âtre d’une cheminée de l’atrium du ministère de la magie. Pile à l’heure et je dirais même, un peu en avance.

    En temps que mangemort, donc de manière officieuse, je suis là pour rester au près du ministre en cas de rébellion. Chose qui ne devrait pas arriver puisque ils ont tout prévu. Mais de manière officielle, je suis ici en qualité de potentielle traductrice puisque je parle le Russe couramment. En même temps, je me doute bien qu’une grande partie des invités saura parler Anglais mais bon… Je suis également là en temps que membre du ministère et c’est déjà une bonne raison.

    Maintenant que l’heure est arrivée, j’attend calmement près de monsieur le ministre et je garde un air sympathique mais à la fois concentré et sérieux. Il n’est pas temps de faire des vagues et je compte bien faire mon travail correctement. Bien sur, j’aurai la bonne excuse de protéger monsieur le ministre, et ça, ça n’a rien a voir avec le faire que je sois mangemort… Sinon, je porterais actuellement mon masque sur la tête… Bon, c’est pas tout mais c’est qu’ils se font attendre quand même… Tien mais au fait… Il risquerait fort bien d’y avoir Vladimir… Et… Et surement sa petite amie, la femme vampire dont nous avons vaguement évoqué le sujet la dernière fois que je suis allé en Russie… D’ailleurs, il n’a pas approfondit plus que ça à mon souvenir… Enfin je dois me reprendre, restons concentré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mer 19 Jan - 18:52


Le ministère de la Magie, l'atrium...

Un cauchemar, ce ne pouvait être qu'un cauchemar. Pelotonnée au milieu de la foule, la jeune médicomage se surprenait à jouer calmement les touristes. Son regard se balladant de haut en bas et de gauche à droite, contemplant cette salle immense, dans l'attente, dans l'attente du scénario qu'elle n'avait surtout pas envie de voir. Elle avait pourtant souvent eut envie de se rendre au Ministère de la magie, mais l'ironie du destin avait voulu que ce soit en un jour bien sombre.

Le ministère était malheureusement tombé aux mains du maître des Ténèbres et de ses sinistres marionnettes et elle ne pouvait assister qu'impuissante au désolant spectacle qu'elle avait tant redouté. C'était grâce à Zack Millegan, un auror membre de l'ordre qu'elle ne connaissait pas très bien qu'elle avait réussit à s'infiltrer au milieu de cette foule, autrement il aurait été impensable qu'une telle chose arrive. Non seulement Membre de l'ordre mais en plus fille de moldus, on ne pouvait pas dire qu'elle figurait sur la liste d'honneur.

Tout le monde était vêtu de façon très chic pour l'occasion, et même elle avait revêtu une robe habillée pour l'occasion, cependant elle avait pris bien soin de la choisir noire, petite conviction personnelle au milieu de ce chaos, elle avait tenu à revêtir la couleur du deuil et qui plus est une couleur discrète par la même occasion. Elle ne savait même pas si d'autres membres de l'ordre seraient présents, il n'était pas évident à l'heure actuelle de se réunir en important comité mais elle se doutait néanmoins que les membres de l'ordre choisis ne seraient pas les plus connus afin de ne pas attirer l'attention. Avec son métier de guérisseuse, elle avait souvent une bonne couverture, après tout on en avait toujours besoin.

Le ministre était déjà sur place accompagné de toute sa clique de sbires fidèles et lobotomisés, pour couronner le tout, deux belles haies d'Aurors encerclaient l'affaire, il serait bien difficile de réaliser quoi que ce soit mais comme Dahrah aimait souvent le dire même sans espoir la lutte est encore un espoir...

Il ne manquait plus que les délégations étrangères et tout serait parfait enfin pour le Seigneur des Ténèbres... Elle observait les différents protagonistes, tous sûrs d'eux et tellement hautains, elle était désolée de voir que ce monde qu'elle chérissait tant n'était à présent qu'un lointain souvenir. Alors qu'elle observait la foule, une silhouette lui parut familière, elle aurait pu le reconnaître entre mille, avec une aisance naturelle et une fluidité de déplacement , c'était son compatriote Amadeo. Avec son arrogance toute naturelle, il n'aurait aucune difficulté à se faire passer pour un partisan du Seigneur des Ténèbres pensa-t-elle. Mais elle ne l'observa pas plus car il ne fallait surtout pas attirer l'attention pour le moment, les membres de l'ordre étaient traqués et tout signe de reconnaissance serait un danger. Elle tourna donc son visage dans le sens opposé naturellement et aperçut au loin Zack qui semblait un peu soucieux, sans doute les cherchait il du regard mais en tout cas extérieurement, on avait seulement l'impression qu'il surveillait tout débordement en se déplaçant discrètement, elle avait envie de lui faire un signe de la main mais elle n'en fit rien car bien sûr ce serait signer un arrêt de mort.

Elle finit donc par se contenter de poser son regard sur le soi disant Ministre de la Magie et les membres du ministère en essayant d'adopter une attitude d'admiration et de joie mais il fallait bien l'admettre le coeur n'y était pas...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 4:23

Bonne journée en perspective. Des festivités, mondanités, et finalement, à l'époque actuelle, l'occasion n'était plus aux divertissements. Même si, de toute évidence, il ne se rendait pas à cette cérémonie avec l'intention de s'amuser, sortir son costume du placard lui donnait cette impression de revenir quelques années en arrière. Lorsque Lena, et lui-même, exhibaient aux yeux d'autrui la prestance de leur naissance. Au milieu des tintements de verres, et des rires entendus, il lui semblait qu'ils respiraient dans une bulle. Cet air, toxique pour les autres, enivrant pour les deux serpents. Ses paupières fermées lui dévoilaient un film dont il connaissait la fin, et bien que le rappeler à son esprit ne le rende qu'encore d'avantage coupable, c'était avec un plaisir malsain qu'il torturait ses regrets.

Les billes claires de l'homme fixaient le miroir lui faisant face, reflétant la laideur, qui, bien que recouverte de tissu, dégoulinait en dehors de son enveloppe. Un sourire lui vint à la pensée que de toute évidence, il n'existait pas de grande différence entre ses ennemis, et sa propre personne. Alors qu'on émettait l'idée qu'il fallait se rapprocher de ces premiers, pour mieux les vaincre, il en venait difficile de ne pas les confondre. Camouflé sous l'habit sombre, le membre de l'Ordre avait laissé cape et vêtements quotidiens, pour préférer une tenue complète de costume, sa veste ouverte sur une chemise blanche, dissimulant sa baguette contre son avant bras. Après tout, ministère corrompu ou non, il s'agissait d'une réception où les sorciers allaient assister à l'art de laver le cerveau à des moutons, déjà soumis et convaincus d'avance. Allez, feignons la paix !

Armé d'indifférence, il transplana jusqu'à l'enceinte du ministère de la magie. Peu impressionné par le milieu, puisqu'il était le sien la majorité des jours de la semaine. Langue-de-plomb, et partisan du bien. Si un choix devait être fait, assurément, ses convictions prendraient le dessus. Son lieu de travail était infesté par les marqués, supérieur, collègues, se méfier de tout, de chacun, jusqu'à sa propre ombre. Son importance au sein du ministère ne lui permettait pas d'avoir sa place, et c'est bien grâce à l'intervention d'un des leurs, Zach, que son nom avait été ajouté à la liste des invités. Il aurait été suicidaire d'intégrer des visages connus de leur section, bien qu'Amadeo fut amusé d'imaginer Harry Potter, lâché en pâture au beau milieu de ce parterre d'ennemis.

Au beau milieu des adorateurs, le trentenaire se mêlait à la perfection avec ses voisins, mais dans leurs veines, la foi était opposée. Agneau entouré d'une meute de loups, se camouflant par des crocs similaires aux leurs. Le ministre se trouvait là, très bien entouré. Des aurors, quand à eux, formaient une espèce de haie d'honneur, surement pour les délégations qui n'allaient pas tarder. Celles-ci allaient voir une mascarade, un semblant d'harmonie, alors que leur monde était désormais gouverné par la terreur. Laissant la révolte pour plus tard, son regard inquisiteur parcouru l'assemblée, remarquant alors que leur bienfaiteur, responsable de sa venue -et surement d'autres- venait de rejoindre les autres aurors. Bien qu'il ai la prétention de ne pas passer inaperçue, le grec doutait fort que Zach l'ai aperçu. Poursuivant sa quête, ce fut naturellement que son regard se sentit attiré par une crinière flamboyante (que voulez-vous, ses pupilles bleues étaient tout aussi faibles que lui). Dahrah. Difficile de se tromper. Malheureusement, le garçon était prit de prudence, et ne garda que peu de temps ses yeux posés sur la demoiselle. Les joues de l'impassible se scindèrent en deux fossettes, trahissant le sourire naissant, sourire aussitôt résorbé lorsque le ministre fut à nouveau dans son champ de vision. Les bras croisés, il attendait que la blague ministérielle débute, guettant de temps à autre les arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 10:30

Mission numéro 5 : Rencontre Internationale

"En démocratie, la politique est l'art de supprimer les mécontentements."



    L'entrée des visiteurs.

    C'était généralement par un autre endroit que les Ministres de la Magie du monde extérieur entraient, mais le Grand Nord avait pris la décision de faire arriver son Ministre par l'endroit dont on se serait le moins douté. Quelques Aurors, ainsi que le commandant de l'armée du Grand Nord et le Ministre lui même, venaient de franchir l'entrée, et ils longeaient déjà le grand hall où était aménagé des cheminées le long de chaque mur. Un côté pour arriver, un côté pour repartir. Ce qui semblait logique et ordonné. Il y avait des Aurors postés un peu partout. Comme quoi, l'Angleterre avait pris des mesures pour garantir la sécurité de chacun, dans un endroit autant convoité par les forces du Mal.

    Le sol n'était pas palpable ( *boulet* ). C'était un parquet de bois foncé et à première vue, parfaitement ciré. On avait mis le paquet pour donner l'impression que le Ministère d'Angleterre était sans nul doute le plus beaux et luxueux au monde. Il n'y avait qu'à voir cette fontaine qui se tenait au bout du Hall. Mais avaient ils déjà vue la Cité Rouge ? Question de luxe et de beauté, on était très loin de ce bâtiment coincé entre des maisons moldues, en plein cœur de Londres, et dont l'entrée ressemblait à des WC... Enfin non... Ils ne ressemblaient pas à des WC. C'était des WC.

    Le bras droit du Ministre qui se tenait à ses côtés, s'était légèrement penché pendant qu'ils marchaient, pour lui chuchoter quelque chose. Aussi tôt fait, Vladimir avait regardé en direction d'un membre du Ministère qui se tenait pas si loin du Ministre de la Magie d'Angleterre. Il lui avait adressé un petit sourire. Ceux qui la connaissaient, auraient pu penser qu'elle connaissait bien cet homme. Et ils avaient raison. Car elle était censée bien connaître le Ministre du Grand Nord pour lui avoir parlé il y avait à peine quelques jours de cela. Ksenia, une secrétaire du département des créatures magiques, et qui de sa présence, confirmait que le Ministère n'avait pas lésiné sur les moyens en faisant venir d'autres personnes que les Ministres des différents départements et des Aurors.

    Pour l'instant, tout s'était déroulé sans encombre. Les trois Aurors qui avaient escortés le Ministre de la Magie s'étaient éclipsés, se mélangeant à ceux de l'Angleterre et aux personnes présentes. On pouvait mieux protéger en étant à distance, car on avait un meilleur angle de vue. Quand au commandant de l'armée des Aurors du Grand Nord, il se tenait toujours aux côtés de Vladimir, et apparemment, il n'allait pas le quitter d'un pouce. Ce qui était dans le but de rassurer le Ministre, car il était un chouilla nerveux. Qui ne l'aurait pas été dans de pareilles occasions ?





xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 12:00

    9h30 ce matin, Narcissa était déjà levée depuis quelques heures quand il fut temps pour elle de se rendre au Ministère de la Magie. Pourquoi me direz-vous ?! Narcissa n’avait jamais été une personne importante au sein du pouvoir et n’avait jamais eu besoin de travailler ... Et bien tout simplement parce que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom l’avait ordonné. Il fallait bien avouer que Cissy était une femme vraiment charmante et d’une beauté à couper le souffle (ben quoi ?! Harry Potter RPG C’est la pure vérité Harry Potter RPG). Soit, après cet intermède, revenons en à nos petits moutons blancs. Donc, le Seigneur des Ténèbres avait tout simplement mandater Cissy pour assister à l’accueil des délégations étrangères. C’est donc élégante, comme à son habitude, que Narcissa déposa sa cape noire d’encre sur ses épaules et mit sa paire de gants de cuir. La belle blonde s’observa une dernière fois dans le miroir, histoire que s’assurer qu’elle était tout simplement parfaite. Ses yeux de biche étaient parfaitement maquillé, son chignon d’où retombait une cascade de boucle dorée était parfait et magnifiquement agrémenté de fil d’argent allant à merveille avec sa robe verte émeraude brodée d’argent. C’est donc avec un petit sourire satisfait que notre Cissy s’arracha à sa contemplation pour se dirriger vers l’allée de son jardin et sortir de l’enceinte du manoir et par la même occasion du champ de force magique qui protégeait les lieux. Une fois cette protection passée, Cissy pu tranquillement transplaner. Elle sentit une nouvelle fois l’attraction au niveau de son ombilic, son souffle fut coupé durant une fraction de seconde avant qu’elle n’attérisse gracieusement devant l’entrée du ministère. Sans perdre une minute, elle empreinta le chemin de raiseau de cheminée et se retrouva dans le hall d’entrée du Ministère de la Magie. Elle n’y avait plus mis les pieds depuis très longtemps si bien qu’elle lança un regard circulaire autour d’elle.

    Il y avait bel et bien quelque signe ostentatoire de l’appartenance du ministère au lord Noir mais ce qui frappa le plus notre belle blonde fut la nouvelle fontaine placée au centre du hall. C’était d’ailleurs juste devant cette dernière que se trouvait le ministre de la Magie entouré de sa garde personelle. Narcissa s’avança alors de son pas aérien vers le groupe devant accueillir les délégations et se dirigea immédiatement vers le Ministre. Un des aurors de la garde rapprochée essaya de l’intercepter et de l’empêcher de se rapporcher du Ministre mais un seul coup d’oeil de notre belle blonde dissuada l’homme en question de poser un seul doigt sur sa royale personne. C’est donc la tête haute qu’elle se dirigea vers le ministre. Le ministre s’inclina devant elle lrsqu’elle fut arrivée juste devant lui. Narcissa répondit par une petite révérence. Cissy lui murmura quelques mots à l’oreille, il acquiesca d’un signe de tête et la belle blonde se plaça juste à ses cotés. Narcissa lança un regard circulaire aux personnes présentes autour d’eux. Elle adressa quelque signe de tête et sourit à la jeune Ksenia qu’elle avait rencontrée quelques temps plus tôt. Les secondes s’égrainèrent alors, se transformant en minutes. Cependant, la délégation anglaise n’eut pas très longtemps à attendre car ce fut la délégation Russe qui fit la première son entrée. Cissy afficha alors une sourire tout à fait avenant, bien décidée à remplir son rôle d’embassadrice féminine à la perfection, comme pour tout ce qu’elle entreprenait généralement. Ils s’avancèrent vers eux, d’un pas lent et digne. Lorsque les deux délégations ne furent plus qu’à quelques mètres l’une de l’autre, la délégation anglaise avança et rejoignit les russes. Leurs aurors virent alors se mèler aux notres. Cissy espérait que tout se passerait bien, sans aucune intervention de groupuscules extrémistes durant cette visite. Inconsciemment, la belle blonde tandis la main vers le pan droit de sa robe et sentit que sa baguette s’y trouvait toujours. On n’est jamais trop prudent dirons-nous ...
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Maurpassant
SMILING CORPSE
Evil is a point of view
avatar

☞ Copyright : Bazzart and Tumblr
☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 1963
Date d'inscription : 30/12/2010
Rang au sein du staff Administratrice de DH RPG

Gallions : 1176

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Ondine Akeller ♦ Appoline Blackwood ♦ Zephyr Knox

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 17:43

Une rencontre diplomatique au Ministère de la Magie de Londres. Quelle étrange idée ! Aliénor ignorait qui était l'instigateur d'une telle chose, mais elle ne cherchait pas vraiment à le savoir. Elle avait eu plus important à faire à partir du moment où l'on avait réclamé sa présence : se trouver une tenue adéquate. Une robe qui symbolisait sa toute puissance, rehaussait son élégance et sa beauté naturelle, et intimait le respect ainsi que la crainte. Elle avait passé la matinée à faire des essayages, si bien qu'elle avait fini par se déplacer dans une véritable mare de couleurs chatoyantes et de tissus soyeux. La majorité de ses vêtements (et elle en possédait une pièce entière) s'étalait dans sa grande chambre. Elle n'en avait plus rien à faire, elle avait trouvé la tenue idéale : une robe aux reflets dorés, plus moderne qu'à l'accoutumée (il fallait savoir vivre avec son époque lorsque les circonstances l'exigeaient) et dont la jupe s'arrêtait au-dessus des genoux. Elle ne serait pas gênée de mettre une telle chose. Après tout, il arrivait même qu'elle ne porte rien du tout... Harry Potter RPG

A peine vêtue, elle n'effleurait pratiquement pas le sol de ses pieds nus, ne semblant pas respecter les lois de l'apesanteur.

"Rangez ça."
ordonna-t-elle à ses domestiques Moldues qui, conciliantes et envoûtées, se hâtèrent de ranger les vêtements épars.

Aliénor eut un rictus amusé tandis qu'elle enfilait la robe puis se plaça face à sa coiffeuse style Tudor pour arranger sa coiffure. Elle préférait garder ses cheveux lâchés, comme à l'accoutumée, mais y glissa tout de même une broche représentant un cygne prenant son envol. C'était parfait.

Les Aurors envoyés par Vladimir l'attendaient dans le hall d'entrée, et restaient sur leurs gardes. Pénétrer dans la demeure d'une vampire les rendait nerveux, les petits anges. Aliénor descendit l'escalier de marbre avec une lenteur infinie, le port altier et le regard méprisant.

"Nous pouvons y aller, messieurs" dit-elle avec un sourire malicieux tout en en se plaçant entre deux d'entre eux pour passer ses mains autour de leurs bras.

Ils transplanèrent aussitôt, apparaissant dans une rue londonienne. Ils se hâtèrent d'entrer dans la cabine téléphonique rouge, et Aliénor ne put s'empêcher de sourire une nouvelle fois en sentant ces trois hommes du Nord, tellement massifs et bien bâtis se presser contre elle dans l'exiguïté de la cabine. Une fois arrivés en bas, dans l'immense hall du Ministère, la vampire se désintéressa d'eux très rapidement. Toute son attention fut portée vers Vladimir auquel elle adressa un sourire avant d'aller le rejoindre.

"Monsieur le Ministre, c'est un plaisir de vous revoir" dit-elle en inclinant légèrement la tête.

Elle lança un regard aux autres personnes présentes et fronça le nez, restant à une distance convenable de Vladimir. Puis, comme le temps passait et que rien d'intéressant ne se passait, elle demanda soudain, sa voix se répercutant en écho dans tout le hall :

"Qu'attendons-nous, précisément ? Où doit se dérouler la fête ?"

Les mortels présents lui paraissaient de plus en plus appétissants. Aliénor avait la fâcheuse habitude de ne pas prendre de petit déjeuner le matin, comme c'était dommage... Harry Potter RPG

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx


Je ne veux pas finir en cendres

Nous vivons ici-bas dans un mélange de temps et d'éternité. L'enfer serait du temps pur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2039-alienor-d-enfer-et-de-s http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2683-les-maux-les-mots-d-alienor http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2684-le-petit-monde-d-alienor
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 18:02

Post MJ :

    Le Ministre de la Magie britannique fut ravi en voyant les différentes délégations arrivées, il commença notamment par serrer la main et saluer avec bienveillance ces homologues de la part de la France, des Etats-Unis également, jusqu'à l'arrivée finalement du Ministre du Grand Nord. Qui était venu également avec sa garde rapprochée on dirait, pourtant on lui avait bien dis qu'il n'avait rien à craindre, mais que voulez-vous, quand on est parano, c'est pour la vie ! Toujours est-il qu'alors qu'il se dirigeait vers celui-ci pour le saluer, la voix de sa Dame se fit entendre, une fête ? Ils n'étaient pas là pour faire la fête, c'était hautement sérieux tout ceci, mais laissons passer, il ne valait mieux pas gâcher de toute manière les relations avec les autres pays d'une manière outrancière n'est-ce pas ? Planquant un sourire colgate - plus blanc que blanc - il tendit sa main pour serrer celle de Vladimir.

    "Cher Ministre, c'est un plaisir de vous avoir parmi nous, comme vous le voyez, nous vous avions assuré que vous ne risquiez rien."

    Enfin c'était ce qu'on pouvait penser. Tapis dans l'ombre, quelqu'un se trouvait là, visiblement, il avait échappé à toute surveillance de la part des Aurors en tout cas, était-il seul ou pas ? Bonne question, en tout cas nul doute vu qu'il était armé de sa baguette, qu'il n'était pas vraiment l'air pour faire joli tout simplement. Il alpagua l'un des Aurors chargé de surveiller l'une des nombreuses cheminées, une assez éloignée, l'éloignant de la zone de clarté, l'emmenant dans les ombres environnantes avant de lui briser la nuque purement et simplement. Il n'était pas vraiment là pour faire dans la dentelle. Il récupéra en fin de compte la robe d'Aurors, avant de prendre sa place, ni vu ni connu, observant les alentours, vérifiant que sa cible était bien en visuel, il était prêt à frapper. Et il ne tarda pas à le faire en tout cas. Son premier sortilège, silencieux, fusa de sa baguette, un sortilège d'explosion, visant l'endroit ou se trouvait le Ministre justement, qu'il soit britannique ou russe, ils étaient aux mêmes endroits. Malheureusement, agir plus rapidement aurait pu éviter de voir son sortilège se faire repérer par l'un des Aurors chargés de la sécurité.

    "Messieurs les Ministres, à terre ! Protego !"

    Ce fut de justesse que le sortilège de protection fut stoppé par le bouclier, bien que cela produisit un gong assez sonore finalement. L'auror qui venait d'intervenir, certainement leur chef, venait de remarquer le tueur ou plutôt l'apprenti tueur en fin de compte, va savoir.

    "Millegan, tu restes avec le Ministre et tu le protèges ! Vous avec lui, les autres avec moi !"

    Une dizaine d'hommes étaient également restés pour la protection du Ministre et de leurs délégations, les autres partaient à l'assaut de ce type qui avait déjà disparu, bizarre, pas vraiment, quand on vit débarquer juste devant toute cette troupe, quasiment un escadron de combattants, prêts à en découdre, d'ailleurs, ils avaient un cri de rassemblement.

    "Potter veut le Ministre en vie !"

    L'Ordre ? Est-ce que ce serait l'Ordre du Phénix qui attaquait ? Tout le portait à croire en tout cas, surtout en énonçant le fait qu'il agissait pour Potter et sa clique mine de rien. Le problème vint qu'également un deuxième groupe d'insurgés venaient de débarquer de l'autre côté de la fontaine, prenant tout le monde en tenaille en fin de compte, la foule commençait à se dissiper en hurlant à moitié, certains se faisaient piétiner comme si de rien n'était, et les premiers sorts fusaient, des sortilèges de la mort.

    "Cet Ordre du Phénix ! Encore eux ! Messieurs, escortez nous dans un lieu sécurisé, nos hôtes ne sont plus en sécurité pour le moment. Pardonnez pour cette pathétique tentative de renversement de pouvoir, comme vous pouvez le constater, la situation bien que s'améliorant reste épineuse avec cette organisation terroriste."

    En attendant, la dizaine d'Aurors chargés de leur défense, essayaient de leur faire traverser la zone sans encombres en déviant les sortilèges pour les emmener en lieu sur.
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 18:41

Mission numéro 5 : Rencontre Internationale

"En démocratie, la politique est l'art de supprimer les mécontentements."



    Aliénor de Maurpassant... On pourrait penser qu'elle est une belle et ravissante jeune femme si on ignorait qui elle était réellement. Elle possédait de nombreux atouts, et elle ne manquait pas de les faire remarquer quand elle le pouvait. Mais elle avait également un quelque chose de différent des autres jeunes femmes de son âge... Et c'était son âge justement. Car elle avait depuis longtemps dépassé les cent ans. Et c'était pas la première fois qu'elle les dépassait, mais déjà la cinquième. Une Vampire dont la presse du Grand Nord, et la presse internationale, en raffolait. Car on disait qu'elle avait nouée une relation, plus qu'amicale, avec le Ministre de la Magie du plus grand Empire au monde. Bien entendu, il ne s'agissait que de rumeur, et elles s'étaient tues il y avait plus d'un an de cela. A croire que leur relation était terminée, et pourtant, elle se trouvait là.

    Quand la jeune femme était arrivée à la hauteur du Ministre de la Magie, elle s'était inclinée en signe d'allégeance, ce qui était plutôt rare chez les Vampires, et Vladimir devait sans doute être l'un des seuls à savoir qu'elle adorait ce genre de coutumes et qu'elle continuait à la pratiquer en sa présence. Lui aussi était assez friand de ce genre de choses. Elle lui avait posée des questions, mais il s'était contenté de répondre par un léger sourire. Il ne se sentait pas très à l'aise ici, et pourtant, en tant que Ministre, il avait l'habitude de ce genre de rendez vous. Ou peut être étais-ce ce qu'il avait mangé au petit déjeuner ? Car comparé à la Vampire, lui, il mangeait en se levant. Harry Potter RPG

    C'était au tour du Ministre de la Magie du Grand Nord de venir l'accueillir. Il s'était avancé chaleureusement vers Vladimir en lui tendant une main amicale. Vladimir lui avait également répondu par un sourire, tout en tendant sa main et en attrapant au passage celle de son interlocuteur qu'il serra chaleureusement. Le commandant qui se trouvait à proximité de lui avait également adressé un sourire au Ministre de la Magie. Tout se passait pour le mieux, dans le meilleur des sourires des mondes.

    Un jet de lumière venait de partir d'une baguette et se dirigeait droit sur les Ministre de la Magie. Vladimir n'avait pas vue le coup venir, mais il avait entendu un des Aurors d'Angleterre lancer un signal d'alerte. Aleksei, le commandant de l'armée de Vladimir qui se tenait juste à ses côtés, avait brandit sa baguette pour lancer un protego sur son Ministre. Quoi qu'était cette chose, elle ne causerait pas de dégâts pour le moment. Du moins il l'espérait. Quelques secondes après, une voix s'était fait entendre dans le hall pendant que des Aurors se lançaient à la poursuite de quelqu'un. Le commandant avait jeté un regard vers ses Aurors dans la salle pour leur faire signe d'être vigilent, puis il s'était tourné vers son Ministre.

    "Ne vous inquiétez pas, ça va aller."

    On aurait cru qu'il parlait à un enfant. Quoi qu'il en soit, Vladimir avait glissé l'un de ses mains dans sa poche pour atteindre sa baguette magique, mais Aleksei l'en avait dissuadé d'un petit geste de la main. Il ne fallait pas qu'il la sorte. Vladimir ne sortait jamais sa baguette. Et puis pourquoi la sortirait il ? Les Aurors avaient repris le contrôle de la situation, et ils étaient à nouveau tous en sécurité. N'est ce pas ?

    Tandis qu'ils allaient s'apprêter à passer à autre chose, un groupe de combattants venait d'apparaître au loin. Cette fois ci, ça allait surement finir par un combat. Et le Ministre qui se vantait d'avoir mis en place des défenses. Non mais quel idiot celui là. Mieux valait quitter les lieux et au plus vite. Aleksei avait fait signe à ses Aurors. Ils allaient escorter le Ministre vers la sortie. Et à peine avait il fait marche arrière, qu'ils virent un autre groupe de soldats avancer vers eux. Non seulement le Ministère se faisait attaquer, mais en plus des deux côtés. Il fallait être idiot pour s'être fait avoir si facilement. Autant d'Aurors et pas un seul capable de prévoir ce qui pouvait arriver ? Finalement, il fallait se résigner à suivre le convoi d'Aurors et à se diriger vers le lieux qu'ils considéraient comme fiable. Et tandis que les Aurors du Grand Nord présent, s'apprêtaient à prêter main forte aux Aurors d'Angleterre, deux d'entre eux avaient rejoint Aleksei afin de protéger leur Ministre. Restait à savoir où on allait les conduire.




xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Jeu 20 Jan - 21:41

    Cissy se tenait un peu en retrait du ministe de la magie lors de l’arrivée des différentes délégations. Elle adressa un sourire avenant à tous ceux qui se présentèrent devant :a délégation de Grande-Bretagne, se chargeant généralement de dire quelques mots aux nobles dames accompagnant les ministres. Il fallait bien avouer que Narcissa n’avait pas été choisie pour rien ! Elle était douée pour tout ce qui était réception mondaine et elle l’avait prouvé à bon nombre de reprise. Pas étonnant que celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom ait pensé à elle immédiatement. Soit, revenons en à nos moutons. La délégation étrangère qui attira le plus le regard de notre belle blonde fut celle du royaume du Grand Nord. En effet, ce ne fut pas spécialement le Ministre en personne qui attira le regard azur de la jeune femme mais sa compagne. Une femme d’apparence juvénile mais dont certaines manières firent penser à Cissy qu’elles étaient utilisées du temps de ses ancètres. Bien entendu, sa chère mère s’était évertuée à les lui enseigner même si elles n’étaient plus d’actualité. Cependant, il était bien impoli de demander son âge à une femme que l’on a jamais vue et à qui on n’a pas encore été présentée. Soit, Narcissa remarqua que toutes les délégations avaient fait dans la gente féminine de haute noblesse et non dans la sorcière banale. Le regard de Cissy se reposa sur la jeune russe lorsqu’elle posa la question de savoir quand la fête allait commencer, sa voix posée résonnant dans le hall. Elle ne sembla pas gênée de ce qu’elle venait de faire ce qui fit sourire Cissy. A en juger par son apparence vestimentaire, cette jeune femme avait du gout et de l’argent. A en juger par sa façon de s’exprimer, elle devait être issue de la noblesse et à sa façon d’assumer ses actes, elle semblait sure d’elle. C’était le genre de personne que Narcissa apprécierait forcément.

    Pourtant, notre belle blonde n’eut pas plus longtemps l’occasion de poser ses prunelles azures sur le visage angélique de la jeune russe car une explosion venait de retentir. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, Narcissa tira sa baguette de sa poche et s’écarta du point d’impact, bousculée au passage par les aurors. Les deux Ministres qui se trouvaient l’un à coté de l’autre furent protéger par leurs aurors respectifs. Notre belle blonde suivit le groupe de délégations qui se dirigeait vers le centre du hall d’entrée. Elle jeta un coup d’oeil de chaque coté et remarqua qu’ils étaient cernés des deux cotés. Sans perdre une seule seconde, Narcissa parvint à se faufiler auprès du Ministre de la Magie britannique à coup de coude et autres. Oui, elle aurait très bien pu écarter ces sorciers de seconde zone par un sortilège mais en cas d’attaque, tous les sorciers prêts à se sacrifier étaient bon a avoir de son coté. Ce n’était donc pas spécialement le bon moment d’affaiblir les rangs. Notre belle blonde se retrouva alors aux cotés du ministre au moment où furent annoncer les revendications de Potter ! Non mais on ne pouvait pas en finir une bonne fois pour toute avec ce satané gamin histoire d’avoir un peu la paix ?! Etcet ordre du phénix, ces traites à leur sang, ces hybrides qui ne faisaient que leur mettre des batons dans les roues alors que le Seigneur des Ténèbres avait prouvé plus d’une fois sa toute puissance ! Narcissa n’en revenait toujours pas. Elle resta muette devant ce qui était exigé. Jamais personne ne livrerait le Ministre aux mains de l’ennemi. Cissy retrouva pourtant rapidement la parole.


    - Monsieur le Ministre, ne serait-il pas plus prudent de faire quitter le ministère aux délégations ?! Juste le temps de régler ce malheureux contre-temps.

    Narcissa savait que ce n’était pas raisonnable, que la réputation du Ministère de la Magie de Grande-Bretagne en prendrait un coup mais après tout, ce serait encore pire si un des ministres d’une des délégations se faisait enlever ou pire ... tuer ! La belle blonde regarda le ministre, attendant sa décision finale. Pourtant, Narcissa, bien que d’apprence détendue, ne baissait pas sa garde, prête à lancer n’importe quels sorts à quiconque oserait s’approcher un peu trop d’elle et tentant ainsi de s’en prendre directement à sa petite personne. Ils avaient encore tous une échappatoire, les cheminée ne se trouvait qu’à quelques pas d’eux mais l’étaux de traitres se resserraient de plus en plus et il était urgent de prendre une décision et ce rapidement. Si ce n’était pas le cas, un combat s’engagerait inexorablement pour le meilleur et surtout pour le pire. Des vies innocentes seraient mise en jeu et bien que Cissy ne soit pas forcément un exemple de pitié, elle répugnait à voir des personnes mourir sans aucune raison et parce que le Ministre n’était pas capable de prendre les décisions nécessaires qu’imposait la situation actuelle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 21 Jan - 8:58

    Ca y était, le grand moment était arrivé et les délégations étrangères aussi par la même occasion. Comme on l’attendait de moi, je patientais non loin de monsieur le ministre que Narcissa Malefoy avait rejointe quelques minutes plus tôt. Franchement, se faire accompagner de la femme d’un mangemort reconnu, je ne trouvais pas ça très malin… Mais puisque c’était les ordres, je n’allais quand même pas aller au travers en ouvrant ma grande bouche… Puis le ministre se mis en marche et je suivais le mouvement, un peu en retrait, mais pas trop quand même. Les délégations étrangères semblèrent alors défiler devant le ministre de la magie Anglais jusqu’à ce que nous arrivions devant la délégation Russe.

    Tien… Vladimir… Comment agir ? Et bien le plus sobrement possible je crois. Il me sourit en me reconnaissant et je lui rend son sourire aussi discrètement que possible. Pas que je n’ai pas envie qu’on sache, loin de là, mais disons qu’une certaine tenue était exigée malgré tout. Enfin bref, monsieur le ministre de Russie se fait accompagner de cette femme vampire et quelque part, ça ne m’étonne pas le moins du monde. Je suis légèrement plus étonnée par contre de l’entendre lancer à la cantonade qu’elle n’attend que les festivités… En voila des manières…

    D’ailleurs, un rapide coup d’œil vers le ministre Anglais et je vois bien qu’il n’a guère gouté à la remarque de miss de Maupassant. Cependant, afin de ne pas froisser Vladimir surement, il n’en fait pas remarque et continue en lui faisant remarquer ce qu’il avait déjà vu, à savoir que les moyens mis en œuvre pour assurer leur protection, n’étaient pas au minimum souhaitable… Cependant, deux secondes plus tard on pouvait se rendre compte qu’il aurait peut-être mieux fait de ne pas parler trop vite comme un sortilège fonçait droit sur lui… Sur Vlad… Sur sa chérie… Sur moi aussi… Enfin sur tout le petit groupe quoi… Mais les aurors, efficaces et rapides, contrèrent le sortilège d’un protego alors que j’esquissais un discret mouvement pour sortir ma baguette de ma manche.

    Tien… C’était un des aurors de Vladimir qui avait réagit en premier. Vous savez quoi ? C’est surement déplacé mais quelque part je ne peux que me sentir fière d’appartenir à ce pays, d’y être née. Potter ?! Cette personne accusait Potter d’en vouloir au ministre de la magie ? Mais pas a sa vie… Du moins pas encore… Je réfléchissais alors que monsieur le ministre se plaignait à Vladimir a cause de l’ordre du phénix… Était-ce un coup de pub pour bien nous donner le rôle des gentils de l’histoire ? Curieux qu’ils balancent le nom de Potter après un attentat… et voila que sur ces entre fait, Narcissa Malefoy revient vers le ministre, baguette en main, prête a en découdre visiblement.

    « Monsieur le Ministre, ne serait-il pas plus prudent de faire quitter le ministère aux délégations ?! Juste le temps de régler ce malheureux contretemps. »

    Je n’aime pas m’énerver. Rester calme, observer et agir au bon moment, voila la meilleure façon que j’ai trouvé de ne pas faire d’âneries. Elle propose qu’il remette cette entrevue à plus tard et elle a raison de le faire. Mais peut-être à l’étranger… Enfin, loin de l’ordre du phénix parce qu’ils étaient rusés les bougres et comme on ne pouvait pas connaitre la tête de tout le monde, un membre ou plusieurs passent inaperçus dans une foule… Je sort donc ma baguette d’un geste calme et précis je la sent glisser le long des bandeaux que je porte au bras droit et qui sont cachés sous ma manche.

    « Monsieur le ministre ? Votre décision… »

    Bah oui, madame Malefoy faisait peut-être la loi dans son manoir… Et encore c’était même plus sur… Mais ici c’était le ministre qui avait le dernier mot, il ne restait qu’a le connaitre pour savoir ce qu’on devait faire… Moi, je suis prête a mener bataille, même si je préfère largement me battre sous mon masque… Mais là, je ne serais qu’une pauvre employée du ministère luttant pour protéger sa vie…
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Maurpassant
SMILING CORPSE
Evil is a point of view
avatar

☞ Copyright : Bazzart and Tumblr
☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 1963
Date d'inscription : 30/12/2010
Rang au sein du staff Administratrice de DH RPG

Gallions : 1176

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Ondine Akeller ♦ Appoline Blackwood ♦ Zephyr Knox

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 21 Jan - 10:58

Une explosion ? La fête ne se déroulait pas comme prévu. En tous cas, Aliénor n'aurait jamais pensé qu'une réunion diplomatique puisse se dérouler de la sorte. Ils étaient à peine arrivés qu'ils se faisaient attaquer ! Elle n'était pas sans savoir que l'Angleterre n'était plus un endroit sûr pour personne, mais là, c'était carrément de la mauvaise publicité !

"Messieurs les Ministres, à terre ! Protego !"

Les Aurors chargés de la protection des ministres étaient bien longs à la détente. Ils n'y pouvaient rien après tout, ils étaient anglais.

"Vous ne voulez pas prendre le temps de boire un thé pendant que vous y êtes, sombres crétins ?"
s'écria Aliénor d'un ton dédaigneux.

Mais sa phrase lourde de reproches fut noyée dans le bruit du bouclier magique que les braves petits soldats venaient de créer, de justesse. Se redressant, elle crut discerner une personne qu'elle connaissait et que quelques Aurors -trop peu à son goût- avaient pris en chasse. Ainsi donc, un petit plaisantin avait réussi à franchir les défenses "impénétrables" du Ministère de la Magie. Ce n'était pas à la Cité Rouge que l'on verrait une telle chose. Secouant légèrement la tête de gauche à droite, elle décida de rester près de Vladimir, étant donné la dextérité et la rapidité dont les Aurors avaient fait preuve. C'était honteux de protéger des gens aussi importants avec des amateurs. Elle se félicita intérieurement de sa décision lorsqu'elle vit apparaître une troupe insignifiante de combattants, qui hurlèrent un cri de guerre passablement stupide :

"Potter veut le Ministre en vie !"

Potter ? Le fameux Harry Potter ? Aliénor avait entendu parler de lui une fois ou deux. Il était apparemment aussi célèbre qu'une star de rock en Grande-Bretagne, mais le pauvre n'avait rien pour lui. Il ne possédait pas un physique avantageux, il ne savait pas se coiffer, et franchement, son espèce de tatouage sur le front était très laid. Non vraiment, la jeunesse d'aujourd'hui se contentait de peu. Elle n'ignorait pas son lien avec le Seigneur des Ténèbres, mais cette tête de serpent était tout aussi risible. Il semblait que l'Angleterre, en ces heures sombres, était devenue une pièce de théâtre dont les rôles auraient été très mal distribués. Ne nous attardons pas là-dessus pour le moment, car Aliénor avait bien d'autres sujets de préoccupations en tête. Une deuxième troupe d'assaillants avait surgi de l'autre côté de la fontaine, les encerclant plus ou moins. Tandis que le Ministre anglais commençait un long monologue sur le fait de s'enfuir au plus vite, Aliénor roula des yeux et poussa violemment les gens qui se trouvaient sur son passage afin de faire une percée pour s'échapper plus vite. Un sortilège de couleur rouge passa alors à côté de son oreille. Elle n'eut que le temps de tourner la tête et de tendre la main pour agripper Vladimir, qui était juste derrière elle, afin qu'il ne se prenne pas le maléfice de plein fouet. Cependant, alors que le sortilège le frôlait, il se produisit une chose étrange. Le ministre eut un mouvement de recul face à la vampire. Ce fut très bref, à peine perceptible, mais Aliénor fronça les sourcils, sa main à quelques centimètres de son torse. Que se passait-il ? Elle plongea son regard dans le sien et, inspirant profondément, elle comprit. Un nouveau jet de lumière passa près d'eux et sans réfléchir davantage, elle le força à se baisser. Elle pivota sur ses talons pour glisser jusqu'au commandant des Aurors du Grand Nord, et lui jetant un regard mauvais, elle lui murmura dans un filet de voix :

"Vous êtes complètement fou."

Puis elle poursuivit son chemin rapidement jusqu'au fauteur de troubles qui avait un bon angle de tir pour leur envoyer tant de sortilèges. Elle fonçait droit sur lui, imperturbable tandis qu'il levait sa baguette vers elle pour la neutraliser.

"Oh non, n'y pense pas, mon ange !" dit-elle, menaçante.

Il parvint tout de même à lui lancer un sortilège qui lui provoqua des fourmis dans tout le corps, mais elle parvint tout de même à bloquer tous ses faits et gestes pendant une seconde, le temps qu'il lui fallait pour lui arracher le cou de ses ongles coupants comme du verre. Tandis qu'il s'écroulait brusquement, elle passa sa langue sur ses doigts, et trottina gaiement jusqu'au petit groupe qui se défendait toujours des membres de l'Ordre. Tout ceci s'était passé trop vite pour des yeux humains, et Aliénor était plutôt satisfaite de ce dîner improvisé. Elle viendrait plus souvent aux réunions diplomatiques si on s'amusait toujours autant !

Cependant, elle avait beau avoir neutralisé un homme, il en restait beaucoup d'autres. Elle attendait juste qu'ils fassent l'erreur de s'approcher trop près pour les cueillir comme des fleurs. Pour l'instant, elle restait avec le groupe, jetant des regards en biais au commandant des Aurors de Vladimir. Un fou furieux, celui-là... Mieux valait le garder à l'oeil pour le moment.

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx


Je ne veux pas finir en cendres

Nous vivons ici-bas dans un mélange de temps et d'éternité. L'enfer serait du temps pur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2039-alienor-d-enfer-et-de-s http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2683-les-maux-les-mots-d-alienor http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2684-le-petit-monde-d-alienor
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 21 Jan - 11:51

Mission Numéro 5 - Rencontres Internationales [Fe]



Une arrivée triomphante se déroula dans l’atrium, lorsque les membres des différents ministères firent leur entrée. On pouvait y voir, Vladimir Manokova et Aleksei Chaikovski parmi tant d’autres… Durant la cérémonie, Zack avait enfin aperçu deux visages appartenant à l’ordre, il s’agissait de Dahrah Miles et Amadeo Hortensius. Rassuré de voir, que son trafic n’était pas vain, il détourna le regard vers l’allée principale, où s’avançaient majestueusement les différents ministres. Le jeune Auror, ne savait pas exactement ce qui allait se produire durant la cérémonie, le chef de l’ordre avait été très mystérieux à ce sujet, apparemment pour éviter les fuites. Bien entendu c’était compréhensif, mais tout ce qu’espérait Zack, c’était de ne pas avoir détruit sa carrière pour rien. La supercherie allait bientôt être démasquée et il risquait gros. Cela en valait-il la peine ? Il l’espérait…

« Cher Ministre, c'est un plaisir de vous avoir parmi nous, comme vous le voyez, nous vous avions assuré que vous ne risquiez rien. »


Ce fut la première interaction entre les deux hommes et pour le moment tout allait bien… Qu’avait prévu l’ordre ? Mystère et boule de gomme… ( Harry Potter RPG )

« Messieurs les Ministres, à terre ! Protego ! »

Mais que se passait-il ? Aucuns bruits n’avaient été entendus et pourtant un sortilège de couleur avait foncé sur Vladimir Monokova et le nouveau ministre d’Angleterre. Le protego, arrêta le sortilège juste à temps pour sauver la vie des deux ministres. Mais qui avait bien pu faire cela… Et surtout comment avait-il f ait pour échapper aux systèmes de sécurités ? Toute la sécurité fut en tout les cas réactives, obéissant à son chef de section (Qui n’avait même pas capté que la présence de Zack était anormal), le jeune Auror rejoignit le ministre avec une dizaine d’autres collègues dans le but de l’escorter jusqu’à la sortie. De nouveaux sortilèges fusaient dans tout sens, il n’était pas difficile de remarquer que cela était des sortilèges de mort. La mauvaise aubaine, c’était la première fois que Zack était confronté à une telle débandade. Quoi qu’il en soit, aussi vite qu’après être apparu, le mystérieux homme était introuvable. Même si les sortilèges commençaient à devenir de plus en plus dangereux.

« Cet Ordre du Phénix ! Encore eux ! Messieurs, escortez nous dans un lieu sécurisé, nos hôtes ne sont plus en sécurité pour le moment. Pardonnez pour cette pathétique tentative de renversement de pouvoir, comme vous pouvez le constater, la situation bien que s'améliorant reste épineuse avec cette organisation terroriste. »

Le garçon évita toute réaction qui lui vaudrait la perte de sa couverture, mais il serra les dents. Il avait envi sur l’instant de prendre le ministre et de le jeter au milieu de la foule pour qu’il se prenne un « Avada Kedavra » qui l’aurait achevé. Mais encore une fois, c’était bien trop dangereux et les conséquences seraient irréversibles. Il fit la sourde oreille s’appuyant plutôt sur la défense de Vladimir Monokova. Ne sachant pas où riposter, il n’osa pas lâcher un sortilège à l’aveuglette au risque de blesser quelqu’un, il fut donc aux aguets du moindre danger pour protéger ses cibles. Zack avait préféré ne pas écouté la discussion interne du groupe surtout avec la présence de Narciassa, mangemorte de réputation.

« Ne vous en faites pas, vous ne risquez rien pour le moment… Enfin j’espère » Dit-il sans se retourner.

Un sortilège le frôla à peine paroles prononcées, quelle ironie du sort, il aurait dû se taire. Une sueur froide lui parcourra le corps après cela.
Le petit groupe avançait à petits pas, mais qu’est-ce qui allait se produire par la suite… L'espace de sécurité était encore assez loin...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 21 Jan - 21:41

La main baguée d'Amadeo vint camoufler un bâillement d'ennui. Les délégations prenaient place, le ministère et sa troupe de serviteurs faisaient bonne figure, en bref, tout semblait se dérouler parfaitement. Combien de temps ce simulacre de réception allait-il durer ? Ne sachant aucunement la raison de sa présence ici, ou du moins, l'utilité que sa place pourrait avoir, le garçon assistait avec impuissance et passivité aux évènements qui se déroulaient sous ses yeux. Évidemment, il n'avait pas été mit au courant des plans de l'Ordre, et son esprit paranoïaque voyait en cette dissimulation un manque de confiance flagrant. En même temps, il ne pouvait guère leur en tenir rigueur, il avait creusé lui-même le fossé entre eux. Alors que sa mâchoire laissait à nouveau échapper un signe de mollesse, un faisceau lumineux vint s'écraser contre une défense, cette dernière résultant d'un sort lancé afin de protéger les ministres. Réveillé de sa torpeur à grand renfort de bruits et d'animation, son premier réflexe fut de faire glisser sa baguette dans le creux de sa main. Alors que les grands pomptes de la cérémonie tentaient de se frayer un chemin à travers la foule, la foule, elle, se mouvait dans des mouvements contraires, les vies, paniquées, bousculaient les corps. Qui avait lancé le premier sortilège, sans une parole audible ? Vu le cri, il ne pouvait s'agir que de l'un des leurs. D'ailleurs, Amadeo ne put empêcher d'imiter en marmonnant dans sa barbe « Potter veut le Ministre en vie, Potter, Potter, il n'y en a que pour ce nigaud. » Bien que lancé dans son sarcasme, il ne put qu'interrompre, poussé par cette envie commune de fuir, qui gagnait le public.

Le ministère tentait de garder bonne figure, malgré la preuve que la résistance avait mit le pied sur leur belle apparence de paix. Maintenant, deux groupes de l'Ordre prenaient en tenaille l'ensemble, et les hommes des dirigeants répliquaient. Ne s'interrogeant pas un instant sur comment le parti de Potter avait pu investir l'endroit de la sorte, déjouant la sécurité apparemment au point, l'important était qu'ils étaient là, le moyen, il sera toujours temps de les questionner après. Les sorts fusaient, et au centre, il y avait le grec. Plutôt, ils étaient deux. Se souvenant à l'instant qu'en effet, c'était un duo qui était plutôt mal placé, mêlé à la populasse en proie à une frayeur collective. Il était tentant de sortir sa baguette, et de répliquer d'ici, mais entouré de partisans du mal, ca aurait été relativement suicidaire. Si seulement il ne s'agissait que de sa pauvre personne, surement ce serait-il risqué à défier l'exercice. Malheureusement (ou heureusement pour sa peau), la chevelure rousse revint dans son champ de vision. La distance entre eux s'étant considérablement réduite, il ne fallut que quelques bousculades -et un langage fleuri remplit de menaces de mort à qui abimerait son costume- pour rejoindre Dahrah.

« De loin ça ne donnait pas aussi bien. » Siffla-t-il, prenant la peine de reculer d'un pas, afin d'admirer à sa guise la tenue arborée par l'acolyte de l'Ordre. « Ravissante. » Forcément, au milieu d'une espèce de bataille, où les cris retentissaient en guise de mélodie de fond, le dialogue pouvait surprendre. Tiré de sa théorie personnelle comme quoi chaque femme parvenait à prendre mal un compliment, il rajouta : « Enfin pas que d'habitude ce n'est pas le cas mais.. » Pour excuse, les sorts lui frôlant les oreilles ne lui permettait guère d'exploiter son verbe à sa juste mesure. Laissant sa phrase en suspend, dérangé par un ultime paniqué, le langue-de-plomb abrégea « Je crois qu'il va falloir remettre les flatteries à plus tard, on va finir écrasés sous les semelles de ces fous furieux si on ne les rejoint pas rapidement. »

Inutile de préciser qu'il visait l'un des groupes formé par l'Ordre, en parlant de « les » rejoindre, méfiant des oreilles indiscrètes. Ils passaient encore pour des invités, autant ne pas griller leurs véritables identités alors qu'ils étaient à découvert. Avisant du groupe le plus proche, le trentenaire s'empressa d'entourer le poignet gauche de la medicomage de ses doigts, afin de permettre à celle-ci d'utiliser sa baguette au cas où, de son autre main. Après avoir remplit ses poumons d'air, et qu'ils aient échangé un regard entendu, les deux silhouettes s'enfoncèrent dans le tourment. Le jeune homme, ne s'embarrassant pas de pitié, utilisait la force pour se frayer un passage (n'hésitant pas à envoyer au sol les plus fins), enjambant les carcasses de ceux qui, piétinés, n'avait que peu de chance de se relever. La demoiselle, elle, assurément plus fine, avait l'avantage de pouvoir se faufiler entre les individus, si bien qu'on ne savait plus vraiment qui poussait l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Ven 21 Jan - 22:47

Dahrah commençait à trouver le temps long, tous ces ronds de jambes et autres courbettes, cela n’avait jamais été pour elle. Elle était d’une nature simple et directe, et pas à tourner autour du pot avec des sourires hypocrites. Les mimiques de ces pantins ne faisaient que raviver une rage ancienne tapie au fond de son ventre. Puis, la délégation du Grand Nord de présenta, elle fût frappée par la beauté de la femme qui accompagnait le Ministre, elle était d’une beauté froide presque irréelle, troublante voire même angoissante. La jeune femme sentit sa gorge se nouer sans qu’elle ne sache expliquer réellement pourquoi… Un pressentiment peut être.

Mais alors qu’elle essayait de maîtriser sa crainte et de garder contenance, elle vit un sortilège fuser aussitôt repoussé par un Protego. Tout se passa si vite. A peine eut elle le temps de réaliser ce qui se passait, de savoir de qui cette attaque provenait qu’elle entendit le groupe d’attaquants crier :

« Potter veut le Ministre en Vie!»


BOUM- Le bruit de son cœur dans sa poitrine accompagné d’un réflexe naturel de déglutition. Rapide, concise, sa réaction ne se fit pas attendre, elle était habituée à réagir en urgence. Elle leva sa main droite, fine, légère, adroite pour la plonger dans son décolleté tout en posant ses yeux alternativement sur les différents groupes et en tira sa baguette magique. Drôle d’endroit pour une baguette, mais utile et discret lorsqu’on n’a pas de poches. Il fallait être aux aguets et les mouvements de foule ne faisaient que s’amplifier. Réflexe humain sous la pression du danger : la fuite ! Elle se fit bousculer par un type grand et gras et perdit légèrement l’équilibre. Sur ces escarpins, elle était mal assurée pour l’action, elle retira aussitôt ses chaussures, préférant encore le contact du sol sous ses pieds nus. Cela lui apporterait plus de stabilité. Les personnes fuyaient en courant, en hurlant, en rampant même parfois, des silhouettes inertes jonchaient le sol. Sous l’effet de la panique, chacun partait dans un sens ou dans l’autre, elle ne distinguait plus rien au milieu de ce flot humain comme lorsqu’une vague vous emmène dans sa course effrénée, ne vous laissant pas distinguer quoi que ce soit…

C’est alors qu’elle le vit près d’elle, à quelques pas de sa personne à présent. Amadeo, la regardait et s’approcha d’elle. Elle fût soulagée de voir un visage connu au milieu de toute cette foule, comme si cela lui apportait une protection mais en réalité chacun savait bien que seulement le hasard décidait de notre existence, insupportable angoisse de ne rien maîtriser ni même sa vie, pas même sa mort.

« De loin ça ne donnait pas aussi bien. » lui dit-il comme si ils étaient simplement à une réception mondaine des plus banales. Ce type la surprendrait donc à chacune de leur rencontre, une décontraction naturelle qui la sciait toujours sur place. Amusée la jeune Irlandaise se prit à sourire au milieu de tout ce chaos.

« Ravissante. » Avec un clin d’œil, elle lui fit une légère révérence.

« Merci »

« Enfin pas que d'habitude ce n'est pas le cas mais.. » Elle roula des yeux, forcément il fallait qu’il rajoute quelque chose et bon pour être honnête ils n’avaient pas franchement le temps de faire la conversation, des sorts justement sifflaient à leurs oreilles, il abrégea donc :
« Je crois qu'il va falloir remettre les flatteries à plus tard, on va finir écrasés sous les semelles de ces fous furieux si on ne les rejoint pas rapidement. »

« Oui en effet, allons-y et vite ! »

Elle savait très bien de quel groupe, il parlait, mais le dire à haute voix aurait été bien suicidaire. D’un coup d’œil, il lui indiqua, le groupe d’attaquants probables de l’ordre qu’il souhaitait rejoindre avec elle, en toute logique, c’était le plus proche d’eux. Elle acquiesça à peine en signe d’accord puis elle sentit sa main entourer son poignet gauche afin que leur duo ne soit pas séparé par le mouvement de foule. Ses pieds se crispant légèrement sur le sol, elle le vit prendre une grande inspiration, échangeant ensuite mutuellement un regard remplaçant toutes paroles futiles, les deux alliés se mirent en route afin de rejoindre le groupe qu’ils pensaient être celui de l’Ordre, cela restait à espérer. Amadeo, avait plus de difficulté qu’elle à se mouvoir entre les personnes terrorisées, elle, pour sa part, esquivait, un coup à droite, un coup à gauche, sa baguette toujours en main, elle évita de justesse, un sort provenant du groupe des attaquants :

« Protego ! », bruit caractéristique du bouclier mis en place. La jeune femme se surprenait à entendre le bruit des sorts fuser comme celui des balles sprintant à toute vitesse dans le cœur de l’ennemi, le tout accompagné d’ hurlements d’un groupe et de l’autre et bien sûr de celui de la foule. Elle ne savait plus où donner de la tête, s’efforçant de regarder dans les directions opposées du regard d’Amadeo afin d’optimiser au maximum leur complémentarité, sautant, se baissant, pour pouvoir progresser au plus vite vers leur but, s’enfonçant inexorablement dans l’abîme du chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Sam 22 Jan - 9:30

Post MJ :

    Tout allait bien trop vite actuellement, il faut dire que tout ce beau petit monde était pris entre deux feux en quelque sorte, bien que des Aurors de chaque côté, Aurors fidèles à Voldemort bien sur, tentaient de contenir l'attaque, ce n'était pas pour autant que des sorts ne passaient pas entre les mailles du filets. Le Ministre britannique, en entendant la femme de Lucius, faillit lui jeter un regard pour le moins peu chaleureux. A son avis qu'est-ce qu'ils étaient entrain de faire en fin de compte ? On essayait bien de filer d'ici pour protéger tout ce petit monde n'est-ce pas ? Certes l'avancée n'était pas ce qu'on pourrait appeler des plus rapides en fin de compte mais quand même, leurs gardes du corps tentaient de les emmener dans un lieu sur. Et il vaudrait mieux filer d'ici pour pouvoir utiliser soit le transplanage, soit le portoloin.

    "C'est ce que nous essayons de faire. Mais nous ne pouvons pas les laisser découvrir notre destination, je pense que vous comprendrez aisément pourquoi Mesdames."

    Il était le Ministre par Merlin quand même ! Bon surtout un simple pantin dans les mains de Voldemort, mais cela revenait au même en fin de compte. Pour le moment, intéressons nous à cette bataille qui avait lieu. D'un côté, certains supposés membres de l'Ordre étaient tombés sous les griffes, langues, dents d'Aliénor - la coquine - d'autres résistaient face aux Aurors qui bloquaient toutes tentatives de pénétration dans le périmètre de sécurité. Jusqu'à ce qu'une brèche se fit au travers du premier groupe, pas celui le plus proche cependant des délégations et du Ministre, mais au moins quelques supposés membres de l'Ordre étaient passés, et ils ne voulaient pas faire dans la dentelle, pour preuve, les sortilèges utilisés.

    "Bombarda Maxima ! Deprimo !"

    L'un visant le plafond, les Aurors chargés de la sécurité des délégations avaient lancé au départ des Protegos autour de celles-ci, mais cela ne servit à rien, on visait au-dessus d'eux, le deuxième avait visé leurs pieds, enfin le sol, les déstabiliser pour qu'ils ne puissent bouger, esquiver l'effondrement d'une partie du plafond. C'était assez violent malgré tout, qui penserait cela de l'Ordre franchement ? Ils n'étaient pas connus pour tuer des gens pourtant. Enfin toujours est-il que le groupe de l'Ordre venant de la fontaine, ne s'attardèrent même pas en voyant débarquer Dahrah et Amadeo, au contraire, les sortilèges lancés, alors que ces deux-là étaient sur le chemin, ne furent même pas déviés, et pourtant quand on vit qui était à la tête de ce groupe, Rémus Lupin, il était au courant que ces deux-là faisaient parti de l'Ordre - vaut mieux en étant le chef de l'organisation - mais non, il ne leur faisait aucune pitié également.

    "Sectumsempra ! Avada Kedavra !"

    Le florilège de sortilèges continuait son office, en attendant, ceux qui avaient le plus de chance d'y rester, c'était sûrement ceux de la délégation avec tout ce qui allait leur tomber sur la tête, d'autant plus que les deux attaquants, les jumeaux Weasleys visiblement, n'avaient pas fini de s'amuser.

    "Diffindo ! Expulso !"

    Leur but ? Certainement faire dégager les Aurors chargés de la protection des délégations, et capturer ceux dont ils avaient besoin, en tout cas, ils se méfiaient de celle qui accompagnait le Ministre du Grand Nord, elle avait un air pervers, ça devait être ça.
Revenir en haut Aller en bas
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Sam 22 Jan - 10:09

Mission numéro 5 : Rencontre Internationale

"En démocratie, la politique est l'art de supprimer les mécontentements."



    Tandis que ses Aurors prêtaient mains forte à ceux d'Angleterre, Vladimir avait vue un jet de lumière foncer droit sur lui. Il aurait bien voulu l'éviter, mais sa baguette étant encore dans sa poche. Le Ministre n'aurait pas eu le temps de la prendre et lancer un protego. Quand à Aleksei, qui était le plus proche de lui, il n'avait pas vue le sortilège venir, car il était occupé à en contrer un autre à l'opposé de celui ci. Heureusement pour le Grand Nord, l'Empire pouvait compter sur ses Vampires, car c'était Aliénor qui avait eu la délicatesse ( Harry Potter RPG ) de se prendre le sortilège de plein fouet afin d'éviter que ce soit son chers et tendre Ministre qui bénéficie de cette chance.

    Apparemment, le sortilège n'avait fait que l'effleurer. On disait toujours que les Vampires avaient une résistance à toute épreuve. Cela dit, plusieurs comme ça, et elle serait sans doute à terre. Un mélange de surprise et de frayeur s'était emparé de lui. Il savait très bien qu'elle ne lui ferait rien, et pourtant, quand elle s'était approchée de lui pour voir s'il allait bien, et qu'elle avait voulue poser sa main sur son torse, il s'était reculé. Sans doute par réflexe. Mais la Vampire avait vue cela d'un tout autre œil, et alors qu'elle le regardait intensément et qu'elle l'avait... reniflé ? On aurait dit un petit toutou d'ailleurs. Il avait tourné la tête en direction d'Aleksei comme pour lui demander d'intervenir. Ce dernier qui avait liquidé un de leurs agresseurs, s'était contenté de lancer un regard à la femme qui se tenait devant son Ministre.

    "Vous êtes complètement fou." avait elle dit à l'Auror avant de s'éloigner et d'aller égorger quelqu'un.

    "Détendez vous, ça va aller". Aleksei avait prononcé cette phrase à l'encontre du Ministre. Il y avait un malaise entre lui et la Vampire, ça semblait évident, et apparemment, l'Auror était au courant. Heureusement qu'il était là pour arrondir les angles. Ou il y avait autre chose qu'on ne pouvait pas encore comprendre pour le moment...

    "Suivant les. Ils savent ce qu'ils font."

    Et voilà les ordres du Ministre du Grand Nord, même si ça ne plaisait pas trop à Aleksei. Cela dit, ils n'avaient pas vraiment le choix. Il fallait suivre les ordres du Ministre de la Magie d'Angleterre, car il connaissait bien mieux les lieux qu'eux. Mais quelque chose lui disait que ça ne tournait pas clair cette histoire. Une attaque au cœur même du Ministère de la Magie ? D'accord, ils n'étaient pas très doués en Angleterre, et sûrement beaucoup moins futé qu'au Grand Nord, mais un coup aussi gros, ça sentait quelque chose de louche. Cela dit ils auraient tout le temps d'en reparler de retour à la Cité Rouge.

    "D'où on peut transplaner ? Il y a surement une pièce que vous gardez pour cela ? Ou alors vous même vous pouvez sans doute, non ? Vous avez certains privilèges en tant que Ministre, n'est ce pas ?"

    Après tout oui, si le Directeur de Poudlard pouvait transplaner à travers les défenses de l'école, si le Ministre du Grand Nord pouvait le faire à travers les défenses de la Cité Rouge, le Ministre d'Angleterre pouvait certainement le faire. Et ça résoudrait le problème. Aleksei avait sans doute eu une bonne idée. Harry Potter RPG

    "Amenez le Ministre à l'ambassade, les Aurors présent feront le reste."

    C'était un ordre que ce jeune Auror donnait au Ministre d'Angleterre ? De toute façon, c'était pour le bien de tous, n'est ce pas ? Donc il ne pouvait pas mal le prendre... Harry Potter RPG





xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Sam 22 Jan - 16:33

    Et bah la vampire ne fait pas dans la dentelle… Et un mort, un… Enfin ça en fait toujours un de moins sur combien???? Aucune idée… Franchement on était sensé être en sécurité et rien n’aurait du gâcher la fête du ministre et là ça sort de partout, ça pousse plus vite que des champignons ces trucs là… A droite, à Gauche on ne sait plus où donner de la tête… Sérieusement, ça cause à coté de moi, je crois que le ministre tire la gueule parce que Narcissa a dit un truc qui lui a pas plus mais j’en sais rien… La panique… Ca doit être ça… Je croyais y être préparée… Peut-être que je n’aurai pas du me reposer sur mes lauriers, ça m’apprendra pour la prochaine fois…

    Je suis le mouvement, que voulez vous que je fasse d’autre… Les aurors sont là pour protéger le petit peuple et moi et bien je fais office de traductrice qui ne sert a rien vu que la délégation Russe sait parler anglais… Franchement c’est pas bien malin… Il aurait dû choisir un mangemort moins idiot pour jouer les ministres, ça va finir par donner des soupçons je vous le dit moi… C’est pas tout ça mais avec leurs histoires on ne sait même plus qui viser pour ne pas tirer sur les copains… Y a tellement de monde, au moins en mission on a tous une cagoule sur la tronche, on sait qu’on doit pas viser ceux là…

    Bon, il est temps de prendre des décisions ma petite Xioucha… Assez de jouer les brebis sans défense… Tant pi pour les autres j’ai pas l’intention de mourir juste parce que je suis sensée être là pour décorer la galerie… Je sais me défendre et je compte bien le faire… Aussi, j’espère bien que Narcissa à le même avis que moi parce qu’on ne sera pas trop de deux pour palier aux trous dans les défenses des aurors… On est quand même dans le cercle que tout le monde vise dans l’histoire… Baguette serrée dans ma main, je sais que je ne pourrais pas tout éviter mais au moins le maximum.

    « Bombarda Maxima ! Deprimo ! »

    Je sais pas d’où ça vient mais je sais que le plafond se casse la gueule… Alors au choix, où le plafond où le sol… Et bah le choix est fait je préfère tomber plutôt que de me faire écraser alors je pointe ma baguette sur les débits qui nous tombent inexorablement dessus et je n’hésite pas.

    « WINGARDIUM LEVIOSA ! »

    Oui c’est ça, gentille Ksenia, ne pas essayer de tuer tout le monde sur ton passage, objectif numéro un, ne pas se faire zigouiller et s’arranger pour protéger les autres aussi… Mais je vais pas laisser ces truc la là haut… Alors j’enchaine vite fait…

    « EXPULSO ! »

    Pourvue que ça marche Merlin pourvue que ça marche….
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Maurpassant
SMILING CORPSE
Evil is a point of view
avatar

☞ Copyright : Bazzart and Tumblr
☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 1963
Date d'inscription : 30/12/2010
Rang au sein du staff Administratrice de DH RPG

Gallions : 1176

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Ondine Akeller ♦ Appoline Blackwood ♦ Zephyr Knox

MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Sam 22 Jan - 20:52

Une drôle de sensation dans les jambes, comme une sorte de tremblement sous-terrain... Le sol n'était plus stable, il allait s'effondrer d'une minute à l'autre. Le plus sûr aurait été de courir, mais comment faire avec tant d'empotés devant eux ? Aliénor eut la furieuse envie d'attraper le Ministre anglais, qui était juste devant elle, par le col et de l'envoyer voler trois mètres plus loin afin d'avoir le champ libre, mais cela n'aurait pas été très diplomatique. Elle patientait donc, ayant l'impression de faire trois pas par minute, et observait les Aurors tout autour d'eux qui essayaient tant bien que mal de contenir les fauteurs de trouble. Un bruit inquiétant, une sorte de roulement, lui fit lever les yeux au ciel et elle les écarquilla alors de stupeur, découvrant que le haut plafond du hall était en train de tomber. Rien à faire à part attendre. Au pire, elle aurait des courbatures pendant quelques jours. Les autres, par contre, risquaient de mourir. Ce n'était pas si grave, elle apprendrait à vivre sans eux. Après tout, elle les connaissait à peine. Machinalement, elle chercha la main de Vladimir et la prit dans la sienne, la serrant un peu trop brutalement. Elle ne savait trop pourquoi elle avait fait cela. Si cet homme, ce menteur, mourait, cela n'avait pas de réelle importance, mais elle avait juste besoin de le sentir, de sentir sa peau contre la sienne même si elle ne possédait pas la même odeur. Qu'importe, elle avait besoin de Vlad en cet instant.

Heureusement, une membre du Ministère moins idiote que les autres -qui restaient à regarder bêtement les débris tomber du plafond- eut la bonne idée de jeter un sort pour maintenir les débris en l'air. En jetant un regard alentour, Aliénor se rendit compte que pendant ce court laps de temps, la plupart des gens avaient les yeux rivés sur le plafond. Elle en profita donc pour se glisser dans la foule avec la vivacité d'un chat, et égorgea bon nombres de personnes, qu'ils soient des ennemis ou non. Après tout, dans la confusion générale, nul ne le remarquerait. Elle aperçut alors, dans son bain de sang improvisé, que deux rouquins s'en donnaient à coeur joie avec leurs sortilèges. Dommage, ils étaient trop loin pour qu'elle leur règle leur compte. Il fallait qu'elle reste suffisamment proche de Vladimir pour ne pas éveiller les soupçons. Cette idée l'agaça au plus haut point, car ces deux jeunes gens étaient comme deux friandises inaccessibles pour elle, mais tant pis, elle devait jouer le jeu. Elle se contenta donc de saigner un attaquant qui était sur son chemin, écoutant malgré tout les conversations entre les ministres d'une voix attentive.

"Oh, je ne suis jamais allée dans une ambassade ! ça risque d'être amusant !" dit-elle en tapant dans ses mains avec une joie non dissimulée.

De toutes façons, tout allait pour le mieux : elle avait petit-déjeuné et elle avait fait de l'exercice. Restaient juste ce sol et ce plafond décidément très capricieux... Elle espérait que le ciel ne tomberait pas sur leurs têtes.

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx


Je ne veux pas finir en cendres

Nous vivons ici-bas dans un mélange de temps et d'éternité. L'enfer serait du temps pur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2039-alienor-d-enfer-et-de-s http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2683-les-maux-les-mots-d-alienor http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2684-le-petit-monde-d-alienor
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Dim 23 Jan - 18:27

Mission Numéro 5 - Rencontres Internationales [Fe]



La bérézina s’était déclarée dans l’atrium. Des sortilèges fusaient de tout côtés et visaient pour la plupart la délégation. Lançant des Protegos à tout va pour assurer les défenses, la surexploitation des sortilèges conduisaient rapidement à la perte des boucliers. L’ordre frappait fort sur ce coup, il semblait se contre-fiche des alliées, quand Zack vit l’attaque en tenaille que subissant Dahrah et Amadeo. Au risque de perdre sa couverture, il se retint d’intervenir malgré la difficulté qui approchait peu à peu vers eux. Se reconcentrant sur l’acheminement vers un endroit plus sûr, le jeune Auror veilla au grain pour évité une mauvaise mésaventure à la délégation.

« Oh, je ne suis jamais allée dans une ambassade ! ça risque d'être amusant ! »

Depuis le début, le jeune Auror se demandait qui était cette jeune femme… Cela faisait plusieurs fois qu’il entendait ses répliques plus où moins étrange… Avait-elle viré zinzin alors qu’une guerre se déclarait sous ses yeux. Oui après tout, ce n’était pas un bonbon rose ou une myrtille… Elle semblait pleine de mystère en tout les cas.

Déconcentré par la drôle de jeune femme, il ne faillit pas entendre les deux sortilèges lancés à leur égards. Ils y allaient vraiment fort... Etait-ce une sorte de bataille finale pour renverser le pouvoir ? Mystère…

« Bombarda Maxima ! Deprimo ! »

Au-dessus du petit groupe les sortilèges provoquèrent un éboulement qui amenait une attaque dans les airs, les protego ne servant plus à rien il fallait un sort réactif pour stopper le danger. A son goût, Zack trouvait qu’ils y allaient un peu fort, mais l’heure n’était pas aux interrogations.

« Evanesco ! Reducto ! Ne restez pas ici ! »
Hurla Zack d’un mouvement de baguette dans le but évident d’anéantir la plus part des gravas dangereux menaçant le groupe.

Aidez par Ksenia, employée au ministère elle aussi, ils espéraient sûrement tout deux que les sortilèges fonctionnent. En attendant, dans le but évident de la sécurité Zack pressa le pas, l’endroit devenait de plus en plus dangereux avec certains sortilèges et un accident allait vite arriver si tout le monde ne se pressait pas ! L’ordre avait-il viré zinzin pour sacrifier sans vergogne ses membres. Il y a quelque chose qui échappé à Zack… Et vue leur hostilité, jusqu’où sont-ils prêts à aller ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Dim 23 Jan - 23:39

Dahrah accompagnée d’Amadeo progressait vers le groupe de l’Ordre se situant près de la fontaine. Sous l’effet de l’adrénaline, les deux protagonistes gagnèrent en agilité, se déplaçant de façon de plus en plus fluide, leur complémentarité soutenant leur déplaçement vers le groupe convoité mais alors même que les deux membres de l’ordre n’étaient plus très loin du but, les deux sorciers se stoppèrent quelques instants devant la violence de la scène.

Dahrah ne pouvait y croire, quelque chose d’obscur se tramait là-dessous. Remus Lupin conduisait le groupe, toutefois, il ne semblait pas les avoir reconnu ou leur avoir même prêté attention et avançait droit et froid balançant :

« Sectusempra ! Avada Kedavra ! »


Une telle attitude décontenança la Médicomage. Cela ne ressemblait en rien au comportement de l’ancien professeur de défenses contre les forces du mal. Elle lança un regard à Amadeo qui semblait dans le même questionnement. Ses yeux trouvèrent écho dans les siens. Elle sentit sa main se resserrer autour de son poignet. Les Sortilèges continuaient de fuser et si ils ne prenaient pas une décision, un sortilège impardonnable ne tarderait pas à les toucher. Avalant sa salive, elle murmura à son compagnon :

« Nous devons faire demi-tour, ils sont bien trop dangereux ! Tout ceci est bizarre ! »

Amadeo acquiesça et tous deux se retournèrent toujours aux aguets. Sous l’effet de la peur, Dahrah, spontanée comme toujours, ne chercha même pas à comprendre quoi que ce soit et prit la main d’Amadeo. En temps normal, son arrogant compagnon l’aurait remis froidement en place mais il n’y avait guère le temps de s’adonner au plaisir de la joute verbale. Armés de leurs baguettes, prêts à se défendre ou à attaquer, ils firent quelques pas dans le sens opposé. Mais alors que la guérisseuse accélérait sa course, elle fût soudainement attirer vers Amadeo. Celui s’était arrêté net, ayant changé dé couleur de façon inquiétante. Son habituelle arrogance et sûreté de lui-même , remplacées par une pâleur innatendue et un regard effrayé comme figé vers quelque chose qu’il regardait dans le groupe du ministère.

La jeune femme releva ses yeux en direction du regard de son compagnon et tomba sur cette femme brune et majestueuse qu’elle avait déjà aperçu tout à l’heure. Mais celle-ci avait un comportement bien étrange, elle s’attaquait à la foule, se nourrissant de leur sang, comme le font les … vampires ! Dahrah ne pouvait y croire, ce n’était pas assez de l’attaque, il y avait en plus une Vampire parmi l’assemblée. Courir vers l’autre groupe serait tout simplement suicidaire. Les deux jeunes gens étant des proies de choix en matière de sang jeune et vigoureux. Elle inspira brusquement d’effroi et regarda à nouveau le ténébreux Amadeo. Elle comprit que celui-ci était pétrifié face à cette femme au visage de porcelaine et à l’âme démoniaque comme si cette femme était une phobie même pour lui.

La rouquine sentit la panique l’envahir. Ils étaient entre deux feux et cette soirée qu’elle pensait ennuyeuse, s’avérerait peut être en fin de compte la dernière. Ses entrailles se nouèrent, sa respiration se fit plus difficile, obstruée par une boule grandissant à présent dans sa gorge. Regardant l’inquiétante femme qui semblait se délecter de la mort des autres puis ensuite le groupe du supposé Ordre qui progressait vers eux, elle serra la main d’Amadeo puis le regardant affolée :

« Amadeo !!! Amadeo !! Réponds-moi ! »

Bon Dieu, elle avait juste l’air hystérique mais à ce moment précis, elle n’en avait rien à faire, l’important étant de faire sortir son compagnon de sa torpeur, il fallait qu’ils réagissent et vite. Pris au piège, il leur faudrait bien trouver une issue à ce cauchemar.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mar 25 Jan - 4:09

Sérieusement ? Amadeo savait la plupart des membres de l'Ordre dérangés, mais, plutôt dans le côté mièvre voyez-vous, pas vraiment du genre à balancer des sorts provoquant des dégâts aussi considérables. A voir le groupe s'en donner à cœur joie, ce fut d'abord un sentiment positif qui naquit au creux du jeune homme, après tout, il défendait lui-même la violence comme moyen suprême. Lorsqu'un sort balancé par l'un des siens manqua de l'envoyer dans les tréfonds, forcément, la motivation à les voir continuer en prit un coup. Avaient-ils changé de bord pendant la nuit, possédés par des mangemorts ? Bon, d'accord, loup-garou qui se coltine madame arc-en-ciel, il ne devait pas avoir la vie facile, mais de là à en oublier que l'extermination de ses membres ne faisait pas partie des objectifs de l'Ordre, il y avait un monde. Bien obligés de s'arrêter dans leur quête de rejoindre ce groupe (celui-ci apparemment plus motivé à les tuer qu'à les accueillir), Dahrah émit l'idée de faire demi-tour, ce à quoi le garçon ne put qu'acquiescer.

Se plonger à nouveau dans la foule, qui maintenant, devait échapper à la chute du dessus. Autant dire que la panique avait plusieurs raisons d'être. Tout en faisant quelques mètres, le trentenaire gardait ses sens aux aguets, surveillant les jets de couleurs afin de s'en protéger s'ils venaient à se diriger vers eux. Balayant donc de ses billes l'assemblée, sans y prêter d'abord une attention particulière, une silhouette le paralysa. Ou plutôt, la vision d'une silhouette, son manège, et la déduction qu'il en fit, le paralysa. Une facilité à tuer qui le ferait pâlir d'envie, s'il n'était pas entrain de pâlir tout court. Puisqu'ils avaient les mains liées, l'arrêt soudain de l'homme obligea la complice à faire de même, les stoppant dans leur tentative. Sans donner d'explication, son corps pour l'instant trop occupé à essayer de respirer. A vrai dire difficile d'articuler que le seul sort qu'il serait capable de lancer, à cet instant précis, était « Riddikulus », son esprit tentant de dissocier le vrai de ses angoisses. Se rendant comme une cible parfaite, immobile, arme baissée, il ne saurait tarder avant qu'un sort ne vienne troubler son état comateux.

Sorti de son moment hors-du-temps par l'empressement et la voix de sa compatriote de l'Ordre, le langue-de-plomb ôta brusquement sa main -qu'elle serrait alors-, comme si sa paume se trouvait en contact avec une surface brulante. Maintenant réveillé, et avec la désagréable impression d'avoir entrouvert malgré lui l'épaisse carapace qu'était sa peau, son honneur parla pour lui.

« C'est déjà suffisamment n'importe quoi, pour qu'en plus tu te mettes à t'agiter pour rien. »

Certes, les mots étaient sifflés avec tout le mépris dont son sang pouvait faire preuve, cependant son regard restait d'une expressive douceur. Désarçonné, et bien incapable de maintenir ses prunelles en direction de la créature, voilà le roc qui perdait pied, s'accrochant aux branches pour sauver sa crédibilité. Tournant le dos au spectacle sanglant, et à ses peurs par la même occasion, son rythme cardiaque, et son souffle commençaient à s'approcher de la normale. Se faire piétiner, déguster, ou battre par l'un et l'autre des camps, il y avait vraiment du choix concernant la façon de périr aujourd'hui ! Cela trahissait bien le peu de possibilités qui se présentaient aux deux jeunes gens. Qu'importe leur décision, le risque était présent. Après un dernier regard vers la femme qui animait ses craintes -le dissuadant donc totalement de s'approcher-, il observa à nouveau Remus et les quelques personnes l'accompagnant d'un air préoccupé. Mais, malgré la part d'ombre qui entourait la présence, et le comportement plus que douteux de ces derniers, les voilà contraint d'affronter la dangerosité de leurs pairs. Gratifiant la demoiselle d'un clin d'œil (tentant de faire amende honorable), il lui glissa :

« Je crois que nos amis nous attendent.. Évite de mourir, si c'est possible. »

Tandis qu'ils faisaient à nouveau demi-tour, les débris pleuvaient, heureusement pour eux, Zach et une membre du ministère semblaient avoir les choses en main. Les aider ? Bonne idée, si le duo ne devait pas déjà s'aider lui-même. Alors qu'un énième débris se décrocha du dessus, le grec maintenant la pièce en l'air, l'envoya valser avec force plus loin. Plus loin, vers le groupe qui ne prenait la peine de détourner leurs sorts, par exemple. Oui, ce groupe, son groupe, d'un certain côté. Difficile de savoir se qu'avait en tête le garçon en projetant les éléments dans les environs de l'attroupement, sans pour autant viser une personne en particulier. Bien que la colère le gagnait, tandis que Dahrah et lui devaient se défendre avec de multiples « protego », jusqu'à preuve du contraire, ils combattaient pour la même cause, ainsi, il ne s'agissait pas de les affronter. Avec un peu de chance, cela les distrairait assez de temps pour que les deux membres de l'Ordre parviennent à leur côté, sans être abimés. De plus, cette impression de ne rien maitriser devenait pesante, il fallait qu'ils sachent se qu'il se tramait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mar 25 Jan - 19:10

    Narcissa n’était pas femme à rester sans rien faire face à une telle situation et pourtant, elle ne pouvait pas prendre de décisions en cet instant. Le Ministre de la Magie étant présent, c’était à lui et à lui seul à prendre une décision et non à Cissy d’imposer ses choix et ses décisions. D’ailleurs, notre belle blonde ne s’était pas gênée pour proposer une solution au Ministre de la Magie. Au point où ils en étaient actuellement, Narcissa trouvait plus judicieux de mettre les délégations étrangères en sécurité plutôt que de les laisser risquer leur vie. Déjà que comme ça la réputation de la magnifique et grandiose allait être irrémédiablement entachée, autant ne pas risquer qu’elle le soit encore plus par la mort d’un ou plusieurs ministres présents sur place en cette journée. Cissy ne pouvait pas s’empêcher de songer que cette matinée aurait dû être une très belle matinée, riche en rencontres de tous horizons et en échanges mais le situation précaire et neuve du ministère avait eu raison de l’organisation ultra-sécurisée mise en place. D’ailleurs, Cissy était tellement obsorbée par la situation et l’attente de la décision du Ministre qu’elle n’entendit et ne vit même pas Ksenia se rapprocher d’eux et se placer à ses cotés. C’est qu’elle avait de la resource cette jeune femme. On pouvait clairement y voir une marque d’une éducation distinguée et un sens aigu des responsabilités. Elle ferait une bonne mangemorte dans le futur, Cissy en était certaine. Elle tourna alors son regard azur vers la belle brune dès que les premiers sons sortirent d’entre les lèvres de la jeune secrétaire.

    « Monsieur le ministre ? Votre décision… »

    Un tumulte incroyable règnait dans le hall. Personne ne donnait d’ordres clairs, nets et précis si bien que chacun n’en faisait qu’à sa tête. Narcissa détestait cette situation et n’avait qu’une seule envie, crier haut et fort afin que chacun se taise et prendre par la même occasion les choses en main mais elle ne le pouvait pas sans mettre définitivement à mal l’autorité encore précaire du nouveau Ministre de la Magie anglais. Notre belle blonde prit alors son mal en patience, se contentant de lancer un regard appuyé au Ministre en espérant une réaction sencée de ce dernier, réaction qui ne venait malheureusement pas. Notre belle blonde était tellement focalisée sur la situation et la décision du Ministre qu’elle n’entendit que vaguement la première dame de Russie faire ses réflexions. Narcissa reporta cependant son attention sur la scène se déroulant autour d’elle lorsque d’autres sortilèges vienrent à être jeté.

    « Bombarda Maxima ! Deprimo ! »

    Sans réfléchir plus d’une seconde, Narcissa leva sa baguette magique vers le plafond et son sort se joignit à celui que lançait au même moment Ksenia.

    WINGARDIUM LEVIOSA

    C’est alors que notre belle blonde remarqua des visages familiers dans les rangs ennemis. Des visages qu’elle détestait d’ailleurs. Elle vit ces sales gosses de jumeaux Weasley, des traitres à leur sang pur rien de plus ainsi que l’hybride Lupin. Une bouffée de rage et de méprit monta en elle. Narcissa aurait beaucoup donné pour avoir l’honneur de les tuer immédiatement mais elle devait d’abord penser à sa vie et à celle des délégations si bien qu’elle reporta son attention sur la délégation russe qui se trouvait juste à coté de celle d’angleterre. Un auror de la délégation Russe eut la bonne idée de proposer à leur ministre de transplaner immédiatement dans une ambassade, Narcissa ne pu que saluer cette prise de décision on ne peut plus salvatrice. Elle adressa un signe de tête au jeune homme d’où provenait la proposition et lui adressa un large sourire, espérant lui faire comprendre qu’elle soutenait parfaitement son initiative. Il ne restait plus qu’à espérer que les délégations partent le plus rapidement possible vers leur ambassade respective et qu’ainsi, les anglais puissent règler le problème en toute tranquillité sans avoir à se soucier de la vie des étrangers qui les entouraient.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   Mar 25 Jan - 19:36

Post MJ :

    Le Ministre britannique aurait pu s'offusquer finalement de la prise de pouvoir de la part de ce russkov, mais finalement, ce n'était pas vraiment comme s'il avait le temps pour parler hiérarchie n'est-ce pas ? De toute manière, il y avait toujours un ou deux petits trouillards, même parmi les Aurors qui prenaient tout à la lettre on dirait, et pour preuve, l'un d'entre eux, voyant finalement le plafond s'effondrer, ne croyant pas du tout s'en sortir, se sentant pris au piège, tentant de le transplanage, il disparut pendant un instant avant de réapparaitre. Tout du moins façon de parler en tout cas. C'était le bas de son corps qui était réapparu, tranché vif en deux on dirait ou plutôt l'autre partie avait subi un décalage durant l'escapade, en tout cas, il ne fallait pas s'attendre à le revoir en bonne santé, vu ce qui restait de lui désormais. Il aurait dû se douter que seul le Ministre avait la capacité de transplaner, enfin si les suppositions de la part de l'auror russe étaient bonnes, ce qui n'étaient malheureusement pas le cas.

    "Impossible de transplaner, nous avions prévu une attaque de leur part, des portoloins sont à disposition dans la salle à côté."

    Il avait l'air calme, malgré tout ce qui se passait, en tout cas le plus gros des débris avaient soit finis exploser, détruits ou même mis de côté, en quelque sorte, c'était redevenu relativement calme dans l'attroupement autour des délégations, il faut dire que les Aurors faisaient de leur mieux pour empêcher l'Ordre d'avancer sur eux, en tout cas, on ne traina pas vraiment pour les faire avancer vers cette salle, moins grande et large que l'Atrium, on s'en doutait certainement, gardées par plusieurs Aurors qui rejoignirent leurs collègues là-dehors. Les portoloins étaient là, prêts à être activés.

    En attendant, toujours dans l'Atrium, ceux qui se trouvaient en plein milieu du passage avaient intérêt à filer rapidement, pour preuve, Dahrah put voir un sortilège passer juste à côté d'elle et toucher quelqu'un, d'ailleurs, elle fut apparemment aspergée de sang, du sang de la victime, et si elle regardait la victime, elle pourrait voir que celle-ci avait un bras en moins. On ne faisait pas dans la dentelle, d'ailleurs, ils étaient des cibles comme des autres n'est-ce pas ?


    "Diffindo ! Endoloris !"

    Ils étaient plus proches maintenant, ils avaient intérêt à vouloir se battre au risque cette fois de ne pas pouvoir éviter les sortilèges, et cela ne ferait certainement pas du bien pour eux. On dirait que même s'ils ne touchaient pas le Ministre et les délégations, ils se donnaient à coeur joie de faire du mal à la population, il suffisait de voir que certains gisaient au sol dans des positions impossibles pour le corps humain, que d'autres avaient les yeux grand ouverts morts, que d'autres pissaient le sang, complètement.

    Dans la salle attenante avec les portoloins, il n'y avait pas de temps à perdre, pour preuve et pour montrer que c'était parfaitement sans danger, ce fut le Ministre qui en toucha un avant de disparaitre. Les Aurors derrière eux les pressèrent de les prendre, de toute façon ce ne fut pas comme si on leur laissait véritablement le choix n'est-ce pas ? C'est ainsi que tout ce fameux petit groupe, composé des russes, de Vampirella, de certains Auros et des dignitaires du Ministère tombèrent dans une sorte de hall, le problème c'est qu'il ne s'agissait en aucune façon d'une des ambassades, ni même d'une des résidences du Ministère. Et l'endroit était assez lugubre, peu de lumière, les portes d'entrée derrière eux fermés, un vent glacial.


    "Que signifie tout ceci ? Répondez moi !"

    Le Ministre s'époumonait contre l'un des Aurors visiblement, à croire qu'eux aussi étaient dans le coup, d'ailleurs le dit Auror, fit relâcher brusquement la main du Ministre qu'il avait sur lui, avant de se reculer pour se placer au pied des escaliers, des longues marches donnant aux étages et d'enlever le charme de glamour qu'il avait sur lui. Kingsley Shakelbolt, voilà qui s'était caché derrière cet Auror.

    "Vous ? Vous ne faites pas poids vous et votre groupe terroriste !"

    Kingsley esquissa un sourire amusé, tandis que les portes coulissantes de chaque côté du hall s'ouvrirent, visiblement ils n'étaient pas seuls on dirait. En effet, une douzaine de sorciers, accompagnés d'autres hommes et femmes aux allures dégarnies, dépravées, des loups-garous, se trouvaient là.

    "Rendez vous, et il ne vous sera fait aucun mal. Résistez et certains mourront."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission numéro 5 : Rencontres internationales   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission numéro 5 : Rencontres internationales
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϞϞ RPG : Le Monde Magique de Harry Potter ϞϞ :: ϞϞ Autres Lieux ϞϞ :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: