Christmas lights reflect in her eyes. [Fe. Rose-Hélène]
    Cher visiteur,

    Tu viens de pénétrer dans une zone de quarantaine!! Tout le monde peut entrer, mais sortir d'ici est impossible. Ainsi, tu n'as plus d'autre choix que de t'inscrire mais attention !! Les membres de ce forum sont fou, psychopathe et complètement atteint de la cervelle, fan de ship, bizarre... Le staff de ce forum aime le sang, les morts et le sadisme... Cher visiteur, si tu es un minimum drôle et déluré, alors les personnes composant Deathly Hallows sont tes amis!!

    De toute façon tu n'as plus le choix, tu es contaminé, tu es perdu... Tu vas bientôt devenir toi aussi un ADC (Atteint De la Cervelle) et ça ne se guérit pas alors n'attend plus, et inscris-toi."


    On est pas obligé d'être fan d'Harry Potter pour s'inscrire sur ce forum. :-) Laissez nous notre chance, vous verrez qu'on est pas méchant. ̿ ̿̿'̿'̵͇̿̿з=(•̪●)=ε/̵͇̿̿/'̿'̿̿̿ ̿ ̿ ̿



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Christmas lights reflect in her eyes. [Fe. Rose-Hélène]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur McEvans
◊ Ecumeur de bouses de Dragons ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : oui

Masculin Age : 33
Messages : 205
Date d'inscription : 30/10/2011
Gallions : 108

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Cilyan Florestan

MessageSujet: Christmas lights reflect in her eyes. [Fe. Rose-Hélène]   Jeu 22 Déc - 20:25

Nous étions rendu chez ma tante Diane au Canada, Rose arborant fièrement la bague que je venais de lui offrir signe de notre amour, de notre désir d'unir nos vies. Dans l'immense cuisine, j'aidais tante Diane à desservir la table, jetant quelques coups d'oeil à ma cousine Annabelle qui demandait à ma Rose à voir cette fameuse bague. Rose et moi croisâmes nos regards, je lui souris. La nouvelle avait suscité beaucoup émotion au sein de ma famille. On nous avait alors souhaité que du bonheur, nous avait mentionné qu'ils s'y attendaient bien, qu'ils ne nous verraient jamais autrement.

Un peu plus tard dans la soirée, Rose et moi bavardions avec ma tante qui tenait à faire une lecture pour notre avenir dans sa boule de cristal. Discrètement, pendant que ma tante était partie chercher sa fameuse boule de cristal, j'avais levé les yeux au ciel et hoché la tête.

-Ne t'inquète pas, ce sera bientôt finie.

La tante Diane avait cette réputation dans la famille bien établit. La plupart de ses prédictions n'étaient que des sornettes, un ramassis de n'importe quoi. Mais comme je savais à quel point cela la rendrait heureuse de nous ''offrir sa vision de l'avenir'', je n'avais donc pas refuser. Elle était assit devant nous, passant les mains frénétiquement autour de la boule, fermant les yeux invoquant les esprits. J'eus du mal à dissimuler mon fou rire. Rose me donna un bon coup de coude dans les côtes, ce qui m'aida à retrouver mon sérieux. Je croisai son regard et me mit à toussoter afin de dissimuler mes rires.Puis soudain, elle me pointa l'intérieur de la scène de verre. Je n'en croyait pas mes yeux. Mais qui voyai-je?

J'étais couché dans mon lit, le jour n'était même pas encore levé qu'une petite frimousse à la chevelure rousse m'attrapa par les joues, et me secoua.

F-Papa!.......Papa! Tu savais que maman à embrasser le Père Noël hier soir?

A:Ma Petite Poupée! Il fait nuit. Tu devrais retourn...

L-PAPA!

Un plus grand bonhomme , blondinet au yeux bleu cette fois, vint se positionner à ses côtés, insistait, m'obligeant à ouvrir les yeux d'une main tapotant mon épaule.

A-Oui-Oui! Une minute.

Pendant que les enfants descendaient l'escalier à toute vitesse, je glissai mon bras entre les draps à la recherche de celle qui partageait mon lit, l'amour de ma vie, me retournant pour enlacer sa taille portant mon visage au creux de son cou.

A-Joyeux Noël mon amour. Tu sais, je crois que les enfants sont réveillés Et je crois que Flore, la petite coquine, nous a vu hier soir...

Je posai mes lèvres sur sa peau, y déposai quelques baisers, entendant les enfants hurler du rez-de-chaussée:

-Papa! Maman! Le Père Noël est passé!!!

Pendant que Rose enfilait une robe de chambre, je m'étirais enfilant un chandail ainsi qu'une paire de pantoufle. Ils étaient tous réunit dans le salon, j'apportais des tasses bien chaudes de chocolat pour les enfants et des cafés pour Rose et moi, partageant quelques viennoiseries. Je me permis de les admirer pendant qu'ils prenaient chacun leur portion. Ils étaient si beaux. Ce souvenir allait pour toujours être gravé dans ma mémoire. Notre famille unis, aimante.Avant d'ouvrir les cadeaux, nous allions apporter quelques denrées à nos voisins. J'aidais Flore à enfiler son manteau pendant que Rose attachait le bonnet de Louis puis nous partîmes, paniers sur les bras d'abord chez la famille Jonhson qui fut ravit de nous. Ils partagèrent avec nous des accolades nous remerciant de cette chique intention. Puis ce fut le tour de la famille, Anderson et Sanders. Rose et moi tenions à ce que nos enfants soient sensibles au monde qui les entoure. Ma petite Flore dans les mes bras, nous revenions à la maison, chantant un chant de Noël que Louis avait entonné, terminant le tout par une course. Flore narguait son grand frère d'être arrivée en premier. Le pauvre avait perdu pied sur un bois de bois, débris rejeté par la mer.

Attrapant un cadeau entre les mains, je le soulevai, le secouai, approchai mon oreille tentant d'identifié son contenu. Les enfants trépignaient d'impatience me priant de le distribuer au propriétaire.




Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15683-arthur-mcevans http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15712-bible-d-arthur-mcevans http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15702-liens-et-contacts-honorable-magenmot-arthur-mcevans
Rose-Hélène Genêt
I've got a pocket full of sunshine

avatar

☞ Copyright : Bazzart/Tumblr
☞ Dispo pour rp : Pas pour le moment

Féminin Age : 31
Messages : 302
Date d'inscription : 30/10/2011
Gallions : 162

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Louise A. Sebold

MessageSujet: Re: Christmas lights reflect in her eyes. [Fe. Rose-Hélène]   Ven 30 Déc - 21:32

Je dormais profondément quand un coup de pied dans les côtes me réveilla. Mais vu la force qui y était mise, il ne s'agissait aucunement d'un adulte ou d'Arthur qui dormait à mes côtés. Je me retournais, encore à moitié dans le sommeil. Je souris en reconnaissant la petite chevelure rousse bouclée de ma fille sautillant de joie sur le lit. Louis fit rapidement son apparition et sauta à son tour sur le lit. Heureusement, les petits monstres avaient vite compris que leur papa était bien plus facile à réveiller que leur maman. A vrai dire, je faisais semblant de dormir pour ne pas avoir à me tirer des couvertures.

La nuit passée avait été terriblement courte. J'avais tenu à instaurer une tradition que mes grand-parents avaient mis en place quand j'étais petite. Nous n'avions pas installé de sapin dans la maison. Seulement une jolie décoration autour de la cheminée avec de grandes chaussettes rouges qui pendaient devant l'âtre. Quelques branches de sapin mais le grand et beau sapin couvert de boules n'était pas installé. Mes grand-parents prenaient toute la soirée du réveillon pour installer ce sapin, placer les cadeaux en dessous. Le matin en me réveillant, je trouvais dans le salon cet arbre triomphant, lumineux, des bougies formaient un chemin le long de l'escalier et ma grand-mère faisait passer des chants de Noel sur le lecteur de musique. C'était un moment magique. J'étais persuadée que c'était le Père Noel qui apportait tout ça, vu la comédie qu'il jouait en paraissant ébahis autant que moi. Je voulais transmettre cette part de rêve à mes enfants et vu leur excitation, cette année encore c'était réussi ! C'était peut-être le premier Noel où Flore pouvait elle aussi manifester sa joie par des mots et j'en étais presque émue. Allez savoir pourquoi dès que je me rendais compte à quel point ils grandissaient, je devais me retenir de pleurer d'émotion.

La petite rousse lança une remarque à son père et je dus me retenir de ne pas exploser de rire. Je ne voulais pas être découverte comme éveillée et devoir subir les assauts des enfants. Hier, alors que j'installais les derniers boules du sapin et replaçais avec soin les cadeaux autour de l'arbre, Arthur avait débarqué affublé d'un costume de Père Noel. Après avoir bien ri, disons que ce petit jeu n'avait fait que raccourcir notre nuit de quelques heures de plus. J'embrassais tendrement mon mari alors que les enfants courraient dans toute la maison. Ils ne tenaient plus en place ! Après avoir pris mon courage à deux mains, je m'extirpais du lit et nous finimes par descendre auprès de Flore et Louis. Ils étaient déjà en train de faire des montagnes avec les paquets à leur nom. Quand ils eurent fini de réorganiser les paquets, il fut temps de passer au second "rituel" de Noel.

J'attrapais les affaires des enfants, les enveloppant dans de grands manteaux de laine, nouant écharpe autour de leur coup et enfonçant bonnet sur leur tête. Arthur et moi tenions chacun un large panier rempli de paquets destinés à nos voisins. Rien d'extraordinaire, des gateaux de Noel, une bouteille de vin, du foie gras ou encore des confitures maison. Nous avions longuement expliqué aux enfants qu'il y avait les cadeaux apportés par le Père Noel mais que durant les fêtes, il était aussi important de faire plaisir aux gens qui nous entourent, que c'était ça aussi l'esprit de Noel. Recevoir mais aussi donner. Et j'étais tellement fière de nos enfants. Ils étaient fiers comme des coqs d'offrir les paquets à nos voisins, parfois même sur demande des couples attendris, ils entonnaient quelques chants appris à l'école.

A peine passé la porte de notre maison irlandaise, ils se jetèrent littéralement sur les paquets et déballèrent en quatrième vitesse leurs paquets, s'émerveillant un peu plus devant chaque nouveau jouet ou nouveau livre. On les avait vraiment beaucoup gâté cette année il fallait dire. Et puis, le magasin de jouet magique de Londres proposait des merveilles. Je crois qu'on avait pris plus plaisir à choisir et à acheter les cadeaux qu'eux à les découvrir. Louis arriva soudain vers nous en courant. Il s'était rendu dans la salle à manger afin de récupérer un croissant posé sur la table et semblait tout à fait surpris. Il se planta devant Arthur alors que je tentais tant bien que mal de garder mon sérieux et de ne pas me trahir par mon sourire grandissant.

Louis : Papa, papa, papa, papa ! Y a un cadeau pour toi là bas ! Il est énooooorme ! Faut que tu viennes l'ouvrir tout de suite !

Il attrapa la main de son père et le tira de toutes ses forces. Arthur me lança un regard étonné et interrogateur. Quand il se décida enfin à suivre son fils, je me levais et me dirigeais à mon tour vers la salle à manger, Flore dans les bras. Art se trouvait face au grand paquet qui trônait dans la pièce, surmonté d'un immense noeud rouge. J'avais eu un mal fou à conserver ce cadeau secret mais grace à l'aide de son père, j'avais pu le cacher assez longtemps. Il déballa avec soin le présent que je lui faisais pour cette année sous le regard impatient de nos enfants. Le papier tomba au sol et dévoila son contenu. Il s'agissait d'un piano droit noir laqué. Je l'avais déniché dans une brocante, fais restaurer et repeins. Les enfants regardèrent le cadeau un moment mais l'envie de continuer à déballer les leurs était bien plus grande que celle d'observer celui de leur père. Quand ils eurent quitter la pièce, je passais mes bras autour de sa taille, posant ma tête dans son dos. Je déposais un baiser dans son cou avant de lui parler à l'oreille.

- Tu es un musicien extraordinaire. Je ne veux pas que tu abandonnes tes passions. Je veux qu'elles fassent partie entière de notre vie de famille.

Je l'embrassais encore une fois avant de me diriger vers la cuisine. Il était temps de commencer à lancer le déjeuner. Nous avions invité quelques personnes à venir fêter le réveillon avec nous : ma grand-mère, le père d'Art et Elysabeth et sa fille Hayden. Je ne voulais pas qu'ils arrivent et que le repas ne soit même pas encore commencé ! Déjà que nous allions avoir beaucoup de boulot avec les emballages cadeaux éparpillés sur le sol et il fallait aussi déplacer le piano dans le salon et lui faire une place dans cette pièce. Je souris à Art avant de passer la porte de la grande cuisine et de commencer à rassembler les ingrédients nécessaires à la préparation du plat principal.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15674-rose-helene-genet-a-vo http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15700-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes-rose-helene-genet
 
Christmas lights reflect in her eyes. [Fe. Rose-Hélène]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϞϞ RPG : Le Monde Magique de Harry Potter ϞϞ :: ϞϞ Autres Lieux ϞϞ :: Le restant du monde-
Sauter vers: