Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]
    Cher visiteur,

    Tu viens de pénétrer dans une zone de quarantaine!! Tout le monde peut entrer, mais sortir d'ici est impossible. Ainsi, tu n'as plus d'autre choix que de t'inscrire mais attention !! Les membres de ce forum sont fou, psychopathe et complètement atteint de la cervelle, fan de ship, bizarre... Le staff de ce forum aime le sang, les morts et le sadisme... Cher visiteur, si tu es un minimum drôle et déluré, alors les personnes composant Deathly Hallows sont tes amis!!

    De toute façon tu n'as plus le choix, tu es contaminé, tu es perdu... Tu vas bientôt devenir toi aussi un ADC (Atteint De la Cervelle) et ça ne se guérit pas alors n'attend plus, et inscris-toi."


    On est pas obligé d'être fan d'Harry Potter pour s'inscrire sur ce forum. :-) Laissez nous notre chance, vous verrez qu'on est pas méchant. ̿ ̿̿'̿'̵͇̿̿з=(•̪●)=ε/̵͇̿̿/'̿'̿̿̿ ̿ ̿ ̿



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mar 18 Jan - 15:32

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages

"Avez vous déjà vue une fraise manger une pomme ?"
[Seb... Harry Potter RPG Harry Potter RPG ]



    Avez vous déjà goûté au fruit interdit ? Vous savez, ces petites merveilles de couleur... rouge-rose ? Pour beaucoup de gens, il pourrait s'agir de la pomme. En référence à Adam et Eve, les premiers hommes du monde moldus. Mais pour d'autres, tel que moi, il s'agit tout simplement d'une fraise. Un fruit rouge sang, et juteux. Je ne suis pas particulièrement attiré par le sang, loin de moi cette idée, mais j'aime leur goût. Aux fruits, pas au sang. Tout comme je vénère le jus d'orange. Mais ça, c'est une autre histoire.

    Avec ses cheveux couleurs roses, elle devait avoir un léger goût de fraise. Ferme en surface, moelleuse à l'intérieur. On pouvait se réjouir d'être en présence d'une telle déesse. S'en régaler, s'en délecter, s'en repaître. Une légère touche de fraîcheur, dû à son jeune âge, devait sans doute ponctuer le tout. Elle paraissait si innocente, si délicate, et si... fragile. On aurait aimer pouvoir la serrer contre son cœur, s'enivrer de ses lèvres, se délecter de tout son corps.

    Vous voyez de quoi je veux parler ? De ce fruit là. Il n'est pas toujours très goûteux, mais on parfois un mal fou à s'en défaire. Et il n'est pas ordinaire non plus, car il y a plusieurs façon de le manger. La première, c'est tout simplement quand on a une faim de loup (garou), et que la jeune jouvencelle en détresse, est également affamée. La seconde, c'est quand on a une faim modérée. Une faim qu'on pourrait combler en un seul repas. Petit ou grand selon les goûts. Et il y a également cette faim là. La f(a)in de tout, car c'est celle où vous savez très bien que vous n'aurez pas assez faim pour vouloir la dévorer, et que vous n'aurez sans doute ni l'envie, ni la possibilité de vous en délecter comme s'il s'agissait d'un dessert, ou d'une crème pour accompagner vos fraises.

    Elle faisait des vas et viens devant moi. Comme si elle attendait justement de pouvoir passer à table. Vous savez, quand on prend cet air intéressé, qu'on tourne en rond autour de la cuisine, qu'on essaye d'humer les odeurs, de se mettre en appétit. C'était exactement ce qu'elle faisait. A la différence qu'en levant mes yeux de la Gazette du Sorcier, je pouvais me rendre compte qu'elle ne cherchait pas une odeur, mais plutôt une personne qu'elle avait sans doute vue passer par là. Et tout portait à croire, qu'elle cherchait un moyen d'entrer dans la pièce où il se trouvait.

    Quand j'avais vue ce grand monsieur entrer dans la pièce, je m'étais dit que ça serait le genre de friandises que personne aimerait manger. C'était pas de ma faute si tout se rapportait à la nourriture avec moi, car en réalité, j'étais plongé dans la Gazette du Sorcier, supplément cuisine. Apparemment, ça se faisait une fois par mois, et j'étais justement tombé sur le jour où c'était le cas. Pendant que je me remémorait la raison du pourquoi je regardai en direction de cette porte, deux jeunes gens avaient rejoint la belle et jeune gazelle. Mais apparemment c'était sans doute uniquement pour s'assurer qu'elle n'était pas perdue. Je l'avais vue bouger les lèvres, ses magnifiques et belles lèvres fraîches, mais je n'avais pas pu entendre ce qu'elle leur disait. Cela dit, une fois qu'ils s'étaient éloignés, j'avais pu les voir se regarder, et jeter un oeil en direction de la jeune femme, là où ils l'avaient laissés. Je me demande, si tout comme moi, ils avaient un petit creux, ou s'ils s'étaient simplement rendu compte qu'elle s'apprêtait à faire quelque chose de sans doute non autorisé.

    Sa main venait de se poser sur la poignée de la porte. Quoi qu'elle allait faire, elle était décidée. Il ne me restait plus qu'une chose à faire, la bousculer sans le faire exprès. Vous n'auriez pas fait ça vous ? Je m'étais excusé, et tout en parlant, j'avais fait mine de perdre à nouveau l'équilibre. En me retenant à elle, j'avais fermement posé mes doigts autour de son poignée, et j'avais sentis cette chose que j'avais aperçu quelques minutes auparavant. Désormais, elle ne pourrait sans doute plus s'en servir.

    "Vous ne devriez pas." avais je dit sans relâcher la pression, et juste avant que quelqu'un qui avait vue la scène au loin, un Auror, s'était approché pour voir ce qu'il en était.



xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Jeu 20 Jan - 19:22


Tonks sentit qu'on la bousculait, puis qu'on se cramponnait à elle, précisément à son poignet. Surprise, elle tourna brusquement la tête vers l'inconnu et le dévisagea, ne le reconnaissant pas. Bien qu'elle eut l'impression de l'avoir déjà vu quelque part. Elle risqua un regard vers sa main qui tenait sa baguette magique, et qu'elle avait plaqué contre sa jambe pour qu'on ne la remarque pas, et en levant les yeux vers l'homme, elle se rendit compte qu'il l'avait vue, lui aussi.

"Vous ne devriez pas."

De quoi je me mêle ? Elle aurait pu lui répondre une telle chose, mais elle se contenta de lui jeter un regard fulminant avant de ranger sa baguette dans son pantalon avec difficulté -puisqu'il lui maintenait toujours le poignet.

"Lâchez-moi !" ordonna-t-elle en secouant violemment son bras pour qu'il le lâche.

Une fois fait, elle le regarda consciencieusement, se demandant ce qu'il avait vu exactement. L'avait-il observée à son insu ? Depuis combien de temps ? Il faut dire qu'elle n'avait peut-être pas été suffisamment discrète, mais voir Rogue au Ministère avait fait ressurgir certaines choses profondément enfouies. C'était son premier jour de travail depuis qu'elle était sortie de l'hôpital, et elle s'était rendue compte rapidement que le Ministère était de plus en plus corrompu. Ses collègues lui avaient à peine adressés la parole, ils murmuraient dans son dos. Elle se sentait exclue. Elle avait entendu dire que certains sorciers étaient interrogés dans des salles obscures pleines de Détraqueurs car ils avaient volé certaines choses à d'autres... Elle n'avait pas voulu savoir de quoi il s'agissait, tout ça lui faisait froid dans le dos. Les agissements du Ministère étaient de plus en plus alarmants, il faudrait qu'elle en parle à l'Ordre, afin qu'ils fassent quelque chose... Même si attaquer le Ministère relevait du suicide.

Face à toutes ces injustices, elle n'avait pas su se contrôler en apercevant Rogue au bout du couloir. Ce vil Mangemort qui lui avait jeté ce maudit sortilège... Sans lui, elle n'aurait pas subi toute cette souffrance. Sans lui, elle serait encore enceinte, et toutes ses incertitudes concernant Remus n'auraient jamais existé. Elle le détestait de toutes les fibres de son être, même si elle était pratiquement sûre que c'était lui qui avait prononcé la formule pour refermer toutes ses blessures afin qu'elle ne meure pas, lors du combat. Elle n'en avait que faire, le mal était déjà fait. Elle avait perdu le seul lien tangible qu'elle avait réussi à créer avec Remus, le seul... Elle ne pouvait pas pardonner.

Alors, elle l'avait suivi dans le couloir et avait fait les cent pas devant la porte derrière laquelle il était entré. Elle attendit qu'il n'y ait pratiquement plus de monde pour entrer à son tour et... se venger ? Le faire souffrir autant que ce qu'elle avait souffert ? Le pourrait-elle seulement ? Elle l'ignorait, mais elle était certaine d'une chose : elle ne le laisserait pas se pavaner dans le Ministère plus longtemps.

Puis, cet homme l'avait bousculée et à présent, elle ne savait plus quelle attitude adopter. Elle était perdue dans un monde de chaos.

"Un problème ?"
fit une voix à côté d'elle.

"Non, il n'y a AUCUN problème !" fit Tonks, à bout de nerfs en se tournant vers l'Auror. "Vous pouvez disposer !"

Elle posa de nouveau les yeux sur l'homme en face d'elle, exaspérée qu'il ne se soit toujours pas éloigné d'elle malgré le fait qu'elle lui avait fait lâcher l'emprise sur son poignet, et poussa un soupir excédé en se rendant compte que l'Auror n'avait pas bougé d'un centimètre.

"Quoi ? Vous voulez un autographe ?"
s'écria-t-elle en le fusillant du regard.

Cet Auror se prenait pour qui ? Elle était aussi gradée que lui (ou aussi peu gradée, tout dépendait du point de vue). Elle mit les mains sur ses hanches, lui lançant un regard menaçant, et l'Auror, guère intimidé, se tourna vers l'inconnu et déclara :

"Je peux vous en débarasser, Monsieur le Ministre."

Tonks ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais le souffle lui manquait. Muette de stupeur, elle considéra le-dit ministre de haut en bas et répliqua avec ironie :

"Ministre de quoi ? Vous êtes sapés comme un mafioso !"

C'était peut-être la phrase qu'il ne fallait pas dire, car l'Auror fit un geste pour se saisir de sa baguette...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Ven 21 Jan - 20:59

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages

"Avez vous déjà vue une fraise manger une pomme ?"
[Seb... Harry Potter RPG Harry Potter RPG ]



    Il avait fait un grand sourire amusé. Elle l'avait bien traité de mafioso ? Non, c'était pas sérieux. Elle le voyait comme quelqu'un avec un costume noir rayé, une cravate rouge vif et une pochette assortie ? Un mafioso d'antan ou d'aujourd'hui ? On pouvait le prendre comme on le voulait. Quoi qu'il en soit, il n'avait pas le chapeau qui faisait tout le charme de cette catégorie de personnes. Quand à elle, elle ne ressemblait pas du tout à une mafioso. Elle faisait ressortir tout le charme et la beauté des femmes de nos jours.

    "Ça ira. Cette jeune demoiselle et moi, on se connait très bien. Et elle sait que je suis le Ministre de la Magie du Grand Nord. Il ne s'agit que d'un jeu entre nous. Et elle n'ignore pas que vous n'hésiteriez pas à sortir votre baguette pour me protéger, ou protéger quiconque ici, si ça n'était pas le cas. Et puis entre nous, qui tenterait quoi que ce soit dans un endroit aussi sécurisé que le Ministère de la Magie ? N'est ce pas ? Vous pouvez nous laisser, merci."

    L'Auror avait fait un signe de tête en direction du Ministre avant de disparaître. Il n'avait pas tout compris de ce qu'il venait de lui dire, mais apparemment, il avait jugé que Vladimir pouvait se passer de lui, et que ça présence était superflue. Et puis, que pouvait il bien répondre au Ministre ? Qu'il allait procéder à un contrôle d'identité de la jeune femme avant de le laisser poursuivre sa conversation ?

    "Vladimir Manokova. Je suis ici pour affaires, et vous devriez me serrer la main."

    Car oui, l'Auror qui s'était éclipsé n'était pas le seul à les regarder. Le Ministre de la Justice avait rejoint les deux Aurors qu'elle avait croisée auparavant. Apparemment, ils attendaient qu'une occasion pour s'approcher d'eux. Et qu'avait elle à perdre en lui serrant la main ? Elle avait plutôt tout à y gagner.

    "Vous être des leurs je suppose ? Je sais que je devrai faire preuve de diplomatie, et ne pas être aussi direct, mais je m'adapte. Comme vous ne l'êtes pas, je ne juge pas utile de l'être."[/b]

    Il avait ponctué sa phrase d'un magnifique sourire. Même si elle aurait du mal à le croire, elle l'amusait beaucoup. Et il avait remarqué quelque chose qui avait captivé toute son attention. Quand il lisait la Gazette et l'observait, il avait remarqué que ses cheveux changeaient de couleurs en fonction de ses intentions. C'était peut être ça qui avait trahis la jeune femme.

    "Je suis vraiment ravi par cette rencontre, car j'ai beaucoup voyagé jusqu'à aujourd'hui, mais je n'avais jamais vue en vrai une métamorphomage. C'est extraordinaire ce que l'on dit sur vous. Vous pouvez changer de couleurs de cheveux, d'apparence... D'ordinaire, ce sont les gens moches et laid qui aimeraient bénéficier de ce don, mais dans la réalité, ce sont les autres qui ont cette chance. Je ne voudrai pas être vulgaire ou autre en vous demandant cela, car ça serait vous considérer comme une chose, plutôt qu'une personne, mais vous pourriez me montrer juste une transformation. Une petite partie de votre corps, si ça ne vous dérange pas ? Ça règlera votre dette envers moi."

    Car oui, il l'avait dit plus haut. Elle avait une double dette envers lui. C'est pour cela qu'il n'avait pas dit que ça règlera "ses dettes", mais uniquement "sa dette". Comme ça, il lui en resterait une à régler par la suite, une fois le moment venu. Un peu plus loin, pendant qu'ils parlaient, le Ministre de la Justice avait fait signe à deux autres Aurors de le rejoindre. Ça faisait peut être beaucoup pour une seule femme, non ? On parlait de ses arrestations en masse, et même au cœur même du Ministère. Ça ne devait pas être facile d'y travailler, surtout quand on avait quelque chose à cacher.

    Elle ne se doutait peut être pas qu'elle était désormais leur cible. Et il n'allait tout de même pas les laisser l'emmener ? Elle ne lui avait même pas encore dit son nom. Pas que ça l'intéressait tant que ça, mais il avait toujours rêvé de voir quelqu'un comme elle. Une métamorphomage, ça ne courait pas les rues. Et étrangement, la seule chose qu'il souhaitait, c'était de la regarder, la contempler, voir ce qu'elle était capable de faire. Rien de quoi rendre Aliénor jalouse. Harry Potter RPG

    Cela dit, quelque chose lui disait qu'il n'aurait sans doute plus l'occasion de lui reparler. Il ne voulait absolument pas laisser passer cette chance. En plus, elle était sans doute comme la plupart, innocente. Mais comparé aux autres, pour elle, il pouvait encore faire quelque chose. Il avait glissé discrètement sa main dans la poche arrière de son pantalon, et il en avait sortit une petite pochette. Elle contenait un objet très précieux pour le Ministre, mais après tout, il n'était pas vital pour lui en ce moment. Il avait déposé la pochette dans la main de la jeune femme, la forçant à le prendre. Les personnes autour n'avaient surement pas vue le geste car tout était allé si vite.

    "Je pense que vous allez en avoir besoin. Et inutile de me remercier. Cela dit, vous avez désormais une dette de plus envers moi."


xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Sam 22 Jan - 18:26

Mais qui était ce type ? A peine avait-il parlé à l'Auror que celui-ci s'était éloigné, les laissant seul à seule. D'ailleurs, cette proximité la gênait, car ils avaient beau se trouver dans un couloir, elle se sentait démunie face à cet homme. Non pas qu'il possédait une grande aura ou un magnétisme particulier, mais elle n'appréciait guère ce pouvoir qu'il semblait tellement fier d'exercer sur les autres.

En jetant un regard par-dessus l'épaule de l'homme devant elle, elle remarqua que les deux Aurors qu'elle avait croisés la fixaient d'un air menaçant, comme des faucons prêts à sauter sur leur proie dès que cela leur serait possible. Elle aperçut alors le ministre de la justice à leurs côtés, les mains jointes et le regard faussement désintéressé. Elle avait la désagréable impression qu'ils n'avaient rien contre Vladimir. Elle, par contre... Avaient-ils l'intention de lui faire subir un interrogatoire ? Rien n'était moins sûr.

Levant de nouveau les yeux vers le dénommé Vladimir, elle lui serra la main un peu trop fermement, dans un état second.

"Vous être des leurs je suppose ? Je sais que je devrai faire preuve de diplomatie, et ne pas être aussi direct, mais je m'adapte. Comme vous ne l'êtes pas, je ne juge pas utile de l'être."

Des leurs ? Qu'entendait-il par là ? Tonks resta muette de stupeur. Trop d'informations lui parvenaient. Le fait que ce prétendu Ministre la serre d'un peu trop près, ces Aurors qui attendaient sans doute qu'il s'en aille pour la mettre aux arrêts. Les yeux frénétiques, elle chercha une issue, n'importe laquelle. Elle n'en trouva aucune. Le Ministère était trop bien gardé. Oh, quelle idiote elle avait été de retourner travailler ! Elle pensait que cela lui changerait les idées... Elle n'aurait pas imaginé que ça aurait pu être à ce point !

Et Vladimir souriait comme si de rien n'était. C'était un politicien, il ne voyait donc rien jusqu'à ce que ça lui saute aux yeux ! Non mais vraiment, pourquoi s'acharnait-il à entretenir une conversation ? Ne se rendait-il pas compte qu'il parlait seul ?

"Je suis vraiment ravi par cette rencontre, car j'ai beaucoup voyagé jusqu'à aujourd'hui, mais je n'avais jamais vue en vrai une métamorphomage. C'est extraordinaire ce que l'on dit sur vous. Vous pouvez changer de couleurs de cheveux, d'apparence... D'ordinaire, ce sont les gens moches et laid qui aimeraient bénéficier de ce don, mais dans la réalité, ce sont les autres qui ont cette chance. Je ne voudrai pas être vulgaire ou autre en vous demandant cela, car ça serait vous considérer comme une chose, plutôt qu'une personne, mais vous pourriez me montrer juste une transformation. Une petite partie de votre corps, si ça ne vous dérange pas ? Ça règlera votre dette envers moi."

Tonks le dévisagea, perplexe. Il avait réussi à capter son attention et à chasser ses idées noires pour un temps, ce qui relevait de l'exploit étant donné sa situation. De quelle dette parlait-il ?

"Vous vous fichez de moi ?" chuchota-t-elle en essayant de contrôler sa voix, mais elle semblait malgré tout bien en colère. "Vous me prenez pour une bête de foire ? Je ne me transformerai pas pour votre bon plaisir ! J'ai encore ma fierté ! Même si c'est tout ce qui me reste à l'heure actuelle..." ajouta-t-elle en jetant un regard haineux en direction des Aurors.

Dans quelques minutes, ils allaient venir l'arrêter, et la forcer à voir cette Ombrage, cette horrible femme qui inspirait la crainte au département de la justice magique. Tout ce qu'elle espérait, c'est qu'ils ne menacent pas sa famille. Ses parents... elle aurait dû leur dire de se cacher. Plus aucun endroit n'était sûr, désormais. Si ça tombe, elle ne les reverrait plus jamais. Elle sentait ses yeux s'emplirent de larmes mais elle les retint vaillamment. Elle ne leur ferait pas le plaisir de pleurer devant eux. Elle avait sa fierté, ne l'oublions pas.

Soudain, elle sentit que Vladimir mettait quelque chose dans sa main. Elle fronça les sourcils et baissa discrètement les yeux pour regarder. Il s'agissait d'une pochette en cuir. Elle leva les yeux vers le Ministre du Grand Nord, indécise, mais il lui certifia qu'elle en avait grandement besoin. Alors, sans attendre que les Aurors approchent pour voir de quoi il s'agissait, elle ouvrit la pochette et découvrit un petit dragon sculpté dans du bois brut. Elle eut à peine le temps de le contempler qu'elle sentit une drôle de sensation au niveau de son nombril, puis tout tournoya autour d'elle, dans un mélange de couleurs.

Elle heurta le sol sur le dos, et grimaça. Avant même de voir où elle se trouvait, elle sortit sa baguette et se leva le plus vite possible, ignorant ses muscles endoloris. Personne. Elle garda tout de même sa baguette levée, au cas où, et inspecta un peu la pièce dans laquelle elle venait d'arriver. Il s'agissait d'un grand bureau d'un style assez ancien, très élégant. Dos à la large baie vitrée avait été placé une table très ouvragée et un fauteuil certainement très confortable. Tonks s'approcha, tout en tripotant nerveusement le petit dragon en bois dans sa main. Aucun doute, il s'agissait d'un Portoloin. Mais où l'avait-il emmenée ?

Une fois devant la fenêtre, elle eut peine à croire ce qu'elle voyait, même si elle avait eu bien le temps de regarder pendant qu'elle avançait : des plaines enneigées s'étalaient à perte de vue, perdues dans un blizzard de glace et de vent. Soit c'était la fin du monde, soit elle se trouvait au Grand Nord. Tonks opta pour la seconde hypothèse.

Pas de panique, il suffisait de transplaner et tout rentrerait dans l'ordre. Bien entendu, le sortilège ne fonctionna pas. Elle s'en était doutée. Il devait y avoir des protections magiques. Ne perdant pas espoir, la jeune femme se dirigea vers le bureau et l'observa dans les moindres détails : la plume posée dans l'encrier doré, la missive à moitié écrite qui attendait sur le sous-main, le très vieux livre au coin de la table à côté des "Malheurs de Sophie"... Tonks leva un sourcil incrédule et secoua la tête, portant toute son attention sur l'espèce de grimoire. Elle tendit la main pour le feuilleter mais lâcha une exclamation lorsque ses doigts passèrent au travers. Très étrange...

Ce n'était pas le moment de lire, de toutes façons ! Il fallait trouver une solution pour sortir d'ici ! Elle n'avait pas envie de revoir ce Vladimir et devoir lui rendre des comptes ! Elle remarqua alors une porte à l'autre bout de la salle. Elle se précipita dessus, mais avant de l'ouvrir, elle leva sa baguette. Elle l'entrebâilla, et distingua alors une dizaine d'Aurors qui gardaient l'entrée. C'était pire qu'une prison, là-dedans !

Il fallait trouver une idée lumineuse, et vite ! Elle referma la porte sans bruit et se mit à faire les cent pas. Elle ne pouvait décemment pas sortir de ce bureau si on ne l'avait pas vue y entrer, sinon, les Aurors allaient forcément l'arrêter. Le problème restait toujours le même finalement, quel que soit le pays !

C'est alors qu'un miracle se produisit : la porte s'ouvrit soudain et un espèce d'Auror habillé comme un laveur de carreaux entra.

"Stupéfix !" s'écria Tonks avant même qu'il ait eu le temps de crier.

Puis, levant les yeux au ciel, elle dit silencieusement "Merci" avant de s'approcher de l'homme inconscient. Il était bedonnant et guère séduisant, mais il ferait l'affaire. L'avantage, quand on est Métamorphomage, c'est qu'on peut prendre l'apparence de la personne que l'on souhaite sans boire de Polynectar. A quelques détails près, mais les Aurors n'allaient pas vérifier, de toutes façons.

Tonks regarda l'homme inerte attentivement et ferma les yeux pour se concentrer. Lorsqu'elle les rouvrit, elle se sentait différente. Il n'y avait aucun miroir pour vérifier, mais le simple fait de contempler ses mains poilues lui démontra qu'elle avait réussi. A présent, il suffisait d'échanger ses vêtements qui étaient devenus beaucoup trop serrés par ceux de l'homme. Beurk. Elle n'aimait pas déshabiller les gens pour ce genre de situations, elle préférait le faire pour d'autres occasions, mais puisqu'elle n'avait pas le choix...

Quelques minutes passèrent, puis, lorsqu'elle eut revêtu les habits du pauvre bougre, elle traîna le corps dans un coin de la pièce et le désillusionna. C'est à ce moment précis que la porte s'ouvrit une nouvelle fois, mais sur Vladimir, cette fois.

"Yo. J'viens laver les carreaux !"
s'écria Tonks en prenant une voix le plus virile possible.

[Pour avoir un aperçu de l'apparence de Tonks en "laveur de carreaux", cliquez ici. C'est l'homme à gauche. Harry Potter RPG ]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Sam 22 Jan - 21:01

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages

"Avez vous déjà vue une fraise manger une pomme ?"
[Seb... Harry Potter RPG Harry Potter RPG ]



    "Rendez moi ça ! Vous entendez ? N'y touchez pas !"

    En l'espace de quelque secondes seulement, Nymphadora Tonks venait de dérober le Portoloin du Ministre de la Magie du Grand Nord et elle s'était volatilisée comme par magie. Vladimir avait tout fait pour l'en empêcher, mais sa vie avait été menacée. La jeune Auror l'avait maintenue en joue avec sa baguette, et il était convaincu qu'elle l'aurait utilisé s'il ne lui avait pas donné ce qu'elle voulait. Voilà la version officielle que le Ministre avait donné aux Aurors qui avaient tentés d'intercepter Nymphadora avant qu'elle utilise ce petit objet en bois.

    "Je ferai mieux de rentrer à la Cité Rouge. Je crois que j'ai eu ma dose de sensation forte pour la journée." avait il dit en souriant à son interlocuteur.

    Vladimir venait de s'entretenir avec le Ministre de la Justice qui avait vue la scène de là où il était. On ne lui avait pas demandé plus d'explications que cela, ni même sur la présence de ce Portoloin au Ministère, car personne aurait pu soupçonner que la victime l'avait donnée de plein grès à son agresseur. D'ailleurs, peu de gens auraient pu se douter que Nymphadora ne l'avait pas du tout agressée. Comment une aussi jolie jeune femme qu'elle, pourrait faire du mal à un aussi innocent jeune homme que lui ? Harry Potter RPG

    Le retour à la Cité Rouge s'était déroulé sans encombre. Vladimir avait rejoint son escorte devant la cheminée par laquelle ils étaient venus, et ils étaient tous les trois repartis par cet endroit. Une fois aux portes de la tour Ministérielle, une discussion avec Aleksei l'avait retenu. Plusieurs minutes s'étaient écoulées avant que Vladounet entre dans son bureau et découvre son tout nouveau, et pas moins original, laveur de carreaux. Évidemment, ce qui devait arriver, arriva : Vladimir explosa de rire.

    "Je suis désolé.... *bruit de rire* Je ne me moque pas de vous... *re bruit de rire* Mais... *re re bruit de rire* Vous êtes superbe comme ça."

    Superbe ? Du féminin ? Il avait devant lui un homme avec le physique d'un Michel Serrault tout droit sortit de la cage aux folles, et il utilisé du féminin ? Il s'était finalement arrêté de rire, mais il conservait ce magnifique sourire tout en regardant le type face à lui.

    "Vous croyez vraiment que quelqu'un viendrait laver les vitres de mon bureau sans que je sois présent ? Sans compter qu'un simple coup de baguette suffirait. N'empêche, la salopette vous va à ravir."

    Elle avait vraiment quelque chose de spécial cette jeune personne. Il avait mis ses mains dans ses poches et il avait continué à la contempler. Alors c'était donc vrai ? Une métamorphomage pouvait intégralement prendre l'apparence de quelqu'un ? C'était véritablement un spectacle incroyable.

    "Je suis navré, je serai arrivé plus vite, mais à l'entrée, le commandant de mon armée d'Auror m'a parlé d'un sujet important. Du coup, j'ai envoyé mon concierge, qui passait par là, pour vous prévenir que je serai un peu en retard. Il allait vous proposer à boire, mais apparemment, vous avez flashé sur sa salopette, et vous avez dû le forcer à vous la prêter." Harry Potter RPG

    Car oui, Vladimir n'avait pas eu besoin de deviner que c'était elle. Si elle n'avait rien dit, il aurait peut être cru que c'était son concierge et elle aurait pu sortir tranquillement le temps qu'il remarque qu'elle n'était pas dans la pièce. Enfin que la vraie elle n'y était pas. Mais au lieu de ça, elle avait jugée bon de parler, et elle s'était trahie. Il en avait eu pour son compte de rigolade. C'était pas tous les jours qu'on se marrait autant dans un bureau ministérielle. Elle avait réussi là où tous ces chanceliers avaient échoués. Finalement, il devrait peut être la garder quelque temps avec lui, non ?

    "Je vous sers quelque chose à boire ? Du jus d'orange ? C'est très bon pour la santé. Ou un jus de pêche ? C'est très bon pour le teint, car je vois apparaître quelques rides sur votre visage."

    Ben oui, son concierge n'était plus tout jeune. Harry Potter RPG

    "Vous devriez reprendre votre apparence normale. Elle est bien plus agréable à regarder. Et au passage, vous avez mis où Petrouchka ?"

    Ben oui (re Harry Potter RPG ), il voulait récupérer son concierge. Il n'était peut être pas très sexy, mais il faisait très bien son travail. Harry Potter RPG

    "Je peux vous regarder vous transformer ? C'est plus intéressant que de ne voir que le résultat."

    Elle ne semblait pas très enclin à le laisser... Mâter si on pouvait dire ça comme ça. Et c'était avec regret qu'il s'était tourné. Cela dit, il avait jugé bon d'ajouter une petite phrase juste avant que seb ne clôture son rp.

    "C'est pas grave. Je me passerai la vidéo."

    Vous ne croyez quand même pas que le bureau de Vladimir est laissé sans surveillance ? Non... On a des caméra qui tournent constamment. Et la jeune femme n'avait sûrement pas jugé utile de les débrancher la première fois où elle s'était changée. Harry Potter RPG




xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 23 Jan - 10:32



[Pour avoir un aperçu de l'apparence de Tonks en "laveur de carreaux",
cliquez ici. C'est l'homme à gauche. Harry Potter RPG ]
Il se fichait d'elle. Tonks n'en revenait pas. Comment osait-il se ficher de son laveur de carreaux ? Eh bien, s'il traitait son personnel de la sorte, elle ne préférait pas imaginer comment il s'y prenait avec les femmes. D'ailleurs, cela n'avait plus rien d'étonnant qu'il soit avec une vampire. Qui se ressemblent s'assemblent, comme dit le dicton. La jeune femme prit une posture irritée, mettant les mains sur ses hanches dans une posture très peu masculine, mais elle n'eut plus beaucoup d'efforts à faire pour se faire passer pour un homme lorsque Vladimir lui révéla qu'il n'y avait jamais eu de laveur de carreaux à la Cité Rouge. En fait, elle avait pris l'apparence du concierge ! Chose tout aussi ridicule qu'un laveur de carreaux, soit dit en passant. Elle fronça les sourcils et se retint de lui tirer la langue, car ceci ne serait pas passé pour quelque chose de très mature et de très professionnel. De toutes façons, son côté Auror en avait pris un sacré coup. Elle avait mal évalué la situation, mal observé. En baissant légèrement les yeux, elle s'aperçut que sur la poche avant de la salopette bleue était épinglée un petit badge sur lequel on pouvait lire : "Petrouchka Zvetock - Concierge de la Tour Ministérielle et responsable sanitaire." Tonks retint une grimace et se demanda alors où la fameuse salopette avait traîné ces derniers temps, et si le dénommé Petrouchka la nettoyait suffisamment souvent. Elle ne préférait pas s'attarder là-dessus, lançant un regard furieux à Vladimir.

"Je n'ai pas mis cette salopette par plaisir, mais par obligation ! J'étais dans mes droits !"

Elle marqua un temps d'arrêt, car elle se rendit compte en même temps qu'elle parlait qu'usurper l'identité d'un employé du Ministère du Grand Nord et lui piquer ses fringues ne devait pas faire partie des droits de ce pays, puis elle secoua la tête et poursuivit, faisant quelques pas fulminants pour s'approcher de Vladimir.

"Vous m'avez donné un Portoloin sans me préciser où il m'emmènerait, et une fois que j'arrive ici, je suis pratiquement séquestrée ! Il fallait bien que je trouve un moyen de partir, et ça aurait très bien fonctionné si vous n'étiez pas arrivé !"

Elle lui en voulait énormément, il faisait capoter tous ses plans. Mais le Ministre ne semblait pas décidé à lui faire des excuses. Bien au contraire, la situation l'amusait beaucoup. Beaucoup trop. Harry Potter RPG Il lui proposa même un verre de jus d'orange, question qu'elle éluda complètement. Elle ne boirait certainement pas quelque chose qu'il lui servirait ! Il pouvait aisément ajouter une drogue ou philtre d'amour pour l'envoûter le temps d'abuser d'elle, ou pire encore ! C'était peut-être un psychopathe en puissance ! Qui sait ?

Et puis, comment osait-il se permettre de lui dire qu'elle avait des rides ? Forcément qu'elle en avait, elle ressemblait à un homme d'au moins 60 ans ! Et franchement, s'appeler Petrouchka, ça n'aidait pas vraiment dans la vie. Pas étonnant qu'il soit devenu concierge...

"Petrouchka ? Oh, il est là-bas. Il est inconscient mais il se réveillera bientôt. J'ai fait en sorte que le sortilège de désillusion se dissipe de lui-même lorsqu'il ouvrira les yeux. Et non, c'est hors de question que vous me regardiez me transformer ! On n'est pas au cirque !"

Vraiment, ces gens du Nord, aucune politesse. Tonks prit un air irrité, croisant les bras par défi, mais perdit de sa superbe lorsque Vladimir lui révéla une chose très, très inquiétante.

"Comment ça ? Quelle vidéo ?"
fit-elle d'un ton haché, le souffle court.

Elle venait de comprendre... Une caméra, quelque part dans le bureau, avait tout filmé depuis le moment où elle était apparue dans la pièce. Ils avaient donc tout en mémoire : son agression sur un membre du personnel, mais surtout son déshabillage ! Quelle horreur ! Comment aurait-elle pu penser à cela ? Logiquement, il n'y avait que des Moldus pour mettre des caméras vidéo dans les endroits sécurisés. Les sorciers, eux, avaient recours à d'autres pratiques. Tous les sorciers, sauf ce Ministre insupportable et vicieux... Tonks lui lança un regard noir, les rares cheveux du concierge passant du gris argenté au noir le plus profond. Elle allait le tuer, qu'il soit l'homme le plus influent du Grand Nord ou pas.

"Donnez-moi l'enregistrement !"
ordonna-t-elle tout en tendant la main vers lui.

Elle n'avait rien à lui offrir en échange, hormis sa détermination et sa colère. C'était assez mince. Pas sûre qu'il accepte en pareilles circonstances. Il fallait amener un argument plus convainquant, ou plutôt une monnaie d'échange. Elle poussa alors un profond soupir, et ferma les yeux un court instant. Les changements s'opérèrent alors sur elle : son corps s'amincit, ses cheveux s'allongèrent et ses mains ne furent plus poilues. Merci Merlin !

Elle rouvrit les yeux, la main toujours tendue vers le Ministre, et tandis qu'elle flottait dans la salopette devenue trop large, elle re-demanda :

"Donnez-moi l'enregistrement. J'ai joué à Transformers devant vous alors vous me devez bien ça !"

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 23 Jan - 11:22

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages

"Avez vous déjà vue une fraise manger une pomme ?"
[Seb... Harry Potter RPG Harry Potter RPG ]



    Wouah wouah wouah, non mais que faisait elle ? Les cheveux de la jeune femme changèrent de couleur, puis tout doucement, son nez se transforma, ses yeux, sa bouche, ses lèvres... Elle perdit quelques kilos et centimètres, et ses mains devinrent à nouveau fines et majestueuses. C'était... Magique. Oh bon sang, si seulement il avait vraiment une caméra dans son bureau, il aurait pu se repasser la scène constamment. C'était vraiment magnifique comme spectacle. On pouvait avoir quelque chose de semblable avec du polynectar, mais les métamorphomage faisaient cela d'une manière bien plus élégante. Et quand on savait que ce que l'on voyait était dû à la simple force de la pensée et non à une potion, ça rendait la chose encore plus agréable à regarder.

    "Wouah !"

    Pour un ministre, c'était un peu déplacé, et pour un homme, c'était assez léger. Mais ça restait lourd de sens, et suffisant pour exprimer ce qu'éprouvait Vladimir en cet instant précis. Il était en totale admiration devant elle, et encore une fois, elle avait réussie à le faire rire, car il avait bien rigolé en l'entendant prononcer sa phrase sur les transformers. En toute circonstance, elle gardait son ses de l'humour. Et quelque chose d'un seul coup venait de l'interpeller. Elle était Auror ? En fuite ? Et elle ne pourrait pas retrouver sa place au Ministère ?

    "Travaillez pour moi. Je vous embauche. Vous êtes Auror non ? Et on est jamais trop nombreux dans cette profession. Qui plus est, vous ne pouvez plus retourner en Angleterre, vue qu'ils ont quelque chose contre vous apparemment. Je vous ferais entrer dans la Cité Rouge, ce sont les unités d'élite de l'Empire. Enfin si vous faites le poids, ce dont je ne doute pas. Et on paye très bien. Acceptez."

    Oh si seulement elle disait oui. Ca lui arrivait rarement d'engager quelqu'un comme ça, mais parfois, il se la jouait au feeling. Et là, il était persuadé qu'elle ferait l'affaire. Et puis avoir une métamorphomage dans ses rangs c'était un atout de poids. Et comme elle avait un sacré sens de l'humour, ça le changerait de ses Aurors sortis tout droit d'Arcaraks et qui ne savent pas rigoler. En dehors d'Aleksei et de ceux qu'il garde à ses côtés. Eux au moins ils ont le sens de l'humour.

    "Et pour information, vous n'êtes pas séquestrée. Rien vous empêche de quitter la Cité, et même maintenant si vous en avez envie. Mais en avez vous réellement envie ? Vous ne souhaitez pas voir à quoi ça ressemble ? Enfin, en dehors de voir la Cité à travers une vitre ? Je vous fais visiter ? Et je vous présente à mes Aurors ?"

    Vue sa carrure, son sens de l'humour et sa grande beauté, il était persuadé qu'elle ne pourrait pas résister à Aleksei. Et il était encore célibataire son commandant des Aurors. Si elle craquait pour lui, ça la convaincrait de rester. Il en était persuadé. Cela dit, quelque chose l'irrité un peu dans l'odeur de la jeune femme. Ce qu'elle dégageait. Il y avait une légère odeur de... Poils ? Non, c'était impossible. Il l'avait regardé avec un air outré.

    "Non mais quel culot ! Vous critiquez les relations que j'entretiens avec une Vampire et vous couchez avec un loup garou ???"

    Et tiens, prend toi ça. Harry Potter RPG


xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 23 Jan - 17:37

Wouah ? Vladimir était-il un Animagus chien non déclaré ? Avec lui, apparemment, il fallait s'attendre à tout. Puis, Tonks comprit qu'il était bluffé par sa transformation. Peu professionnel, comme ministre. Elle n'était pas habituée à voir un politicien faire étalage de ses émotions. Elle lui lança un drôle d'air, mais elle fut encore plus estomaquée lorsqu'il lui proposa un travail dans son Grand Nord aux allures de frigo géant. Il avait pété les plombs ou quoi ?

"Mais qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez vous ?" demanda-t-elle, se penchant sérieusement sur la question.

C'était clair, ce n'était pas un ministre normal. D'ailleurs, c'était étonnant de le voir à la tête d'un pays aussi puissant. Il donnait plutôt l'impression de jouer les touristes. Il ne lui manquait plus qu'un petit appareil photo et un tee-shirt "I LOVE ICE CITY" pour compléter sa tenue déjà inappropriée. Un costume, non mais franchement. Il ne portait même pas une cape de sorcier comme tout ministre qui se respecte !

"Je ne veux PAS visiter !" s'écria-t-elle en faisant bien claquer le "pas" qui résonna contre les murs avec force. "Et puis pourquoi vous voulez me présenter à vos Aurors ? Qu'est-ce qu'ils ont à voir là-dedans ? Je suis une sorte de trophée ? Une fois par mois, vous leur amenez une fille pour qu'ils extériorisent leurs pulsions et qu'ils continuent à vous obéir au doigt et à l'oeil ?"

Une image assez perturbante s'imposa alors à son esprit, qu'elle chassa avec force pour éviter de faire des cauchemars. Peut-être qu'elle était à côté de la plaque, mais en attendant, ce ministre lui faisait froid dans le dos. Il y avait vraiment quelque chose de pas clair ici.

"Il est hors de question que je travaille pour vous ! On ne se connait pas assez !"

Non mais qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle devenait folle ? C'était sûrement toute la pression accumulée qui jaillissait d'un seul coup et lui faisait dire des phrases démentes. Elle passa une main sur son front en sueur, ne se sentant pas très bien, et reprit d'un ton un peu plus mesuré :

"Je ne peux pas travailler pour vous. Il y a des gens qui comptent sur moi en Angleterre. Et puis j'ai une famille..."

Son père et sa mère passèrent devant ses yeux, leur ombre bienfaitrice apaisant ses maux pendant un court instant.

"J'ai des amis aussi... un ami plus particulièrement..."

Elle sentit comme un éclat de verre s'enfoncer dans son coeur lorsqu'elle pensa à Remus. Elle avait besoin de lui mais ne l'avait plus vu depuis des jours, depuis qu'il avait appris que lui et elle... C'était trop dur, elle ne préférait pas y penser pour l'instant, même si en cet instant, elle ne voulait qu'une chose : sentir ses bras l'enlacer. Elle pencha la tête, abattue, mais la redressa brusquement en entendant les dernières paroles de Vladimir. Lisait-il dans son esprit ? Comment pouvait-il savoir ?

"Quoi ?! Mais... c'est très différent !" fit-elle en croisant les bras avec une moue. "Et puis d'abord, comment savez-vous ça ? Vous avez enquêté sur moi ? OH !"

Une idée venait de lui traverser la tête. Fixant Vlad tout en levant un doigt accusateur vers lui, elle s'écria soudain, avançant d'un pas menaçant :

"Vous avez planifié tout ça depuis le début ! En fait, vous avez monté une machination contre moi ! Vous avez fait croire à mes supérieurs que j'étais une menace, afin qu'ils essaient de m'arrêter, tout ça pour que je n'ai pas d'autre choix que de m'enfuir ! Et une fois au Grand Nord, vous vous êtes dit que j'accepterai de devenir votre jouet ou je-ne-sais-quoi ! Mais personne ne peut me contrôler, je fais ce que je veux !"

... avec mes cheveux ! Et justement, tandis qu'elle parlait, sa chevelure prit une teinte d'un roux flamboyant, accentuant son côté combattif. Il n'avait pas prévu cela, le petit Vladimir.

"Alors par Merlin, donnez-moi ce fichu enregistrement -parce que vous rêvez si vous croyez que je vais vous le laisser en souvenir- et dites-moi comment sortir d'ici."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 23 Jan - 22:27

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages

"Avez vous déjà vue une fraise manger une pomme ?"
[Seb... Harry Potter RPG Harry Potter RPG ]



    Il ne manquait plus que cela. Elle se faisait des films sur lui, même si elle croyait que c'était lui qui en avait un sur elle. Quoi qu'il en soit, elle perdait la tête, ou alors elle était cinglée par nature. Comment aurait il pu planifier tout cela ? Enfin, c'était possible pour quelqu'un comme lui, mais dans quel but ? L'avoir dans son lit ? Il lui suffisait de lui faire un petit sourire, ceux dont il était persuadé qu'ils avaient un impact considérable sur ses proies. Aliénor aussi connaissait ce genre de sourire, car c'était ce qu'elle avait utilisé sur lui la première fois où ils avaient été dans ce bureau.

    "Vous êtes parano ma petite. C'est dingue à quel point vous pouvez l'être. Vous croyez vraiment que j'ai pis tout ça en place dans le seul but de vous faire venir ? Et le pire c'est que vous croyez que votre Ministère est dans le coup ? C'est peut être votre loup garou qui est venu ici la nuit dernière installer la caméra, non ?"

    Au point où ils en étaient, pourquoi pas après tout. Il n'allait tout de même pas devoir lui prouver qu'il ne s'agissait pas d'une mise en scène. A quoi bon, de toute façon, elle ne l'aurait pas cru. C'était pas vraiment de sa faute d'un côté. En Angleterre, la vie était devenue tellement dure qu'on ne pouvait plus faire confiance à personne. D'ailleurs, il fallait être parano dans ce genre d'endroit, sinon on ne pouvait pas survivre. Et c'est pour cette raison qu'il avait proposé à Ksenia de revenir au Grand Nord. C'est pour cela qu'il lui avait proposé une place à la Cité Rouge. Qui refuserait une telle offre ? Ah ben tenez, cette métamorphomage a refusée une telle offre, mais elle a un côté cinglé, donc ça se comprend qu'elle n'ait pas saisie cette occasion unique.

    "Vous pensez vraiment qu'une fois en Angleterre vous allez pouvoir retourner tranquillement chez vous, chez vos parents ou chez votre petit ami ? Enfin, chez lui vous ne pouviez déjà plus depuis longtemps je pense, vue que les loup garou sont désormais hors la loi en Grand Bretagne. Mais comme le Ministère veut voir arrêter, je pense que où que vous alliez, vous ne serez pas en sécurité; Du moins pas là bas."

    Au Grand Nord, elle ne risquait pas grand chose. Le Ministère pouvait demander à ce qu'on l'arrête qu'on leur la livre, mais ils ne pouvaient pas l'exiger. Tant qu'elle était ici, qui plus est dans la Cité Rouge, elle ne craignait rien du tout. Mais quelque chose la retenait là bas, et bien plus qu'un coup d'un soir. Ce qui devait la retenir était sans doute cette chose qui faisait qu'elle était traquée. Elle devait appartenir à ce groupe dirigé par ce jeune garçon recherché dans le monde entier, ce jeune Harry Potter. Comment une aussi jolie jeune femme et aussi sexy, pouvait être tombée aussi bas.

    "Ce sont vos agissements terroristes qui vous manqueraient le plus ou votre ex petit ami ? Car c'est bien un ex, non ? Vue comme vous parlez de lui, et comment vous avez réagis, je suppose que vous n'êtes plus ensemble. D'ailleurs, comme vous alliez faire cette folie au Ministère, je pense que vous n'aviez rien à perdre, par conséquent, vous êtes célibataire. Sans enfants, et sans copain. A moins que... Attendez. Lui aussi fait partit de votre groupe de terroristes, n'est ce pas ?"

    C'était crédible, car généralement on disait tout à la personne avec qui on était, ce qui faisait que souvent cette personne faisait les même choses que vous. D'ailleurs Vladimir était persuadé que ça devait être ce loup qui l'avait converties à ce groupe de malfaiteurs. Rien que d'y penser, ça l'avait frigorifié. Bien plus que quand Aliénor venait se blottir contre lui, ou quand il avait eu cette sensation étrange chez sa Vampire, quand Myrtille l'avait si mal accueillie. D'ailleurs il ne savait toujours pas ce que cette jeune fille faisait chez Aliénor. Elle était sans doute de la nourriture de réserve pour les jours où il faisait froid et où elle ne pouvait pas sortir. Enfin c'était stupide de penser cela, car Aliénor était le froid réincarné.

    "Vous savez quoi ?"

    Cette fois ci, Vladimir avait un magnifique sourire tout en regardant la jeune femme.

    "Cette salopette... Elle arrive à vous mettre en valeur. Même si je dirai plutôt que c'est vous qui mettez en valeur vos tenues."

    Vue comme était mise la salopette, et vue qu'elle était plus grande qu'elle, on pouvait largement apercevoir la silhouette de la jeune femme. Elle avait un magnifique décolleté. Moins intéressant que celui d'Aliénor, mais tout aussi attirant. Il fallait absolument qu'il se concentre sur autre chose, car à l'instant présent, ça n'était pas les yeux de la jeune femme qu'il regardait. Harry Potter RPG

    "Il n'y a pas d'enregistrements. D'ailleurs il n'y a pas de caméra. Enfin je ne crois pas. Mais vous êtes tellement parano que vous gobez n'importe quoi."

    C'est vrai ça. Qu'elle idée ça aurait été de mettre une caméra dans le bureau du Ministre de la Magie. Il y avait tellement de manières magiques de surveiller cet endroit qu'un simple objet moldus aurait été superflu. Et puis, s'il avait vraiment envie de la revoir, il n'avait pas besoin de se passer en boucle les vidéos. Il suffisait de la réinviter. Elle avait sûrement flashé sur lui. C'était ce que faisaient quasiment toutes les filles qui croisaient son chemin. Et puis, il était Ministre, bien plus qu'un simple animal de compagnie, ou loup garou... C'était l'homme le plus influent du plus grand Empire au monde...

    "Vous ne voulez toujours rien boire ? Ou manger ?" Harry Potter RPG




xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Lun 24 Jan - 14:14

Bon ok, elle reconnaissait qu'elle avait légèrement pété un câble. Vladimir Manokova n'était pas un psychopathe obsédé, il venait de lui démontrer. D'un autre côté, c'était précisément ce que les psychopathes obsédés faisaient croire, afin d'exécuter leurs crimes en paix.

Non Tonks, calme-toi. Arrête de te sentir menacée par tout le monde. Tu n'es pas en Angleterre, tu es... à l'abri si on peut dire. Tu te trouves dans un tout autre empire de la magie, un endroit où les Aurors de Grande-Bretagne ne peuvent pas t'atteindre. Respire à fond et ressaisis-toi. Voilà... C'est très bien comme ça. Maintenant, regarde Vladimir et fais-lui un sourire sinon il va croire que tu fais une crise d'asthme. Parfait. Hum, pas trop crispé le sourire, ou alors il va penser que tu veux le tuer ou lui sauter dessus. Bon sang, détends-toi !

La satanée petite voix dans sa tête l'exaspérait au plus haut point. Au lieu de l'aider, elle la rendait un peu plus hystérique. En tous cas, en apparence, elle paraissait plus calme qu'il y a quelques minutes.

"Je sais très bien que je ne pourrais plus aller où bon me semble." répondit-elle d'un ton agacé. "Mais le principal n'est pas ça. Je peux me passer de confort ou de liberté, du moment que je suis avec eux."

Dans sa phrase, elle englobait tous les membres de l'Ordre, son combat contre les forces du Mal, mais avant tout, ses parents et Remus. Elle ne pouvait vivre sans eux, si loin... Recommencer sa vie à zéro n'était pas dans ses plans, même si présentement, elle en aurait eu bien besoin. Elle poussa un petit soupir mais lâcha une exclamation excédée en entendant les libertés que se permettaient ce Minsitre. Comment osait-il lui poser autant de questions si personnelles ?

"Nous ne sommes pas des terroristes !" s'écria-t-elle, s'approchant si vivement de lui qu'elle dut lever les yeux pour le regarder. "Mais je constate que les Mangemorts s'en sont sortis à merveille vu que les autres Empires croient cette ineptie ! Quelle est la prochaine étape ? Nous déporter au Grand Nord comme l'a fait Hitler avec les Juifs ? Oh, mais je crois que c'est déjà ce que vous venez de faire avec moi !"

Elle essayait de rester calme, ce qui ne fut guère facile car en plus de se croire séquestrée, elle eut du mal à contenir sa rage en voyant Vladimir loucher sur son décolleté, et encore moins lorsqu'il lui avoua qu'il n'y avait pas d'enregistrement. Un ministre mythomane ? Elle n'avait encore jamais vu ça ! En entendant sa dernière phrase, elle eut un faux sourire qui se transforma en grimace dégoûtée, et par dépit, se laissant emporter par sa rage impuissante, elle donna un coup de point au premier homme qui se trouvait en face d'elle. A savoir, Vladimir. Dans ce coup, elle avait exprimé toute sa peine, sa souffrance, son incapacité à empêcher que le monde sombre dans l'abîme créée par Voldemort. Elle y avait également ajouté tous ses problèmes personnels qui s'accumulaient et l'empêchaient d'agir avec discernement. Et c'était Vladimir qui en avait fait les frais.

"Aïe !" fit-elle aussitôt en tenant son poing en feu avec son autre main. "Je... je sais pas ce qui m'a pris. Votre tête m'énerve tellement... Vous n'avez pas trop mal ?"

Elle lui avait mis un pain en plein dans le nez, et elle ne s'inquiétait que maintenant de savoir si c'était douloureux ! Elle savait que ce n'était pas très malin d'avoir frappé un Ministre de la Magie. Elle aurait été renvoyée directe si elle avait fait cela en Angleterre, voire même passé quelques mois à Azkaban pour coups et blessures sur un dirigeant. Mais là, au Grand Nord, que risquait-elle ? L'écartèlement ? L'incarcération à vie ? Des mutilations ?

"Je suis désolée... Il fallait que ça sorte, et vous étiez là..."
poursuivit-elle d'une voix blanche, sa main devenant rouge sous la violence du coup.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Lun 24 Jan - 16:28

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"La Laideur des Uns fait ressortir la Beauté des Autres"




    Pour la plupart des gens, la naissance des sentiments est un moment précieux. Pour commencer, on se sourit. C'est souvent suivi d'un rougissement de nos joues. On se regarde, puis on s'évite. C'est le premier symptôme. Ensuite, on a la gorge nouée quand on commence à parler, notre cœur s'accélère, nos mains se mettent à transpirer... Notre corps, nos gestes et notre attitude trahissent souvent nos sentiments. C'est le second des trois principaux symptômes de cette maladie. Et pour finir, même si nous ne sommes pas des bêtes, notre héritage animal nous trahit toujours ! On se mordille délicatement les lèvres, on remet constamment sa mèche de cheveux en place, on déboutonne le col de notre chemise... car, comme dans le rite de la séduction du règne animal, nous exposons à l’autre des zones de notre peau habituellement cachées. Ça y est, les dés sont lancés !

    L'amour se reconnaît à deux grands traits : l'idéalisation et le manque.

    Papa Freud disait : Les psychotiques sont incapables d'aimer. Et quand on se trouvait en présence d'une fille un peu folle de nature, mieux valait plier bagage et fuir au plus loin. Il n'était jamais bon de tenter quoi que ce soit, car elles finissaient toujours par perdre la raison. Les laisser fuir, revenait souvent à créer ce sentiment de manque. Ah que l'amour était compliqué et il le restera tout le temps. Car une fois avec la personne tant désirée, d'autres complications arrivent. Par exemple, vous pouvez faire la rencontre d'une jeune demoiselle. Il s'agit souvent d'une âme égarée, perdue dans les plus sombres recoins de notre monde. Elle aussi, elle subi les sévices de l'amour, et elle tente de vivre avec. Vous lui apparaissez comme une seconde chance, un ange descendu du ciel qui répondrait à ses moindres attentes.

    Contre toute attente, ce petit ange pourrait se transformer en démon. Elle n'aurait pas tous les accessoires, fourche, fouet et menottes, mais elle serait aussi enflammée que le bucher des vanités. Le mal réincarné. Mais le mal n'est qu'une notion, le malheur lui, c'est une souffrance. Et cette souffrance, on la ressent tous de la même manière, seules les raisons changent. Tout comme le bonheur qui n'existe pas, mais l'Amour oui. Car on peut aimer sans être heureux, mais on ne peut pas être heureux sans Amour. Certaines personnes choisissent de plus nous aimer que de nous faire souffrir, tandis que d'autres ne peuvent pas s'empêcher de nous faire souffrir pour pouvoir nous aimer. Et on en revenait à : que c'est compliqué !

    Elle avait tout fait pour le détester, et il s'en était très bien rendu compte, car il avait agis de la même manière mais pas pour les mêmes raisons. Et voilà que la vanité se présentait devant lui. Que pouvait il donc faire ? Y résister ? A quoi bon... Se laisser aller ? Ça serait douloureux... Tout comme ce poing qu'il venait de se prendre en plein sur son magnifique nez. Car oui, elle l'avait saignée. Comme toutes les femmes le saignaient. Aliénor avec sa fâcheuse tendance de donner un goût exquis à la souffrance, et Nymphadora, avec l'intégralité des ses doigts, recroquevillés sur eux même, et formant ainsi, un magnifique amas de peau, chair et os qui fait mal quand il se cogne contre quelque chose de délicat.

    Frapper un Ministre, il fallait tout de même être frappée, non ? Elle avait un côté sauvage dont il ne se serait pas douté. Ce qui bien évidemment, la rendait bien plus intéressante encore. Car résumons nous. Elle était métamorphomage. Elle vivait à l'autre bout du monde, dans un lieu gouverné par les mauvais et les incompétents. Elle avait confirmée qu'elle faisait partit de ce groupe tant redouté en Angleterre, qui obéissait au sans broncher aux ordres émanant de ce jeune garçon qu'on appelait Harry Potter. Elle avait un tempérament de feu et elle n'hésitait pas à se laisser aller. D'ailleurs, dans certains domaines, ça devait être plutôt intéressant de la voir agir... Mais passons. Car le plus important était qu'elle avait tout pour elle, qu'elle pouvait séduire n'importe quel homme, et que le seul qu'elle aurait dû chouchouter, était celui à qui elle venait de casser le nez.

    Pas de soucis à se faire à ce niveau là, du moins pour lui, car les Aurors, alertaient par le cri qu'il avait poussé au moment où le poing de la jeune femme était venu heurté le bout de son nez, étaient arrivés immédiatement. Ils avaient mis en joue la jeune femme, pendant que Vladimir tentait de stopper sa blessure. On lui avait gentiment offert un mouchoir pendant qu'un de ses gardes était allé chercher un Médicomage. Il y en avait toujours dans la Cité, au cas où. Mais on pensait jamais qu'on en aurait véritablement besoin. La jeune femme s'était bien proposée pour lui réparer ce qu'elle lui avait cassé, mais on l'en avait dissuadé par un geste rapide de baguette magique qui était venu se loger sous le nez de la demoiselle.

    Dix minutes, voilà le temps qu'il avait fallu au Médicomage pour arriver, et soigner le Ministre de la Magie du Grand Nord. Vladimir avait utilisé un mouchoir propre pour se nettoyer le sang qui avait séché sur sa peau. Et avec un peu d'eau, tout était partit. Il lui resterait plus qu'à changer de costume, car des tâches étaient apparues dessus. Cela dit, un Auror soucieux des détails, avait entreprit de lancer un sortilège afin de les faire disparaître. Et voilà que Vladounet réapparaissait dans la pièce, tout beau, tout neuf. La seule chose qui faisait tâche dans ce magnifique tableau, c'était le regard qu'il portait en direction de cette jeune personne qui le regardait avec un air... Comment dire... Elle vous le dira elle même.

    "Nurmengard ? ... Pour commencer..."

    C'était une proposition plutôt honnête, non ? Elle provenait d'Aleksei qui était venu quelques minutes après que les Aurors étaient entrés dans la pièce. Étrangement, il avait un petit sourire au coin des lèvres. Et comment pourrait on lui en vouloir ? C'était comique et totalement inédit comme situation, non ? Vladimir, lui, il ne rigolait pas. C'était normal dans un sens.

    "On peut aussi l'envoyer directement dans les Carpates, et sans sa baguette. D'ailleurs, on la lui a confisquée." avait il dit en regardant la baguette qu'il tenait dans ses mains et en adressant un sourire à la jeune femme. "Très jolie baguette."

    On aurait pu se demander s'il s'agissait véritablement de professionnels dans cette pièce. Parce qu'avec un commandant qui admirait une baguette magique, une Auror qui venait de donner un coup de poing dans le visage d'un Ministre, et un Ministre de la Magie qui ne faisait que regarder cette jeune fille sauvage... ça ressemblait plus à un mauvais film.

    "Vous êtes dangereuse. Totalement dangereuse."

    Voilà ce que Vladimir Manokova, Ministre de la Magie du Grand Nord, Juge Suprême des six Empires, Chancelier Impérial... se contenta de prononcer. C'était bref, mais intense, et surtout : Lourd de Sens !

    "Je ne vous connais pas. Je vous sauve la mise en Angleterre. Je vous offre un refuge et une place à la Cité Rouge. Je vous propose à boire et à manger. Et vous me remerciez en me donnant un coup de poing en plein sur mon nez ??"

    Il avait beau être en colère, et tenter d'avoir l'air le plus sérieux possible, mais quand un Auror à côté laissé échapper un petit pouffement de rire, c'était pas évident.

    "Sortez. Vous m'énervez. Dehors Aleksei. Et sortez tous d'ailleurs. C'est pas un cirque ici !"

    Non mais oui ! Ils se croyaient où ? Au moins là il était à nouveau seul avec la jeune femme et c'était vraiment une très... Mauvaise idée. Car la dernière fois où ils avaient été seuls, elle l'avait mutilée. Enfin c'était tout comme.

    "Qu'avez vous à dire après tout ça ? En plus, je viens une fois de plus de vous sauver. Bien que je n'ai pas encore décidé si vous ne seriez pas mieux à Nurmengard ou dans les Carpates !" avait il dit tout en déboutonnant le col de sa chemise. Toutes ces émotions l'avaientt perturbées... Harry Potter RPG




xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Jeu 27 Jan - 10:35


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Les Aurors étaient entrés, et Tonks avait sursauté, surprise de voir surgir cette meute de toutous prêts à mordre. Ils l'avaient encerclée rapidement, avant même qu'elle ait pu sortir sa baguette. De toutes façons, elle ne pensait pas qu'il était très judicieux de faire une tentative de défense. Son compte était bon, il était même réglé. Ne restait que le verdict à attendre... Mais pour le moment, Vladimir était parti dans la pièce d'à côté. Tonks était donc entourée par une dizaine de mâles très décidés à user de leurs baguettes...

"Doucement, les petits." dit-elle en levant les mains. "Vous voyez, je suis clean."

Mais ces Aurors du Grand Nord ne semblaient pas magnanimes. Imperturbables, ils la gardaient en joue, un air menaçant plaqué sur leur visage marmoréen. C'était dingue, mais ils avaient tous l'allure de rugbymen. Les hommes du Nord n'étaient guère séduisants. C'était la réflexion de Tonks alors que Vladimir franchissait de nouveau la porte de son bureau, retirant un mouchoir taché de son nez qui avait retrouvé sa place initiale. C'était sûrement l'ouvrage du Médicomage qui le suivait. Tonks lui adressa un grand sourire, avec l'espoir fou que tout serait oublié, mais le regard que lui renvoya Vladimir eut un effet frigorifiant sur tout son organisme. Ses yeux lançaient des éclairs, sa bouche était tordue en une mimique inquiétante. Qu'allait-il lui faire subir ? Finalement, elle aurait dû commettre le suicide de se battre contre les dix Aurors. Cela aurait été moins terrible que d'attendre le châtiment. Le commandant des Aurors proposa la prison de Nurmengard, et la jeune femme hocha la tête d'un air résigné. Elle s'attendait à pire. Elle aurait pu se faire écarteler ou couper les mains. Sait-on jamais, il paraissait que les gens du Nord étaient de vrais barbares... A mesure que le commandant parlait, elle se rendit compte qu'il ne s'adressait pas à elle, malgré le fait qu'il la regardait avec insistance. Non, il disait les différentes solutions à son ministre, puis lança un sourire tout en faisant tourner SA baguette entre ses doigts. Agaçant celui-là... Bien qu'il soit extrêmement séduisant. Il ressemblait un peu moins à un cube comparé aux autres Aurors, même si l'on devinait qu'il devait être musclé... Mais ce n'était pas le sujet du moment. Il venait de proposer les Carpates, et Tonks sut aussitôt que c'était de très, très mauvaise augure. De toutes façons, se retrouver quelque part sans baguette était une éventualité alarmante.

Dangereuse ? Le premier mot que Vladimir prononçait depuis qu'il avait son nouveau nez. Tonks leva un sourcil dans sa direction, se demandant pourquoi il mettait tant de temps à prendre sa décision. Autant l'envoyer tout de suite subir son châtiment plutôt que de tourner autour du pot ! L'attente était bien pire ! Mais peut-être était-ce ce qu'il cherchait à faire, la faire paniquer avant. La laisser appréhender... La jeune femme lui renvoya un regard noir. L'espèce de sadique endimanché. Harry Potter RPG

Puis, il se mit à énumérer tout ce qu'il avait fait pour elle depuis qu'ils s'étaient rencontrés, et Tonks admit mentalement qu'elle avait peut-être fait une erreur en lui envoyant un coup de poing. Que voulez-vous, elle était impulsive... Elle avait besoin de se défouler, et il était la seule personne susceptible de se transformer en punching ball... Elle enfouit les mains dans ses poches et haussa les épaules d'un air contrit.

Un Auror lâcha un petit rire. Tonks se tourna vers lui, trouvant cela plus que déplacé étant donné la situation. Apparemment, Vlad pensa la même chose car il leur ordonna à tous de sortir. Sur le moment, la jeune femme fit un pas pour s'éclipser, mais se rendant compte que ça ne la concernait pas, elle resta statique, pratiquement au garde-à-vous. Aucun doute, la situation commençait à lui échapper. Ce ministre avait vraiment une étrange façon de diriger.

"Je... Je ne sais pas quoi dire, en fait." balbutia-t-elle en s'approchant quelque peu de lui. "Enfin... mis à part que j'ai un peu soif, finalement."

On ne pouvait pas faire plus plat. Mais que dire après que quelqu'un vous ait encore une fois sauvé la mise ? Elle observa Vladimir avec plus d'attention, plissant les yeux pour essayer de déchiffrer sa personnalité.

"Vous êtes vraiment bizarre."
dit-elle finalement en contournant la chaise face à elle pour s'asseoir dessus.

Elle fit un geste pour lever les jambes et mettre ses pieds sur la table du bureau, mais se souvenant qu'elle n'était pas chez un pote, elle se ravisa au dernier moment en évitant le regard du ministre.

"Je ne vais pas vous supplier ou faire des génuflexions à vos pieds." reprit-elle en prenant l'exemplaire des Malheurs de Sophie qui était posé sur le bureau et en le feuilletant avec un sourire amusé. "Ce n'est pas mon genre. Je me suis assez excusée, il me semble. Mais si vous trouvez que ce n'est pas assez, vous pouvez m'envoyer en prison ou dans les Salpattes. Je supporterai tout ça. Je suis entraînée pour. Au fait, votre commandant est parti avec ma baguette ?!" s'écria-t-elle soudain en envoyant valser le livre qui s'écrasa par terre dans un bruit sinistre.

Bon d'un côté, vu ce qu'elle avait fait, c'était logique qu'on la désarme. Mais elle se sentait nue sans sa baguette magique. C'était une impression extrêmement désagréable, surtout en compagnie d'un homme tel que Vladimir. Elle se tortilla nerveusement sur sa chaise, observant l'homme du coin de l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Jeu 27 Jan - 11:36

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"La Laideur des Uns fait ressortir la Beauté des Autres"




    "Carpates. Ce sont les Carpates et non les Salepattes. Par contre, ne vous avisez plus de mettre vos sales-pattes sur mon bureau."

    Nymphadora n'avait pas mis ses pieds sur le bureau de Vladimir, mais elle avait été sur le point de le faire, et il l'avait remarqué. Si elle était allée jusqu'au bout, il l'aurait sans doute tuée. Lui même ne se permettait pas de salir un meuble aussi ancien et avec tellement d'histoires à raconter. Alors pourquoi pourrait elle le faire, elle ? Il y avait quelque chose en cette jeune femme qui l'intriguait et le captivait, mais elle était aussi très insupportable, et il n'arriverait sans doute pas à la supporter très longtemps. Mieux valait peut être qu'elle quitte l'Empire le plus rapidement possible, non ?

    "Vous avez pour habitude de ne jamais faire attention aux choses qui ne vous appartiennent pas ? Et d'abord, levez vous de mon fauteuil ! Vous prenez un peu trop vos aises ici."

    Elle avait jetée le livre qu'on lui avait offert et qu'il n'avait pas encore commencé à lire. Il ne savait pas trop de quoi ça parlait, mais c'était un pari qu'il avait fait avec l'un de ses responsables de départements magique, et il voulait le mener à terme. Vladimir ne perdait jamais un pari. Bien au contraire. Et s'il lisait jusqu'au bout ce livre, il pourrait choisir celui que son responsable lirait. C'était un bon compromis, non ? Il avait justement acheté un livre sur cet Empereur français qui avait mené tant de combats. Un certain Napoléon Bonaparte. Son histoire devait ressembler à celle de cette Sophie, qu'il allait bientôt découvrir. Sans doute une reine elle aussi, ou un truc de ce genre. Enfin vue le sourire que lui avait fait la personne qui lui avait confiée ce livre, il doutait que ça lui plairait, mais bon...

    "Je vais demander à mes Aurors de vous conduire rapidement hors de nos frontières. Si vous remettez une seule fois les pieds dans mon Empire, je vous envoie dans ces Carpates. Et à titre d'informations, l'Empire des Carpates est habité par des Vampires en très grande majorité. Le reste des occupants leur servent de nourriture."

    Et toc, ma belle. Prend toi ça dans les dents. Car oui, elle allait finir en brochette pour Vampires. Et ils en feraient qu'une bouchée. Cela dit, il faudrait être folle pour avoir la chance de quitter cet Empire sain et sauve et y revenir ensuite. Vladimir n'avait pas arrêté de fixer la jeune femme du début à la fin de leur conversation. La seule chose qui l'avait sortit de ses pensées avait été l'arrivée soudaine d'Aurors dans son bureau. Ça avait commencé par Aleksei qui venait de le quitter quelques minutes plus tôt, puis de trois autres Aurors. Pendant qu'ils s'installaient aux abords du bureau du Ministre de la Magie, la porte encore ouverte permettait de voir une dizaine d'Aurors se positionner à l'extérieur.

    "Qu'est ce qui se passe ? Je n'avais pas encore fini cette conversation."

    "Désolé monsieur le Ministre, mais on a retrouvé des Aurors agressés dans la Cité, et il y a eu des cris au loin. On a envoyé un escadron voir cela de plus près. La Cité est en quarantaine."

    En quarantaine ? Maintenant ? Non mais allez y, continuez à lui mettre des battons dans les roues, il ne vous dira rien. Personne a jamais réussi à franchir les défenses de la Cité, ça n'allait pas être aujourd'hui, et sous son règne que ça commencerait. Et puis des agressions c'était pas la première fois. Alors pourquoi tant de précautions ? Et surtout pourquoi on le collait dans son bureau ? Il voulait finir cette conversation. D'un autre côté, elle était finie, non ? Il allait la faire reconduire chez elle, et c'était tout. Que pouvait il espérer de plus ? Au même moment, et encore une fois en étant éjecter de ses pensées, il vit entrer un des bras droits d'Aleksei, et à en voir son allure, il était en piteuse état.

    "Commandant... ce sont des loup... garous. Nos Aurors se font agresser... un peu partout dans la Cité."

    C'était sérieux cette fois ci ? Non mais c'était une blague ? Des loups garous dans la Cité ? Mais attendez... Elle sortez bien avec un loup garou ? Le regard de Vladimir se porta directement sur Tonks. Qu'avait elle fait encore ?

    "C'est pas votre petit ami ? Il ne peut pas savoir que vous êtes là, si ?"

    C'était qui son petit ami ? Et s'il l'avait surveillée dans le Ministère et qu'il avait vue Vladimir lui confier un objet ? S'il avait suivi Vladimir et l'avait vue emprunter cette cheminée le conduisant à la Cité Rouge ? Si c'était quelqu'un de la Cité et qu'il pouvait y entrer ? Il y avait tellement de "si". Mais en dehors d'émettre des possibilités, il ne pouvait rien faire.

    "Rassemblez nos Aurors aux pieds de la Tour Ministérielle, et envoyez les autres au Ministère. Ne faites rien pour l'instant tant que les unités d'élite ne sont pas arrivés." Ces premiers ordres s'adressaient au bras droit d'Aleksei et émanaient de lui même. Quand à la suite, Aleksei c'était tourné vers le Ministre. "Vous devriez partir monsieur, mais avant cela, il me faut votre autorisation."

    La situation devenait incontrôlable, et Vladimir savait très bien qu'il n'était pas venu le temps de poser les questions, mais d'agir. On l'avait préparé à l'éventualité d'une attaque, comme on avait préparé ses prédécesseurs. Cela dit, ni eux, ni lui, pensaient qu'un jour ils auraient besoin d'agir contre une attaque. La procédure était simple et bien travaillée. Il suffisait à Vladimir de faire un signe de tête en direction de Aleksei pour lui permettre d'activer la procédure d'urgence de la Cité Rouge. Ça revenait à enclencher une alarme qui était reliée à tous les avants postes de l'Empire des Glaces. Les ordres étaient simples : personne entre, personne sort de la Cité.

    Une fois le signal reçu, les avant postes enverraient le même signal à Arcaraks, prévenant l'Empire d'une attaque à la Cité Rouge, et les unités d'élites seraient directement envoyés à la capitale du monde magique. Elles seules pourraient entrer dans la Cité afin de prêter mains forte aux troupes présentes dedans. La Cité comptait à elle seule plus de 250 Aurors, bien plus que n'importe quel Ministère du Monde Magique. Ça devrait suffire à parer une attaque mineure, mais toutes les dispositions étaient prises pour se préparer à une attaque de plus grande envergure.

    Vladimir disposait d'un portoiloin lui permettant de quitter la Cité et d'aller dans un refuse tenu secret et connu que par ses plus fidèles commandant, où il serait accueillis et mis à l'abri par des Unités d'élite spécialement affectés au Ministre de la Magie. C'était le seul portoloin, en plus du siens, qui pouvait passer outre les défenses de la Cité. Aleksei s'était approché du mur se trouvant derrière le bureau du Ministre de la Magie, juste à côté de la fenêtre. Il avait pointé sa baguette dessus, et deux choses étaient apparues. La première était un bouton rouge lumineux. Il avait donné un coup de poing dedans afin qu'il s'active et déclenche l'alarme de la Cité. Une sirène qu'on pouvait entendre dans toute l'enceinte s'était mise à hurler. La seconde chose que Aleksei avait fait apparaître était un coffre. Il avait imposé sa main sur un emplacement prévu pour, et il avait ouvert le coffre afin d'en sortir un petit étuis en cuir. Le portoloin se trouvait à l'intérieur, et il ne restait plus à Vladimir, que de le sortir afin de l'utiliser.

    "Une fois les renforts arrivés laissez entrer les Vampires qui sont à l'entrée. Ils ont un bon odorat et trouveront plus facilement ces loup garous. Et utilisez les loup garou qui travaillent pour nous s'il le faut. Je ne pense pas que l'attaque vient d'eux, on peut leur faire confiance. Ceux de la porte Est en priorité. Ils sont fiables et rusés. Demandez également à pylamen de faire venir des dragons. S'ils arrivent à quitter la Cité, ils ne pourront pas transplaner avant plusieurs heures de marches. Les dragons les trouveront plus facilement. Et..."

    Il allait continué à parler, mais le regard de Aleksei voulait tout dire. Il avait déjà tout prévu, il savait ce qu'il fallait faire. C'était son boulot après tout, non ? Il ne lui restait qu'une chose à faire, mettre le Ministre à l'abri. Et au moment où Vladimir allait se mettre à parler à nouveau pour lui dire qu'il serait sans doute plus utile ici, on venait d'entendre des bruits de sortilèges lancés au rez de chaussé. Aleksei avait fait un signe aux Aurors postés devant la porte de descendre et d'empêcher ces agresseurs de monter à l'étage pour gagner du temps. Puis, il s'était tourné vers Vladimir en lui disant de partir et vite. Plus vite il aura quitté la Cité, plus vite ils pourront se concentrer sur ces loup garous. Pour l'instant, Vladimir était plus un poids pour eux qu'autre chose. Juste avant d'utiliser son portoloin, le Ministre avait tendu sa main vers la jeune femme qui se tenait toujours dans la pièce.

    "Venez. Vite !"

    Il n'allait tout de même pas la laisser là ? Harry Potter RPG



xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 30 Jan - 15:37


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Tonks avait été contrainte de se lever du fauteuil, car cela déplaisait au Ministre. Elle obéit de mauvaise grâce, lui jetant un regard noir, mais elle ne put retenir un frémissement lorsqu'il lui apprit que les Carpates était habité par des vampires qu'on nourrissait avec des humains.

"Vraiment charmant, votre pays !" dit-elle d'un ton cassant. "J'en parlerai autour de moi à mon retour. ça pourrait être un lieu de vacances vraiment chouette... pour des assassins en mal de crime !"

Elle insinuait que le Grand Nord était le repère idéal pour les brigands et les mafieux, et elle espérait que Vladimir se sente insulté à travers cela, mais elle n'eut pas le temps de le savoir, car à cet instant précis, Aleksei surgit avec trois autres Aurors apparemment alarmés. C'était quoi ce pays dans lequel on ne pouvait jamais être tranquille deux secondes d'affilée ? Cela gênait également le Ministre qui s'empressa de demander ce qui se passait. A la suite de cela, beaucoup de choses s'enchaînèrent, et la jeune femme n'eut pas vraiment le temps de tout suivre. La Cité était attaquée. Par des loup-garous. Difficile à croire, mais pas impossible étant donné qu'ils avaient bien une ville toute entière habitée par des vampires assoiffés de sang ! Tonks se demanda vraiment où elle avait atteri. D'ailleurs Vladimir, toujours délicat, ne put s'empêcher de faire une remarque sur son propre petit ami. Elle se contenta de serrer les poings, le maudissant de tout son être puisqu'elle ne pouvait lui jeter aucun sort. Vil politicien... Elle se promit qu'un jour elle lui ferait mordre la poussière.

En attendant, les Aurors s'excitaient autour d'eux, Aleksei commença à énumérer les ordres, vite remplacé par Vladimir qui semblait s'en donner à coeur joie, même s'il gardait un calme assez remarquable, il fallait lui laisser. Tonks se sentait un peu de trop dans toute cette démonstration de testostérone. Elle mit les mains dans ses poches de salopette, mais fut abasourdie en constatant que Vladimir comptait l'emmener avec lui par Portoloin.

"Vous rêvez si vous croyez que je vais venir avec vous !"
dit-elle d'un ton dédaigneux sans bouger d'un millimètre.

Puis, il y eut une forte détonation au dehors, vite suivie par des flammes qui s'élevèrent jusqu'au niveau de la baie vitrée. Des flammes vertes apparues par magie, et qui devaient tout ravager sur leur passage si elles n'étaient pas stoppées à temps. Le sang de Tonks ne fit qu'un tour. Elle n'avait plus sa baguette, et elle se doutait qu'Aleksei ne lui la rendrait pas, alors elle jeta un rapide regard à la main tendue de Vlad, poussa un petit soupir, et l'attrapa.

Un battement de cils plus tard, ils étaient en sécurité. Tout de moins, c'est ce que Tonks crut sur le moment car le silence avait remplacé la panique ambiante. Un vent plutôt frais s'insinua par tous les interstices de son vêtement et elle se mit à frissonner. Elle ouvrit alors les yeux et retint une exclamation : elle se trouvait dans une grande prairie à l'herbe rase, avec quelques vieux arbres et buissons dépourvus de feuilles, et en contre-bas, un petit village à l'air désolé.

Pour commencer, elle lâcha la main de Vladimir. Il ne fallait pas rêver non plus là. Harry Potter RPG Puis elle avança de quelques pas avant de se planter face à l'homme et prit un air faussement enchanté :

"Chouette votre coin sécurisé. On se croirait dans un champ prêt à se faire cueillir par un missile ! Et après, vous osez critiquer les défenses de l'Angleterre !"

Puis, elle se rendit compte que Vladimir paraissait aussi surpris qu'elle. Quelque chose clochait. Ce n'était pas normal qu'il paraisse étonné d'apparaître dans un endroit censé être protégé. Tonks sentit une sensation désagréable parcourir son échine, et son appréhension fut confirmée lorsqu'elle entendit un grognement derrière elle. Elle tourna lentement la tête, sans geste brusque, et dit alors à Vladimir en remuant à peine les lèvres, sa voix n'étant pas plus qu'un murmure :

"Faites-nous transplaner."

Un espèce de phacochère aux crocs proémninents était à quelques mètres d'eux, raclant la terre de son sabot d'un air menaçant, prêt à charger.

"Bon sang, faites ce que je vous dis !"
s'écria la jeune femme, oubliant de rester calme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mar 1 Fév - 14:24

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"J'étais jeune et phacochère !"






    Un corps gris en forme de tonneau, une tête large et qui semblait être des plus lourdes pour le pauvre animal, recouverte d'étranges petites choses. Des verrues on dirait, non ? De sa bouche dépassait quatre magnifiques canines. On aurait dit un vampire avec le teint légèrement défraichis. Ses canines semblaient bien aiguisées et de bonne taille. Vladimir avait très souvent observé les Vampires pour savoir qu'il leur fallait avoir plusieurs centaines d'années pour arriver à un tel résultat.

    Mais qu'elle phrase magnifique que Nymphadora venait de prononcer. Lui aussi pensait qu'il fallait mieux fuir. Mais transplaner, sans baguette, ça risquait d'être compliqué. Car la jeune femme n'en possédait plus, vue qu'elle avait été confisquée par Aleksei, le commandant des Aurors. Quand à Vladimir, il ne l'avait jamais avec lui. Ça n'allait pas arranger leurs histoires. La sorte de phacochère qui se tenait devant eux, avait laissé échapper un petit grognement, montrant qu'il allait très certainement charger.

    Mais quel chant magnifique que ce grognement, non ?

    "Je ne l'ai pas sur moi. Fuyons, peut être qu'il ne nous suivra pas, ou alors chargeons le les premiers !"

    Ces mots signifient, que Tonks vivra sa vie, sans aucun soucis, si elle suit ce que Vladimir lui avait suggéré. Après tout, en chargeant, ils feraient peut être peur à l'animal, non ? Il fallait tenter. Et sans laisser à Nymphadora le temps de réfléchir à sa proposition, il s'était mis à courir en direction de l'animal en poussant un grand cri. Il fallait l'effrayer, et n'importe qui aurait été effrayé en voyant Vladimir fonçait comme un malade en direction d'un phacochère et en criant des choses incompréhensibles :

    "HAKUNA MATATA ! HAKUNA MATATA ! HAKUNA MATATA !"

    Ne pouvant pas vous diffuser l'intégralité des mots prononcer par Vladimir Manokova, Ministre de la Magie du Grand Nord, nous vous proposons une petite musique pour patienter :



    Et également un petit gif du squelette d'un phacochère :



    Soudain, en se rapprochant du phacochère, Vladimir se rendit compte que l'odeur de l'animal, au lieu de sentir la fleur, soulevait les cœurs. Il avait dû se résigner à faire demi tour, car ça en devenait insuportable. Et il était retourné rapidement aux côtés de Tonks. Enfin, il était passé très près d'elle. Car à sa hauteur, il s'était écrié :

    "Il a chargé !!! Fuyez !!!"

    Car oui, le phacochère s'était mis à les charger à son tour. Et il ne leur restaient qu'une option : la fuite ! Mais y'a dans tout cochon, un poète qui sommeil. Et en arrivant plus si loin que ça de Tonks, le phacochère s'était arrêté de courser Vladimir... Désormais, il coursait la jeune femme. Peut être qu'il voulait lui dire à quel point il la trouver charmante ?

    Tonks et Vladimir courraient cote à cote, quand le Minsitre eu une idée de génie.

    "Je vais attirer son attention vers la gauche. Comme ça, vous filerait à droite, et vous vous cacherez derrière un buisson."

    Et voilà, il allait se sacrifier pour elle. Harry Potter RPG

    "Une fois derrière le buisson, ne traînez pas."

    Pour faire quoi ? Harry Potter RPG

    "Vous aurez juste quelques secondes pour vous transformer en une créature horrible et l'effrayer, sinon on est mort !"

    Ben quoi, c'était une idée comme une autre, non ? Harry Potter RPG Hakuna Matata ! Tous en coeur, pendant que Vladimir fonce vers le côté gauche. Harry Potter RPG Harry Potter RPG





xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mer 2 Fév - 15:22


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Il n'avait pas sa baguette sur lui ? Mais c'était qui ce débile mental ? Tonks lança un regard plus qu'abasourdi à Vladimir lorsqu'il lui révéla cette étrange vérité. Comment diable un Ministre pouvait-il se promener sans sa baguette ? Etait-il idiot à ce point ? Cette réflexion se confirma lorsqu'elle le vit s'avancer vers le phacochère en beuglant comme un boeuf, certainement dans l'intention d'effrayer l'animal. Pour le coup, ce fut plutôt Tonks qui fut horrifiée par cette démonstration de virilité. On aurait dit un homme de Cro-magnon face à un tout petit Mammouth. C'était parfaitement affligeant. Elle restait tout de même sur ses gardes, surtout quand elle vit passer Vladimir devant elle en courant et en criant que l'animal avait chargé ! Elle n'eut besoin que d'un léger coup d'oeil par-dessus son épaule pour s'en rendre compte elle-même. Elle se mit à courir elle aussi, rattrapant aisément Vladimir grâce à ses jambes sveltes. Harry Potter RPG

Cependant, un grognement derrière elle lui apprit que le phacochère l'avait prise en chasse plus particulièrement. Elle redoubla l'allure, s'épuisant naturellement plus vite, mais avec la conviction qu'elle ne finirait pas comme dîner de cette bestiole repoussante. C'est alors que Vladimir eut une idée de génie, pas si géniale que cela.

"Mais qu'est-ce que vous voulez que je fasse derrière un buisson ?" s'écria-t-elle, essoufflée mais en trouvant tout de même la force de lui jeter un regard noir sans cesser de courir.

Vladimir eut la présence d'esprit d'être plus clair, mais cela ne rassura en rien la jeune femme sur sa santé mentale.

"Vous êtes sûr que vous êtes Ministre, vous ?"
demanda-t-elle, se penchant sérieusement sur la question.

Elle entendit un nouveau grognement et se souvint alors qu'elle avait toujours un animal affamé sur ses talons. Elle poussa un cri et se rua alors vers le buisson, sautant par-dessus à la manière des drôles de dames de Charlie lorsqu'elles sont dans une situation désespérée. Dans l'idéal, elle aurait voulu se recevoir sur les pieds, aussi souplement qu'un chat retombant sur ses pattes, mais la réalité a rarement l'étoffe des rêves. La jeune femme heurta donc violemment le sol sur les genoux et roula à quelques mètres du buisson, la bouche grande ouverte dans une expression d'intense douleur. Un souffle saccadé et grognant percuta alors ses oreilles, lui faisant oublier la souffrance qu'elle ressentait. L'instinct de survie avait repris le dessus. Sautant sur ses pieds mais en restant agenouillée, elle ne mit qu'une seconde à se transformer en une espèce de truie monstrueuse, et beaucoup plus large que le maudit phacochère. Il allait sûrement avoir la peur de sa vie ! Lorsqu'il arriva jusqu'à elle, elle poussa un grognement à en faire dresser les cheveux sur la tête -quel rôle de composition, tout de même !- et se dressa sur ses pattes arrière, battant l'air de ses sabots avants. Elle se sentait toute puissante, elle allait le faire rebrousser chemin vite fait... Mais que faisait-il ? Alarmée, Tonks se rendit compte que le phacochère, au lieu d'être paniqué, semblait au contraire très intéressée par l'allure générale de la truie face à lui. Oh non pitié, pas ça...

Il se passa quelques instants pendant lesquels le buisson se mit à bouger, à remuer violemment, puis Tonks en sortit enfin à quatre pattes, toussotant et donnant l'impression d'avoir fait un match de catch.

"Il a... voulu... s'accoupler... l'espèce de porc !" s'écria-t-elle, le souffle court.

Dans un sens, ce n'était pas une insulte qu'elle venait de faire, puisque le phacochère fait partie de la famille des cochons. Se remettant péniblement sur ses jambes, Tonks repoussa une mèche de cheveux roses de devant ses yeux et laissa échapper un petit soupir tout en contemplant le buisson derrière lequel il s'était passé tant de choses.

"Quoi ? Vous ne croyez quand même pas que je l'ai laissé faire ?!"

Vladimir lui lançait un drôle de regard, se demandant jusqu'où elle était allée pour mettre l'animal KO. Tonks plissa des yeux, et répondit finalement d'un ton sec :

"J'ai réussi à l'assommer en m'asseyant sur lui. ça n'a pas été facile, mais je vous remercie de vous inquiéter pour moi ! ça fait vraiment plaisir !"

L'ironie était palpable. Tonks fit quelques pas, arrachant une motte de terre sur le sol du bout du pied, puis demanda finalement, jetant un coup d'oeil au village en contrebas :

"On descend ? Vous savez, demander de l'aide ! Plus vite on retournera à la civilisation, mieux ce sera !"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mer 2 Fév - 23:26

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"La Laideur des Uns fait ressortir la Beauté des Autres"




    La première chose que Vladimir avait ressentit en la voyant revenir, avait été une véritable forme de dégoût. Il lui avait proposé de se transformer en une créature horrible pour faire fuir ce phacochère. Il ne pensait pas qu'elle aurait choisi de créer la femelle de leur espèce. Car ça signifiait qu'elle pensait que la seule chose qui aurait pu lui faire peur, serait de voir débouler une sexy... phacochère au féminin ? Et ce qui avait suivi, l'avait encore plus dégoûté. Elle avait beau nié l'avoir fait, il se l'était imaginé et ça lui avait suffit. Mieux fallait passer à autre chose, et inutile de courir cette fois ci, car le phacochère en avait eu largement pour son prix. Il n'allait sans doute pas demander un surplus. N'est ce pas ?

    La marche jusqu'au village fut assez courte, vue qu'il était à quelques centaines de mètres seulement. Il suffisait de descendre la pente et de rejoindre l'entrée. Ce qui allait suivre serait moins simple. Car à première vue, le village devait avoir été abandonné depuis pas mal d'années. Il y avait des toiles d'araignées de partout, des vitres cassées, et une odeur de moisi. Ca faisait depuis très longtemps que plus personne était venu ici. Ils n'allaient surement pas y trouver de quoi contacter qui que ce soit, mais au moins, ils pourront y passer la nuit. Car elle commençait à tomber.

    "Je pense qu'on ne trouvera pas notre bonheur ici. Mais on pourra y passer la nuit. Vous prenez la première maison et moi la suivante ou on s'en partage une ?"

    Il se doutait bien qu'elle ne voudrait pas faire chambre commune. Cela dit, quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas aimer le fait de passer la nuit dans une maison abandonnée, seule, en proie à toutes les créatures imaginables. Après tout, il n'avait pas très envie de se retrouver seul, lui aussi, car il ne savait pas du tout où il se trouvait. Ça ressemblait à un vieux village moldu du Grand Nord, mais rien en était sûr. Peut être qu'il s'agissait d'un piège tendu par ces loup garous qui avaient attaqués la Cité. Et en parlons de ça, elle savait peut être où ils étaient ? Enfin, qui étaient ces créatures qui les avaient conduits jusqu'ici. Elle sortait bien avec l'une d'entre elles. D'ailleurs, l'odeur en devenait insupportable. Surtout que celle du phacochère ne couvrait pas tout...

    "Vous m'avez conduit jusqu'ici ?"

    Il s'était approché de la jeune femme, tout en parlant. Pour l'instant, ça lui était sortit de la tête, le fait de chercher une maison pour la nuit. Ce qui comptait pour lui, c'était de savoir si elle était un bon coup dans le coup.

    "Votre petit copain est un loup garou. Vous être une métamorphomage, ce qui implique que vous avez pu prendre la place de n'importe lequel de mes Aurors pour faire entrer ces loups dans la Cité. Et je sais ce que vous allez me dire. Je vous ai vue pour la première fois au Ministère de la Magie, et je vous ai ensuite conduit jusque dans la Cité. Mais peut être que c'était prémédité. Qui plus est, vous êtes la dernière personne a avoir eu en main mon portoloin. Peut être qu'il était déjà trafiqué en Angleterre et que du coup vous n'êtes pas retourné directement à la Cité Rouge. Vous êtes allé dans votre repère, vous avez envoyé le signal, et une fois à la Cité Rouge, vous avez fait l'échange de portoloin. Et la seule chose que vous n'aviez pas prévu, c'est que vous vous retrouverez ici, avec moi, sans votre baguette. Du coup, vous ne tentez encore rien, attendant sagement que vos amis viennent vous prêter mains forte."

    Il n'était pas bien sûr d'avoir compris tout ce qu'il venait de dire. Ca n'était pas facile pour lui. Il n'avait jamais su trouver les mots qu'il fallait. Il avait quelque chose de précis en tête, et il l'avait prononcé avec des phrases courtes et maladroites. Depuis qu'il l'a rencontré, sa vie entière a changée. Il n'a plus bus de jus d'orange depuis plusieurs heures, il ne s'est plus recoiffé vue que son peigne fétiche était resté à la Cité... Ce n'était pas juste une question de nourriture ou capilaire. Il vivait dans une routine, dans le passé, et d'une certaine manière, elle l'avait ramenée. Il ne s'était plus senti comme ça depuis avant que Hugh Grant a chanté "Pop! Goes mY hEart!" Et maintenant, il sait que vue ce qu'il a dit, il n'a pas l'air d'être le meilleur partit. Tout ce qu'il demande, c'est qu'elle ne l'oublie pas, dès maintenant. <- Attendez, je vais couper le titre qui passe en boucle, il me fait dire n'importe quoi, et je reprend ensuite...

    "Bon d'accord, je l'admet, ça serait vraiment très rusé. Enfin, pas très futé plutôt. Ca dépend comment on voit les choses. Quoi qu'il en soit, vous n'avez pas pu élaborer un plan pareil. Vous êtes encore jeune du haut de vos... trente ans ? Vingt neuf ? Vingt huit je pense. Je pense qu'on devrait rentrer dans une de ces maisons, il commence à faire froid, et ici, les nuits sont sûrement glacées."

    Il n'avait pas attendu qu'elle lui réponde, et il avait entreprit d'entrer dans la première maison qui lui était passée sous la main. L'intérieur était comme l'extérieur : mortel. Il n'y avait personne, mais pourtant, ça semblait plus propre que dehors quand on observait bien le tout. Quelqu'un avait dû séjourner ici il n'y avait pas si longtemps. Surement quelqu'un de perdu, tout comme eux. Il avait décidé de ne pas extériorisé ses pensées, pour ne pas faire paniquer encore plus la jeune femme. Elle avait quel âge ? Quand il lui avait dit trente ans, elle semblait l'avoir mal pris. Tout comme vint neuf et vingt huit. Généralement les filles aimaient qu'on leur donnait moins que leur âge, alors pourquoi l'avait elle mal pris ? Harry Potter RPG

    "Il n'y a qu'un lit et pas de canapé. Je vous autorise à dormir dans le lit à mes côtés. Mais gardez vos distances."

    Au moins tout était clair, n'est ce pas ? Harry Potter RPG



xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Ven 4 Fév - 13:27


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Vladimir et Tonks descendirent donc la petite colline pour entrer dans le village, main dans la main et le coeur léger... C'est ce qui aurait pu se passer si on était dans un film romantique genre "Kate & Leopold" mais pour le moment, l'atmosphère générale ressemblait plutôt à "Rocky". Pour preuve, la jeune femme avait déjà mis son poing en plein dans le nez du ministre. Harry Potter RPG

Pour le moment, les deux compagnons de fortune marchaient dans l'allée centrale, un simple chemin de terre avec des demeures de chaque côté, comme dans les villes fantômes des Etats-Unis. A mesure qu'elle avançait, Tonks se sentait de plus en plus mal à l'aise. Elle se demandait ce qui avait pu pousser les habitants à partir. D'ailleurs, ils donnaient l'impression de s'être enfuis précipitamment, car des charrettes étaient abandonnées avec des cargaisons entières, des chaussures traînaient ça et là, et de vieilles lumières grésillaient à certains étages des maisons. ça faisait vraiment froid dans le dos. Instinctivement, la jeune femme se rapprocha quelque peu de Vladimir qui, heureusement, ne s'en rendit pas compte. Elle en comprit rapidement la raison quelques secondes plus tard : il était en plein délire paranoïaque. Apparemment, ça leur arrivait chacun leur tour. Il était vraiment temps de sortir de cet enfer et de retrouver chacun sa vie, car ça devenait franchement grave ! Elle le considéra d'un air grave et surpris, les yeux ronds, attendant que sa petite crise passe car, de toutes façons, elle n'avait aucune envie de contredire ses propos. S'il souhaitait croire qu'elle était une terroriste en puissance capable de l'enlever, libre à lui ! Personnellement, elle avait d'autres priorités, comme sortir de cet endroit au plus vite.

Cependant, elle fut bien contrainte de répliquer quelque chose lorsqu'il sous-entendit qu'elle approchait des trente ans. Mais quel goujat ! Vivre avec les vampires l'avait rendu totalement inhumain ! Elle lui jeta un regard noir mais n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu'il entrait dans une maison. Elle en oublia le fait que la vieille bâtisse risquait de s'écrouler à tous moments et se rua derrière lui d'une démarche fulminante. Une fois à l'intérieur, elle remarqua que l'allure générale était moins déprimante que la façade de la maison : même si ce n'était pas des plus agréables, la poussière avait été quelque peu enlevée par quelqu'un soucieux de rendre le tout plus accueillant. D'ailleurs, Tonks ne put s'empêcher une nouvelle fois de se demander ce qui avait pu pousser la personne à s'en aller. Elle n'aimait pas du tout la tournure que prenaient les choses, et encore moins l'éventualité de passer la nuit dans une bâtisse délabrée, surtout en compagnie d'un ministre pervers. Cependant, il avait raison sur un point : elle n'avait pas envie de dormir dans une autre maison que là où il serait, car sans baguette, elle serait une proie trop facile. Mais qu'il ne rêve pas non plus, elle n'allait certainement pas dormir dans le même lit que lui ! Plutôt mourir !

"Non, j'ai une meilleure idée." dit-elle d'un ton acide en croisant les bras, le lorgnant d'un regard mauvais. "JE prends le lit et vous, vous vous enroulez dans le vieux tapis pour dormir, à mes pieds."

C'était peut-être un peu trop radical, mais il n'avait pas à lui dire qu'elle faisait trente ans, c'était très mal élevé ! Surtout qu'elle faisait très jeune, tout le monde lui disait ! Elle n'attendit pas vraiment de réponse de sa part, sautant sur le lit qui laissa échapper un grand nuage de poussière, comme s'il venait de soupirer. Tonks aurait voulu paraître décontractée, ainsi allongée, mais elle fut aussitôt contrainte de se redresser car elle avait avalé pas mal de poussière. Elle se mit à tousser bruyamment, crachant pratiquement ses poumons, la main devant sa bouche. Il se passa au moins une minute entière avant qu'elle arrive à se calmer, et à retrouver une respiration normale. Des larmes dans les yeux, elle réclama alors d'un ton faible :

"De l'eau... Il me faut... de l'eau !"

Sa gorge était en feu, elle avait l'impression que son estomac et ses intestins étaient remontés dans sa trachée. C'était une sensation très désagréable à laquelle elle devait mettre un terme au plus vite. En jetant un regard vitreux à une petite table, elle remarqua alors une dizaine de petites fioles alignées, qui n'étaient pas poussiéreuses et qui renfermaient des substances liquides et transparentes.

"DE L'EAU !"
s'écria-t-elle en se relevant d'un bond pour se ruer sur les flacons.

En temps normal, jamais elle n'aurait bu quelque chose sans s'être assurée auparavant que c'était sans danger, mais elle avait tellement soif, tellement mal à la gorge... N'importe qui en aurait fait autant. Et puis ce qu'il y avait dans les flacons ressemblait à de l'eau claire. Elle attrapa le plus proche d'elle, le dé-bouchonna, et le porta à ses lèvres. Cela avait un goût exquis, bien loin de celui de l'eau minérale, mais passons...

Elle but tout le flacon et le posa posément sur la table. Après quoi, elle se tourna vers Vladimir, lui fit un grand sourire et s'approcha de lui. Puis soudain, sans prévenir, elle lui sauta dans les bras et le serra très fort, au point presque de l'étrangler.

"COPAIN !"
cria-t-elle d'un ton extatique.

Elle n'avait vraiment pas l'intention de le lâcher. D'ailleurs, dans son dos, elle continuait de sourire d'un air Mickey (qui la faisait ressembler à ça : Harry Potter RPG ). Autant dire que quelque chose n'était pas normal... Harry Potter RPG
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mar 8 Fév - 16:04

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"La Laideur des Uns fait ressortir la Beauté des Autres"




    "Inutile de me remercier !"

    Vladmir venait de quitter la salle de bain. L'eau coulait encore à flot, et elle était glacée comme le sang d'Aliénor. Il connaissait bien tout ce qui se rapportait au froid. Après tout, il était bel et bien le Ministre de l'Empire le plus glacé au monde. Dans certaines zones du Grand Nord, les sorciers ne pouvaient même pas y loger, tellement il y faisait froid. Quand aux plus puissants sortilèges qui permettaient de se réchauffer, ils avaient aucun effet dans certains lieux du Nord. Ici par contre, ça serait sans doute utile à Nymphadora. Du moins ça l'aurait été s'ils avaient eu leur baguette sur eux. Elle allait devoir se contenter de la serviette qu'il avait trouvé et qu'il lui avait donnée juste avant de quitter la salle de bain.

    Rappelons où on avait laissé nos deux amis. Nymphadora avait bu un gobelet contenant de l'eau, qui se trouvait en réalité être une potion. Et comme elle en avait subis les sévices, elle s'était transformée en une jeune femme un tout petit peu trop collante. Vladimir aimait bien qu'on s'intéresse à lui, mais il y avait une limite. Et se jeter sur lui avec un air ahuris, c'était pas ce qu'il préférait. Cela dit, il devait bien s'avouer à lui même qu'elle était plutôt attirante pour une jeune Auror, et qu'il avait hésité à la laisser rester cette jeune fille sauvage. Mais il en aimait une autre, et même si elle aurait sans doute jamais découvert ce qui se serait passé ici, il ne voulait pas devenir comme la plupart de ces sorciers.

    "Vous étiez devenue incontrôlable, et vous ne m'aviez pas laissé le choix. Imaginez ce qui aurait pu arriver si je ne vous avais pas fait prendre cette douche froide."

    Pourquoi se plaignait t'elle ? Car à peine était elle sortie de la salle de bain, emmitouflée dans sa serviette, qu'elle s'était déjà mise à rouspéter contre le gentil et si innocent Ministre de la Magie. Il avait fait ça pour elle, et voilà comment elle le remerciait ? Il hésitait à la remettre sous l'eau froide pour qu'elle retrouve toutes ses idées. Après tout, ça la calmerait peut être non ?

    "Je vous le redis encore une fois. Vous avez bu dans ce gobelet, et vous vous êtes transformée en une folle incontrôlable. L'eau froide a du contrer les effets de cette potion ou je ne sais quoi, et vous voilà redevenue normale. Et si vous ne me croyez pas, jugez en par vous même !"

    Après tout, pourquoi pas. Au moins là, elle ne pourrait pas dire qu'il a mentis, car elle verrait directement les effets que ça ferait sur lui, et que ça avait fait sur elle. Vladimir s'était donc résigné à prendre le gobelet, et à boire d'un trait tout ce qui se trouvait dedans. Après l'avoir reposé, il s'était mis à penser que lui aussi allait se retrouver geler, et qu'il n'y avait qu'une serviette pour deux. Mais tout compte fait, cette pensée était très vite sortit de son esprit, car il venait de se rendre compte qu'il ne s'agissait pas du bon gobelet. Sur la table, il y en avait un devant chaque chaise, et apparemment, il avait dû prendre un autre que celui que Tonks avait pris, car le gobelet était quasiment remplis jusqu'à raz bord.

    "Il y en a plusieurs ? Vous avez vue ça ?"

    Peut être qu'il ne s'agissait que d'eau cette fois ci, car aucun effet s'était produit sur sa personne. En tout cas, ça allait être charmant quand elle verrait qu'il lui avait mentis. Peut être qu'il devrait boire directement dans l'autre gobelet ? Après tout, au point où il en était, il ne pouvait pas lui arriver grand chose. Il aurait juste froid quand elle le passera sous la douche. Et il aura les poils mouillés. ........ Hein ??? Les quoi ??? .... Mais oui, c'était quoi ça ??? Il avait des poils de partout. Il avait des poils de PARTOUT !!! Ses mains, ses poignées, ses joues, son menton... Ahhhh !!! Mais que lui arrivait il ???

    "Aidez moi ! Faites quelque chose !!!"

    Il ne savait pas exactement à quoi il ressemblait, mais une chose était sûre. Depuis qu'il avait bu la potion, il ne parlait plus vraiment la même langue que la jeune femme, car elle avait désormais un regard effrayé, et le Yeti qui se trouvait devant elle s'exprimait plus du genre : "ArrGGGG HaRrrrrRGGG GGGreaaaAAAAAHHHH" ! Ca pouvait poser problème. Harry Potter RPG


xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mer 9 Fév - 18:21


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Tonks se sentait bien. Elle avait l'impression de flotter dans un univers aux mille couleurs. C'était si agréable de ne sentir aucune pression, de se laisser aller pleinement et simplement. Vladimir était devenu son meilleur ami, elle le prenait dans ses bras comme s'il s'agissait d'une grosse peluche qu'elle venait de gagner au stand de tir, dans une fête foraine. Elle voulait plus le lâcher. C'était son copain à la vie à la mort ! Bien à l'aise dans sa petite bulle d'allégresse, elle ne se rendait pas compte qu'elle n'était pas dans son état normal. Heureusement, le Ministre du Grand Nord fit quelque chose d'intelligent. Au moment où elle se mit à s'extasier devant une plante défraîchie, le lâchant par la même occasion, il la prit dans ses bras sans ménagement et la conduisit dans la salle de bains. Il était vraiment temps qu'il intervienne, car la jeune femme, ainsi lovée dans ses bras, se mit à lui lancer un regard enamourré tout en collant sa joue contre son torse en prononçant d'un air ébahi :

"Mon prince charmant !"

Oui, il était vraiment temps de faire quelque chose. Le narrateur n'en veut donc pas à Vladimir d'avoir placé Tonks sous la douche et d'avoir ouvert l'eau en plein sur son crâne. Le protagoniste par contre, c'est une autre histoire... Harry Potter RPG

La jeune femme mit plusieurs secondes à se rendre compte de ce qu'il se passait. C'était comme s'éveiller après une soirée de beuverie. Le chemin fut long et mal aisé. Harry Potter RPG Heureusement, l'eau glacée a des vertus miraculeuses sur les cas les plus désespérés. Tonks cria, les yeux écarquillés, et chercha aussitôt un moyen de se relever pour échapper à ce calvaire. Hélas, n'étant pas vraiment maîtresse de ses moyens, elle fut contrainte de rester assise durant un moment beaucoup trop long à son goût, alors qu'elle voyait Vladimir sortir de la salle de bains avec un petit sourire.

"Espèce de sadique !" s'écria-t-elle alors que l'eau coulait toujours sur sa tête, dégoulinant le long de ses épaules, de son corps tout entier. "Vous me le paierez ! VOUS ME LE PAIEREZ !"

Le remercier ? Et puis quoi encore ? Bien entendu, la jeune femme ne se souvenait que très vaguement de son état de joie extrême, ce qui ne l'aidait pas à comprendre l'agissement du ministre. Lorsqu'elle parvint enfin à se relever, elle s'écarta en vitesse de la douche, ferma le robinet, et attrapa alors la vieille serviette de bain qui traînait là.

"Oh ! C'est écoeurant !"
fit-elle en s'enroulant dedans pour avoir chaud, mais renonçant à s'essuyer directement avec.

Elle rejoignit Vladimir dans le salon poussiéreux, pile au moment où il répondait à ses dires. Elle, incontrôlable ? Il en rajoutait sûrement des tonnes ! Malgré tout, elle avança une main lorsqu'elle le vit prendre un gobelet et l'amener vers ses lèvres.

"Non, ne buvez p...!"

Trop tard. Cet homme était vraiment impossible. Il venait d'ingurgiter la même potion qu'elle, et il allait vouloir distribuer lui aussi des câlins gratuits. Tonks se prépara à cette éventualité, lasse, mais fronça les sourcils en s'apercevant que Vladimir réagissait différemment. D'ailleurs, ce n'était pas difficile à voir puisque des poils apparaissaient sur tout son corps, le faisant ressembler à Chewbacca dans Star Wars. Alors là, c'était pire qu'un cauchemar. Au moins, le point positif, c'est qu'il n'avait pas l'air agressif, il paraissait plutôt paniqué. Tonks discernait ses yeux exorbités derrière un rideau de poils bruns.

"Ne gueulez pas comme ça, je comprends rien !" fit-elle, à bout de nerfs.

Elle s'avança vers la table et observa attentivement le gobelet qu'il venait de boire. Alors qu'elle posait les mains dessus, une écriture apparut sur le contour en verre, dessinant de jolies lettres courbes et longues. La jeune femme lut alors, hébétée : "La Belle et la Bête". Elle eut une minute de perplexité totale, puis, levant les yeux vers la grosse bête velue, elle fit alors :

"Oh non ! OH NON ! Pitié, pas ça !"

Et si. Il allait falloir qu'elle rompe le charme. Dans ce nouveau conte librement adapté de Perrault, elle était devenue la Belle qui devait annuler le maléfice qui avait changé le prince en bête immonde. C'était vraiment au-dessus de ses forces. Mais elle n'avait pas le choix. Elle avait l'intime conviction qu'une douche froide ne changerait rien à l'histoire. Il fallait une démonstration d'amour pour annuler le sort.

"Je vous déteste. Sincèrement, je vous hais." dit-elle tout en s'approchant de lui.

Arrivée à sa hauteur, elle hésita un instant, faisant une grimace de suppliciée prête à monter sur l'échafaud, puis se mit sur la pointe des pieds pour déposer un rapide baiser sur les lèvres velues de la Bête.

"Pouah, vous auriez pu vous épiler !"
fit-elle en s'éloignant en vitesse.

Heureusement, Vladimir reprenait forme humaine à vue d'oeil. Au moins, elle n'aurait pas fait cela pour rien.

"Vous n'auriez pas du dentifrice ?"
demanda-t-elle pour enlever le goût immonde de sa bouche.

Elle lança un regard vers les autres potions alignées sur la table, très désireuse d'en boire une autre, et tendit finalement le bras pour attraper un gobelet. Tant pis pour les conséquences, elle devait en boire une autre. C'était indispensable pour sa survie, ou du moins, elle le pensait. Peut-être que ces potions déclenchait une sorte de dépendance, comme lorsqu'on mange trop à Macdo... Harry Potter RPG

En attendant, elle venait de boire une potion au goût de fraise. Très bonne, coulant sur la langue comme un bonbon. Elle ferma les yeux, se laissant envahir par ce parfum qui éveillait ses sens, mais une exclamation surprise de Vladimir la fit soulever les paupières.

"Quoi ?"

Ce ne fut qu'en baissant les yeux qu'elle s'aperçut qu'elle était vêtue d'une jolie robe légère, avec un bustier corseté par l'avant, et que ses longs cheveux blonds tombaient en cascade sur plusieurs mètres autour d'elle. Elle en laissa tomber sa serviette de bains. Il fallait toujours voir le point positif : elle n'était plus mouillée. Par contre, elle allait avoir de sérieux problèmes pour se déplacer avec une chevelure aussi volumineuse.

"ça va bien, les contes, maintenant !"
grommela-t-elle sans pour autant s'empêcher de rougir de plaisir.

Ses cheveux étaient si beaux, comme dans ses rêves ! D'ailleurs, cela lui rappela l'histoire que son père lui racontait juste avant de dormir, lorsqu'elle était petite. Elle observa le gobelet plus attentivement et une fois encore, une écriture fine apparut.

"Rêve d'enfant." lut-elle avec un grand sourire. "ça c'est chouette ! Je suis Rapunzel ! Je déchire trop, là !"

Etant Métamorphomage, on aurait pu se dire qu'elle savait allonger ses cheveux à sa guise, mais tous les essais avaient été infructueux, car sa chevelure était rapidement devenue insupportable et se coinçait dans tout et n'importe quoi. Alors que là, elle le sentait, ses cheveux étaient magiques ! Elle était sûre qu'elle pourrait les faire voler comme elle le souhaitait, s'en servir comme d'une arme même, pourquoi pas ! Surexcitée, Tonks se mit à sautiller comme une gamine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Mer 9 Fév - 20:57

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"La Laideur des Uns fait ressortir la Beauté des Autres"




    La douceur des lèvres de Nymphadora faisaient chavirer le cœur de Chewbacca. Mais très vite, les poils qui s'étaient hérissés, disparurent. Petit à petit, le magnifique nez de Vladimir refaisait surface, tentant d'échapper à l'étouffement que lui provoquait les cheveux du Yeti qui lui retombaient sur les yeux et le nez. Il voyait à nouveau clair. Nymphadora se tenait devant lui, exigeant un dentifrice. Lui, il n'avait plus vraiment de souvenir de ce qui s'était passé. Cette potion avait très certainement eu un drôle d'effet sur lui, mais la jeune femme avait su gérer cela à merveille. Il se souvenait juste d'avoir eu des poils qui commençaient à lui pousser sur tout le corps. Heureusement, tout était rentré dans l'ordre et il n'était pas mouillé.

    "Merci..."

    Au moins lui était polis, et il savait remercier quand on lui rendait service. Tout l'inverse d'elle, qui s'était contentée de lui crier dessus. Cet endroit devenait dangereux, et il allait falloir le quitter. Mais avant que Vladimir puisse émettre l'hypothèse qu'ils seraient sans doute mieux ailleurs qu'ici, la jeune Auror s'était précipitée sur une nouvelle fiole, et elle l'avait bue cul sec. Mais c'est qu'elle aimait vivre dangereusement cette beauté... Harry Potter RPG

    "Vous êtes malade ??? Vous comptez boire toutes les fioles qui se trouvent là ??"

    Ses paroles avaient eu aucun impactes sur la jeune femme. Elle préférait se concentrer sur les effets de la nouvelle substance. Des cheveux lui étaient poussés, et très rapidement. Au lieu d'une Auror, il aurait du amener une coiffeuse. Peut être que ces potions avaient été concoctés par un coiffeur frustré de ne pas avoir eu assez de poils et cheveux à couper durant toute sa vie. Quoi qu'il en soit, c'était insensé ce qui se produisait sous ses yeux. Nymphadora avait désormais des cheveux de plusieurs mètres de longs. Il lui fallait une paire de ciseaux. C'était la seule chose qui lui était venue en tête. Enfin ça, et l'idée. L'idée de prendre la fiole et de voir ce qui était noté dessus, car il avait remarqué que quelque chose était apparu dessus quand la jeune femme l'avait bue.

    "Achille ?"

    C'était la seule chose qui était apparue sur le flacon quand il l'avait pris en main. Une annotation : "Achille". Peut être le nom du fabricant ? Ca changeait de ce qu'on y trouvait d'habitude : "made in china". Là au moins on avait directement le nom du créateur. C'était sans doute plus élogieux pour lui, mais complètement inutile pour les autres. Essayez de trouver Achille sur un globe. Vous en aurez pour des années, et vous n'y arriverez pas. Harry Potter RPG

    "Vous avez une idée de comment stopper le maléfice ?"

    A voir la jeune femme, elle ne semblait pas vouloir le stopper. Elle semblait plutôt bien s'amuser. Harry Potter RPG Mais ils n'avaient pas que ça à faire. Vladimir avait jeté un oeil à la table. Il y avait six chaises, six gobelets, et ils en avaient bu déjà 3. Peut être qu'en les buvant tous, l'intégralité des charmes se rompraient ? Après tout ce qui leur était arrivé était plutôt amusant, non ? Et puis, le temps que les Aurors les retrouvent, ils allaient devoir rester ensemble. Et comme ils avaient du temps devant eux, autant s'amuser, non ? Allez... Harry Potter RPG

    "Vous savez quoi ? Continuez à vous amuser, je vais en faire de même dans mon coin."

    Il s'était approché d'une fiole et une indication était apparue dessus. Mais les lettres étaient dans le désordre :

    e e v i l r l e e c i q u e t s n e i o t


    Bon, ça ne pouvait pas être mauvais, n'est ce pas ? Vladimir s'était enfilé le gobelet en quelques secondes. Et voilà ! Ils allaient pouvoir s'amuser à deux. Ca promettait d'être marrant. Harry Potter RPG

    "Je rigole si j'ai des cheveux plus long que vous dans quelques minutes. Car avec ces potions, il faut s'attendre à TOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

    Une douleur atroce s'était emparée de lui. Vladimir avait crié de toutes ses forces. Il s'était très vite retrouvé à genoux par terre, ne pouvant plus porter son poids, tellement la douleur le prenait au plus profond de lui. Son pouls s'était accéléré, les battements de son cœur tambourinaient dans tout son être. Un bruit strident était survenu jusqu'à ses oreilles. La jeune femme, quand à elle, ne semblait pas à en souffrir, car elle était encore debout. Il pouvait à peine la voir, sentant que ses yeux se fermaient de plus en plus. Il avait les paupières lourdes, et tout ses sens commençaient à disparaître. Il ne sentait plus les odeurs, il ne ressentait plus les choses qui l'entouraient, il ne pouvait plus rien toucher. Son corps tout entier était sur le point de s'effondrer par terre, et il avait la sensation que tout son être allait exploser. Il était sur le point de se laisser aller, quand il vit une tâche de sang tomber sur le plancher. Son nez... Il saignait du nez. Il saignait des oreilles. C'était la fin. La vraie de vraie, celle qu'il avait tant attendu...

    r e v i l l e c e i u q e s t n e i o t


    Petit à petit, les lettres sur la potion reprenaient leur place.

    r e v e i l l e c e q i u t s e e n t o i


    De là où il était, il ne pouvait plus voir la fiole, mais si la jeune femme la prenait en main, elle pourrait lire ce qu'elle indiquait.

    Réveille ce qui est en Toi


    Une fois en place, une fois la fiole dans de nouvelles mains, la solution s'indiqua comme elle s'était indiquée pour les précédentes potions.

    - ¤ - ¤ - ¤ - ¤ - ¤ -


    Aucun mot avait pris la place des précédents. A croire qu'aucune solution pourrait aider la jeune femme. Quand à Vladimir, il était toujours à terre, et il sentait tout doucement la douleur le quitter. Il pouvait à nouveau sentir les odeurs. Il pouvait à nouveau voir les choses. Ses yeux voyaient même plus clair qu'ordinaire. Il avait cependant quelque chose qui le dérangeait. Il faisait froid. Horriblement froid. Et pourtant, une source de chaleur s'approchait de lui. Quelque chose, ou plutôt quelqu'un avait dirigé sa main vers lui, et au moment où elle allait le toucher, il s'était levé d'un bond. Il avait agrippé la jeune femme au coup, et il l'avait propulsé d'un coup sec contre le mur qui se tenait derrière elle. Tout en survolant la pièce, la jeune femme avait toujours le cou englobé par la main de Vladimir qui l'avait suivi dans sa lancée. Il volait au dessus de chaque chose et quand le dos de la jeune femme s'était fracassé contre le mur, il n'avait pas attendu très longtemps pour épancher sa soif et enfoncer ses deux crocs dans la chair de la jeune femme. Elle avait un léger goût de fruits rouges... Un léger gout de fraise...



xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Jeu 10 Fév - 16:48


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Achille ? Bizarre... Quand Tonks avait lu ce qui était écrit sur la fiole, elle avait vu "Rêves d'enfant". Vladimir, par contre, parlait d'un certain Achille. Il était vraiment bizarre. Ou alors le simple fait de toucher les fioles ne provoquait pas le même résultat chez tout le monde ? Peut-être que d'autres mots apparaissaient ? Avec la magie, tout était possible. En tous cas, le sorcier ou la sorcière qui avait laissé traîner ses potions était un cinglé fini, car les effets étaient vraiment spéciaux, Tonks en eut une nouvelle démonstration en voyant Vladimir se tordre en deux et hurler de douleur. Apparemment, ça ne faisait pas du bien. Si elle avait été Médicomage, elle se serait sûrement jetée sur lui en essayant de voir ce qu'il lui arrivait, mais le fait d'être Auror ne la rendait pas sans coeur pour autant. Elle avait son brevet de secouriste, et même si elle ne s'en souvenait plus très bien, elle se devait de faire quelque chose. Elle hésita une seconde puis s'approcha de lui, en gardant tout de même ses distances car elle ne savait pas s'il allait se transformer en créature du lagon bleu ou en Minotaure. Au point où ils en étaient, ça ne serait pas étonnant. Elle laissa échapper un petit cri en se rendant compte que du sang coulait de son nez et de ses oreilles. Le pauvre, il était en train de se vider devant ses yeux ! Elle aurait dû prévoir une bassine, ou un seau d'eau. ça allait tâcher le plancher... Elle secoua la tête, se rendant compte de la bêtise dont elle faisait preuve. Un homme était en train de mourir ou tout du moins, de se sentir super mal, et tout ce qu'elle trouvait à faire, c'était chercher un récipient pour que ça fasse le moins de saleté possible ! Finalement, c'était peut-être elle le monstre. Il était quand même temps qu'elle aille l'aider, le pauvre était mal en point. Elle fit quelques pas vers lui, incertaine, mais préféra finalement voir d'abord la solution que proposait la potion. Si elle agissait comme les autres, la solution devrait apparaître sur la fiole. Elle prit donc le flacon dans sa main tremblante et l'examina sous tous les angles, de plus en plus rapidement. Aucune solution n'était écrite. Il n'existait rien pour calmer Vladimir, rien pour l'aider. Poussant un grognement de rage, Tonks reposa brusquement la fiole sur la table, manquant de la briser dans sa paume et se tourna de nouveau vers le Ministre. Il avait cessé de crier. D'ailleurs, il avait cessé de bouger. Etait-il mort ? La jeune femme déglutit avec peine et tendit la main vers lui. Il se passa alors une chose étrange. Elle ne parvint pas à assimiler tout ce qui venait de se passer tant cela s'était déroulée vite. La main de Vladimir avait enserré sa gorge et elle s'était sentie voler à travers la pièce, avec l'homme qui l'entraînait dans son sillage. Comment faisait-il pour voler ? Cette interrogation lui traversa l'esprit alors que son dos heurtait violemment le mur. Elle étouffa un cri de douleur qui ne sortit jamais de sa bouche car son cou était compressé par la force de Vladimir. Elle ne pouvait hurler ni même se débattre. Elle se sentait déjà suffoquer, incapable de respirer.

Vladimir termina de briser sa dernière résistance en la mordant au cou. L'espèce de sauvage ! Et voilà ce qu'on récoltait à fricoter avec une vampire. Rien que des idées perverses. Enfin en attendant, Tonks avait plutôt mal. Le Ministre -ou ce qu'il en restait- avait enlevé sa main de sa gorge pour y planter ses dents. Autrement dit, le changement n'a pas que du bon. Tonks essaya de se débattre, de se dérober d'une quelconque façon, mais il était trop fort. Elle eut alors une idée de génie. Ses cheveux avaient des capacités magiques, non ? Il était grand temps de le vérifier. Les contrôlant par la pensée, elle les fit se dresser derrière Vladimir et, en quelques secondes, avant qu'il ait eu le temps de réagir, elle l'enroula dedans comme une curieuse momie.

"Aïe ! Non mais vous êtes cinglé ?!" fit-elle une fois qu'il fut saucissonné par terre, bien serré dans les dix mètres de sa chevelure dorée. "Alors, c'est qui qui veut montrer les crocs, maintenant, hein ? C'est qui ? Oh mais c'est pas vrai, je vous parle comme à un chien ! Il faut vraiment qu'on sorte d'ici..."

Elle plaqua une main sur son visage et la fit glisser lentement le long de ses joues, à la recherche d'une solution. Il fallait trouver un moyen de faire retrouver son état normal à Vladimir. Et à son avis, un baiser ne suffirait pas, cette fois. Surtout qu'elle n'était pas détraquée au point de rouler une pelle à un vampire ! C'était bien trop gore !

Elle ne trouva pas d'autre solution que de faire boire une autre potion à l'homme-mutant étendu par terre. Il y avait une chance sur deux pour que les effets de celle-ci annulent la première qu'il avait bue. Et puis si jamais il se transformait en quelque chose de pire, elle le gardait bien attaché avec ses cheveux afin qu'il reste aussi sage qu'un petit chat.

Attrapant une fiole au hasard, elle enleva le bouchon en liège qu'elle laissa tomber par terre sans plus s'en soucier et dirigea le goulot du flacon vers la bouche de Vlad pour le forcer à avaler.

"Voilààà... Il est gentil Vladicula." dit-elle comme pour le féliciter. O_o

Elle se recula de quelques pas, le flacon vide en mains, attendant le résultat avec une anxiété non dissimulée. Mais il fallait rester zen. Après tout, ça ne pouvait pas être pire.

... Si ? Harry Potter RPG
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 13 Fév - 15:31

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages
~ Partie 2 : Rouge Sang ~

"La Laideur des Uns fait ressortir la Beauté des Autres"




    La vie est parfois curieuse. Vous vous réveillez, et vous vous rendez devant une cheminée, attendant qu'on vous escorte jusqu'à une conférence Ministérielle. Là bas, vous vous faites attaquer et tuer, mais fort heureusement, ça n'était pas vous. Ensuite, vous apprenez de la bouche de votre vampire adorée qu'elle vous aime. Vous retournez en Angleterre afin d'éclaircir les choses, et vous y trouvez une jeune femme que vous décidez de sauver. Une fois de retour chez vous, vous vous refaites attaquer et vous choisissez de disparaître avec cette même jeune et ravissante femme. Cela dit, tout ne se passe pas comme prévu. Du coup, au lieu de vous vous faire attaquer une troisième fois, c'est vous qui l'attaquez. Tout d'abord en tant que Grizzli, et ensuite en tant que Vampire. Et la seule chose qui vous passe par la tête au moment où vous retrouvez vos esprits, c'est...

    "Où est rangé le rhum ?"

    Des cheveux plus longs qu'à la normale. Un nez un tout petit plus cassé que d'ordinaire, ce qui vous rappelle qu'on vous a cogné dessus quelques heures auparavant, et que ça a à nouveau à voir avec cette jeune personne. Un noeud rouge sur la tête. Une tenue un peu démodée et débrayée, et surtout tout droit sortit d'un marchand de costume. Des bottes légèrement usés. Des cheveux d'une taille anormale qui vous servent de ceinture... Ah non, ça c'est pas à Vlad, c'est à Tonks. Et euh... Un look de pirate ???

    "Oh oh... Qu'est ce que c'est encore ça ?"

    Et vous n'êtes pas seul, car la jeune femme est également là.

    "Salut ma jolie !"

    Ravissante, séduisante, sensuelle... Elle se cache juste derrière Tonks, sur l'étagère. Une magnifique bouteille de rhum. Vladimir avait beau tenté de se lever, la jeune femme ne semblait pas enclin à le détacher.

    "Vous m'excuserez, mais je n'aime pas qu'on se mette entre moi et ma bouteille."

    Vladimir avait dit cela en réussissant à atteindre son petit couteau, et en commençant à couper les cheveux de la jeune femme qui l'empêchaient de se lever. Cela dit, à peine la première mèche de coupée, que toute la chevelure disparu, redonnant à Nymphadora sa taille de cheveux normale.

    "Efficace ce couteau." avait il dit en regardant son arme, et en la rangeant dans son fourreau. Puis, il s'était levé, et précipité vers sa bouteille en titubant un peu. Une fois devant, il l'ouvrit, et se rendit compte qu'il n'y avait plus rien dedans. Il la renversa au dessus de sa bouche, tentant de faire couler les dernières gouttes, mais la bouteille devait être là depuis plusieurs années. Rien en était sortit.

    "Il me faut une bouteille."

    Nymphadora était à nouveau devant son chemin, et évidemment, une fois à son hauteur, il la regarda avec un petit sourire charmeur, comme s'il n'avait pas encore remarqué qu'elle était là.

    "Salut vous. Que me vaut cette visite ?"

    Il était chez lui. Que faisait elle sur le pont de son navire. Après avoir regardé autour de lui, il s'était rendu compte qu'il n'était pas sur son navire. Peut être que c'était lui qui était chez elle. Il ne se souvenait plus vraiment de ce qu'il faisait là. Il avait porté sa main à sa chevelure, faisant mine de réfléchir, et il attrapa quelque chose. Il le regarda quelques secondes avant de le mettre en bouche.

    "Une cacahuète ! Je l'avais oubliée celle là. J'en ai peut être d'autres, vous en voulez une ma jolie ?" Harry Potter RPG


xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Natoune
◊ Shippeur fou ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : Non

Féminin Age : 28
Messages : 2403
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Co-Fondatrice DH RPG

Gallions : 53

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Dim 13 Fév - 23:10


Ce n'est pas que j'aie vraiment peur de mourir,
mais je préfère ne pas être là quand ça arrivera.

Woody Allen
Et si, ça pouvait être pire. Vladimir avait changé d'allure. A présent, il ressemblait à un pirate aviné qui n'avait pas cuvé son dernier litron. Face à ce spectacle désolant, Tonks ne sut que dire pendant plusieurs minutes, ce qui laissa le temps à notre pirate diablement sexy de sortir un couteau d'on-ne-sait-où pour couper les magnifiques cheveux de la jeune femme. Non mais il voulait mourir jeune ? Se faire castrer ? Etre forcé de regarder Hard Candy ? Lorsque Tonks vit sa chevelure dorée aux reflets scintillants s'effondrer à ses pieds, elle eut l'envie dévorante de détruire ce misérable ver de terre qui avait osé accomplir cette infamie. Ses cheveux de princesse, réduits à néant ! D'un côté, c'était un peu de sa faute, elle n'aurait peut-être pas dû lui faire boire une autre potion, mais elle ne s'attarda pas sur cette théorie. Elle préférait penser que tout était de sa faute à lui, et UNIQUEMENT de sa faute !

La chevelure avait disparu, comme si elle n'avait jamais existé. Ne restaient que Tonks et cet abominable pirate qui s'était relevé pour se saisir de la maudite bouteille qui se trouvait derrière elle. La galanterie se perdait... Le compliment n'avait pas été pour elle. Puis, il se désintéressa de son "trésor" pour lancer un regard nouveau à la jeune femme, comme s'il venait juste de remarquer qu'elle se trouvait dans la même pièce que lui. Elle laissa échapper une petite exclamation indignée lorsqu'elle entendit ses paroles d'un sans gêne incroyable. Mais il la draguait, ma parole ! Elle aurait voulu lui coller une gifle, mais en levant la main pour la lui administrer, elle écarquilla les yeux en observant sa manche : sa jolie robe avait également disparu, remplacé par ses vêtements habituels. La réalité était vraiment trop triste.

"Ecoutez, vous..."

La fin de la phrase mourut sur ses lèvres quand elle le vit sortir une cacahuète de ses cheveux et la mettre en bouche. En plus du reste, il était franchement dégueu !

"ça suffit, je veux sortir d'ici avant qu'on se mette à chercher nos poux respectifs !" s'écria-t-elle, à bout de patience.

Elle s'éloigna le plus vite possible de l'homme qui chancelait, et courut jusqu'à la porte d'entrée, abaissant la poignée avec conviction. Elle essaya à plusieurs reprises, donna des coups de pieds dans la porte, et poussa finalement un grognement de rage. Il fallait se résigner à l'évidence : ils étaient pris au piège. Une écriture longue et fine, la même que celle sur les fioles, se dessina alors sur le mur nu du fond de la pièce. Des lettres rouges apparurent, morbides.

Ne sortiront que les plus hardis
Audacieux, buvez chaque élixir sans garantie
De repasser la porte en vie.

Tonks frissonna, comprenant seulement maintenant qu'ils étaient tous deux condamnés à boire toutes les potions jusqu'à la dernière pour espérer sortir de cet endroit. La bouche entrouverte, l'air passait difficilement dans ses poumons. Elle tentait de calmer les palpitations de son coeur. Ils avaient déjà bu cinq potions. Il y en avait six. En toute logique, il fallait qu'elle se sacrifie. Vladimir en avait ingurgité trois, et elle seulement deux. D'un autre côté, il était tellement insupportable en pirate, et sentait tellement fort le vieux rhum, que lui faire boire une quatrième potion ne serait pas une mauvaise idée... Mais comment la lui administrer cette fois-ci ? Elle ne pouvait plus l'enrouler dans ses cheveux...

En tournant la tête sur le côté, elle sursauta en voyant que Vlad l'avait suivie, et la collait vraiment de trop près.

"Autant en finir !" lâcha-t-elle en le repoussant brutalement avant de se diriger d'un pas décidé vers la table sur laquelle étaient posées les potions.

Elle se saisit du dernier flacon, le porta à sa boucher et avala le tout sans respirer une seule fois. Une fois fait, elle laissa échapper une grande expiration et pour se donner du courage, balança la fiole à l'autre bout de la pièce. Celle-ci explosa contre le mur sur lequel était apparu l'étrange message écarlate. Le bruit retentit à ses oreilles comme si elle était tout près des immenses cloches d'une église. Ce n'était pas normal... C'était insupportable... Etait-ce déjà les effets de la potion ?

Elle plaqua les mains sur ses oreilles, au supplice. D'autres sons s'étaient ajoutés au premier. Ils s'amplifiaient à mesure qu'elle les entendait. Chaque vrombissait d'ailes d'insecte, chaque chuintement sur le plancher, chaque craquelure qui lézardait lentement le plafond...

"ARRETEZ CA !" hurla-t-elle, s'agenouillant.

Sa propre voix la rendit sourde. Elle entendit hurler, mais elle ne savait plus si le son sortait d'elle ou si quelqu'un criait sa souffrance à sa place. Elle voulait juste que tout s'arrête, il fallait que le monde cesse de hurler... Elle avait l'impression d'entendre la terre entière dans son cerveau...

"JE VOUS EN PRIE !"

Elle perdit le contrôle de son corps, s'écroulant sur le sol, convulsant sous tant de bruits qui l'accablaient. Ce cauchemar avait-il une fin ? Elle sentait une chaleur qui coulait le long de ses oreilles... Une sensation agréable dans tout ce chaos... Elle savait que c'était la fin... Le message sur le mur était limpide à présent, elle le comprenait parfaitement : sans garantie de repasser la porte en vie. Une seule potion était mortelle, et elle venait de l'ingurgiter. Plus rien n'avait d'importance... Elle avait fait ce qui était juste. Elle avait donné sa vie pour sauver les autres... Il ne s'agissait que d'un ministre, mais il était plus important qu'elle...

Elle perdit conscience sur cette dernière idée, auréolée de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/personnages-valides-f27/n-ton http://www.deathly-hallows-rpg.com/bible-de-rp-s-f28/tonks-la-vie-est-un-theatre-mais-la-piece-est-mal-distribuee-t562.htm http://www.deathly-hallows-rpg.com/amis-et-ennemis-f29/entre-l-ami-et-apprends-a-mieux-me-connaitre--t173.htm
Vladimir Manokova
"Qui que l’on soit au fond de nous, nous ne sommes jugés que d’après nos actes."
avatar

☞ Copyright : Aliénor de Maurpassant
☞ Dispo pour rp : Oui

Masculin Age : 31
Messages : 4767
Date d'inscription : 21/11/2010
Rang au sein du staff Administrateur de DH RPG

Gallions : 4

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Maxwell Weaving ☆ Manaël Levinski ☆ Severus Rogue

MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   Lun 14 Fév - 22:46

Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages

"Une vie s’achève, une autre commence."



    "Dois je comprendre que vous ne voulez pas de cacahuète ?"

    Vladimir semblait troubler par la jeune femme qui ne voulait pas manger de cacahuète. Quand on vous en propose une, il faut la prendre. Un tel goût dans votre bouche, une telle sensation... Ça le faisait frisonner rien que d'y penser. Puis, tout à coup, la jeune femme s'était mise à convulser. Elle venait d'ingurgiter la dernière des potions. Que pouvait elle trouver de si bon à ces substances qui ne ressemblaient en rien à du rhum ? Il n'y avait que le rhum, le vrai, qui était à l'apogée de toutes les boissons. Il ne fallait boire que celle là.

    "Oh oh doucement. Qu'est ce que vous faites. Vous allez vous salir à vous traîner comme ça par terre."

    Il avait beau parler, la jeune femme continuait à crier, à se dandiner, et à s'écrouler sur le sol. Elle n'allait pas bien, et surtout, elle faisait une chose qui le surpassait : elle ne l'écoutait pas !

    "Vous m'entendez quand je vous parle ??"

    Puis tout à coup, ce fut le trou noir. Une inscription était apparue au dessus de la porte d'entrée, elle avait bu cette potion, et il s'était écroulé tout comme elle...


Ne sortiront que les plus hardis
Audacieux, buvez chaque élixir sans garantie
De repasser la porte en vie.


    Chaque Ministre de la Magie du Grand Nord tenaient un manuscrit relatant toutes les choses qu'ils faisaient durant leur règne. Ce livre était conservé dans la Grande Bibliothèque de la Cité Rouge. Seul le Ministre pouvait le toucher et le lire. A chaque fois qu'il perdait ses fonctions, le pouvoir Impérial le quittait, et il ne pouvait plus jamais ouvrir ce livre qu'il avait écrit durant tout son mandat. Dans l'un des manuscrits d'un ancien Ministre de la Magie, Vladimir avait lu une phrase qui l'avait marquée. Elle servait d'introduction à tout le règne de ce Olaff : "Une personne peut changer le monde". Désormais, c'était lui cette personne. Dirigeant du plus grand Empire de tous les temps. Il était à la tête d'une puissante armée, de puissants Aurors, d'un peuple qui était prêt à sa battre pour ses convictions et pour une juste cause. Il avait eu la possibilité d'écraser la menace qui touchait désormais son Empire, mais aujourd'hui, c'était plus possible. Il avait perdu la plus simple de toutes les batailles qu'avait connu le Grand Nord. Il ne lui restait plus qu'à attendre et voir ce qui allait se passer.

    Perdre des Aurors au combat, c'était dans les habitudes des Ministres. Perdent des innocents, des compatriotes, des camarades, c'était également dans la routine des guerres de l'Empire. Mais s'il pouvait éviter que ça arrive, il se devait de le faire. C'était le Ministre, l'espoir du Grand Nord. Et c'est ainsi qu'il avait décidé d'affronter cette demeure. Car s'il pouvait encore prouver une chose aujourd'hui, c'est qu'il était quelqu'un d'audacieux et courageux. Il ne voulait pas laisser une simple petite maison sans grande importance gagner une aussi petite bataille. Il ne pouvait pas la laisser mourir ainsi. Pas ce soir, pas comme ça.

    "Je suis le Ministre de la Magie, la plus grande Instance dans cette pièce ! Je dirige le Grand Nord, et tous les sorciers, toutes les créatures magiques, tout ce qui a un rapport avec la Magie et qui touche de près ou de loin cet Empire ! Et vous me devez allégeance ! Alors qui que vous soyez, stoppez immédiatement ce que vous êtes sur le point de faire ! Revenez en arrière, laissez cette jeune personne se relever et survivre à ce maléfice ! Je suis Vladimir Manokova ! Et elle ne mourra pas ce soir ! Vous m'avez bien compris ???"

    Il avait hurlé cela de toutes ses forces, sentant la colère, la haine monter en lui. Il n'en voulait pas à cette jeune femme qui n'avait fait que boire à cette potion. Il n'en voulait pas non plus en ces personnes qui avaient placés ces fioles ici. Il s'en voulait. Il en voulait à lui même d'avoir fait tellement d'erreurs et de ne pas pouvoir les réparer. Il allait devoir rester les bras croisés à regarder le monde, son monde s'effondrer. Mais pas ce soir. Car ce qui se passait ici, il pouvait encore le contrôler. Ou du moins il le pensait. Car quand il s'était relevé de sa chute, les effets de la potion s'étaient dissipés. Adieu le vieux pirate accro au rhum. Il était resté là, plusieurs secondes à regarder la jeune femme agoniser, comprenant tout comme elle avait compris, ce qui était sur le point de se produire sous ses yeux. La porte s'était ouverte, il était libre, mais ça avait un prix, et il ne voulait pas le payer, quitte à ne plus jamais quitter cet endroit. Et une fois qu'il avait dit tout ce qu'il avait à dire, qu'il avait fait preuve d'audace, il lui fallait encore faire preuve de courage. Une nouvelle fiole était apparue comme par magie sur la table. Il s'était approché, sachant déjà ce que ça serait, et il l'avait prise en main. Une inscription était apparue dessus :


Ne sortiront que les plus hardis
Audacieux, buvez chaque élixir sans garantie
De repasser la porte en vie.


¤|¤|¤|¤|¤|¤|¤|¤

Un choix en ces lieux s'est établis
Courageux, buvez cette élixir libérant ainsi les impie
Quitte à y perdre la vie.


¤|¤|¤|¤|¤|¤|¤|¤

    Il n'avait pas compris ce que signifiait le sens de cette phrase, de quels impies ils parlaient, car il n'y avait pas de croyance à avoir en ces lieux. La magie y dominait. Mais il se doutait très bien de ce qui suivrait. S'il décidait de boire la potion, le charme serait rompus et elle serait libérée, mais les effets lui seraient infligés. Il allait mourir. C'était plutôt romantique comme solution, mais encore aurait il fallu qu'il aime cette jeune femme. Là, ça n'aurait été qu'un sacrifice humain. Un être humain pour un autre. Aucune attache entre les deux, un simple sacrifice. Une belle preuve de courage, car il n'y avait rien à y gagner, si ce n'était donner sa vie pour une autre. Et c'est sans hésiter qu'il avait bu la potion, stoppant ainsi les effets sur la jeune femme.

    Les secondes, puis les minutes étaient passées. Il n'y avait rien qui s'était produit. Nymphadora était toujours à terre, reprenant ses esprits, et la porte était toujours ouverte. Quand à lui, il était là, attendant que la potion fasse effet, mais rien s'était produit. Finalement, en faisant preuve d'audace et de courage, ils avaient gagnés leur liberté. Quel ignoble jeu, quelle remise en question... Ils auraient pu y laisser leur vie. Qui que ce soit qui avait fait cela, il ne pouvait pas les laisser continuer. Dès son retour à la Cité Rouge, il reviendrait ici et mettrait fin à ces agissements. Mais pour le moment, il leur fallait quitter cet endroit. Il s'était approché de la jeune femme et il l'avait aidé à se relever. Et une fois debout, ils étaient sortit de la maison. C'est là qu'il les avaient vues. Deux, trois, quatre... des dizaines devant eux...

xXxXx ☞ __________ ☆ __________ ♥ __________ ☆ __________ o_O xXxXx



[list]"Certains hommes sont sans but logique.
On ne ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux.
Certains hommes veulent juste voir le monde brûler."
[/list:u]

Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-minis http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord http://www.deathly-hallows-rpg.com/t2040-vladimir-manokova-ministre-de-la-magie-du-grand-nord
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre Fruitée - 100% Fraises sauvages [Fe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϞϞ RPG : Le Monde Magique de Harry Potter ϞϞ :: ϞϞ Autres Lieux ϞϞ :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: