Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)
    Cher visiteur,

    Tu viens de pénétrer dans une zone de quarantaine!! Tout le monde peut entrer, mais sortir d'ici est impossible. Ainsi, tu n'as plus d'autre choix que de t'inscrire mais attention !! Les membres de ce forum sont fou, psychopathe et complètement atteint de la cervelle, fan de ship, bizarre... Le staff de ce forum aime le sang, les morts et le sadisme... Cher visiteur, si tu es un minimum drôle et déluré, alors les personnes composant Deathly Hallows sont tes amis!!

    De toute façon tu n'as plus le choix, tu es contaminé, tu es perdu... Tu vas bientôt devenir toi aussi un ADC (Atteint De la Cervelle) et ça ne se guérit pas alors n'attend plus, et inscris-toi."


    On est pas obligé d'être fan d'Harry Potter pour s'inscrire sur ce forum. :-) Laissez nous notre chance, vous verrez qu'on est pas méchant. ̿ ̿̿'̿'̵͇̿̿з=(•̪●)=ε/̵͇̿̿/'̿'̿̿̿ ̿ ̿ ̿



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valerian Malkine
Désolé, je ne brille pas au soleil
avatar

☞ Dispo pour rp : Yep, entièrement dispo ^^

Féminin Age : 24
Messages : 46
Date d'inscription : 11/11/2011
Gallions : 28

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Lerena Skynear

MessageSujet: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Sam 12 Nov - 21:19



La représentation de Valerian s'acheva sous des applaudissements nourris. Le vampire, épuisé par son effort, reprenait son souffle, satisfait de sa performance. Sa voix, aux intonations résolument féminines, avait charmé les mâles suants et ivres de la Tête de Sanglier et Valerian ne pouvait qu'en être heureux. Il avait pourtant pris un risque en optant pour une ballade romantique, en lieu et place des chants sulfureux qu'il entonnait habituellement. Mais cela avait eu son petit effet...
Du coin de l'oeil, Valerian vit son patron, un certain Abelforth aux moeurs plutôt douteuses, lui faire un geste approbateur et lui faire signe de dégager prestement. Une vision qui tira un sourire au vampire mélomane. Evidemment...Son patron préférerait se couper un bras plutôt que de voir son employé faire des heures sup' et être donc obligé de le payer en conséquence.
Valerian décida de ne pas le torturer plus longtemps, et, sans prendre la peine de retirer sa tenue féminine, sortit du bar afin de rejoindre son appartement. Il ne se nourrirait pas, aujourd'hui. Il avait eu l'occasion de se délecter précédemment du sang d'une jeune damoiselle, ivre, qu'il s'était ensuite aussitôt chargé de raccompagner jusqu'à son domicile. Probablement n'avait-elle eu aucun souvenir de leur rencontre...En tout cas, lui avait veillé à ne pas la rendre exsangue, ni à lui faire une plaie trop voyante ou douloureuse.
Cependant, une légère contrariété vient bouleverser ses plans initiaux. Deux hommes, d'une taille impressionnante, fortement avinés mais pas suffisamment pour en devenir sans défenses, l'avaient attendu à la sortie et l'avaient saisi, la plaquant contre un mur proche et approchant leurs lèvres répugnantes de sa peau opaline.


"Hé ben, Valeria jolie, tu veux pas te détendre un peu avec nous ?

-Dave a raison, t'es toute tendue ! On va se charger de toi..."


Il fallut une grande maîtrise de lui-même pour que Valerian parvienne à refouler au fin fond de son être la pulsion de violence défensive qui s'était imprimée en lui. Non...Ils ne valaient pas la peine qu'il fiche en l'air sa couverture, sa vie qui commençait tout juste à prendre un tournant des plus plaisants...

"Vous feriez mieux de rentrer à votre domicile et de vous retrouver. Sans quoi, vous risquez d'avoir une très, très mauvaise surprise...Déclara-t-il d'une voix douce, dénuée de toute animosité."

Et cela était vrai. Si ces deux ivrognes découvraient dans leur emportement que Valeria n'était autre que Valerian...Ce dernier n'osait imaginer leur réaction, de peur de laisser un sourire moqueur flotter sur ses lèvres. En tout cas, ses paroles ne plurent guère aux deux hommes.

"On te demande pas ton avis, Valou. Tu la fermes et tu te contentes de nous satisfaire. C'est pour ça qu'on te paie, nan ?

-Techniquement, non. On me paie pour chanter, pas pour...

-Mais tu vas la fermer, ouais ?"

L'un des deux ivrognes leva le bras pour le frapper. Valerian, désireux d'éviter tout conflit inutile, usa de ses dons vampiriques pour inciter l'homme à frapper le mur plutôt que sa personne. Il n'était pas très doué dans ce genre d'exercices, mais il parvint cependant à lui faire changer d'intention et à se contenter d'une frappe d'avertissement, à quelques centimètres de son visage.
Ce dernier en fut très intrigué, mais guère longtemps. Une jeune femme s'était décidée à sortir du bar. Et, visiblement, elle aussi intéressait grandement ce qui, ce soir, servait de pitoyable cerveau à ces deux messieurs.


"Hé, Mamzelle ! Tu t'joins à nous pour t'amuser ?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15839-valerian-malkine-fiche http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15845-liens-de-valerian
Rose-Hélène Genêt
I've got a pocket full of sunshine

avatar

☞ Copyright : Bazzart/Tumblr
☞ Dispo pour rp : Pas pour le moment

Féminin Age : 31
Messages : 302
Date d'inscription : 30/10/2011
Gallions : 162

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Louise A. Sebold

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Dim 13 Nov - 12:55

Qu'est-ce qui lui avait pris d'accepter cette stupide invitation ? Non seulement, elle détestait sortir mais en plus elle détestait sortir avec des hommes. Si ce James n'était pas aussi mignon et si Ely ne l'avait pas forcé à accepter, certainement serait-elle encore tranquillement au chaud, enroulée dans une couverture, devant sa télé, Baguera ronronnant sur ses genoux. Mais non. Et qu'était-elle en train de faire à présent ? D'enfiler une stupide robe noire bien trop moulante et décolletée à son goût et des talons bien trop hauts et sexy pour ne pas donner des envies à l'homme qui l'accompagnerait durant ce rencard. Elle se regarda dans la vitre de plain-pied et soupira en levant les yeux au ciel. Quand elle avait demandé à Ely de lui prêter des vêtements convenables, elle s'attendait à la voir débarquer avec autre chose que cette robe. Et quitte à choisir entre ses vieux pulls deux fois trop grands et la robe … elle n'avait pas vraiment eu le choix. Un peu de maquillage sur ses yeux et elle enfila son manteau et son écharpe avant de soupirer à nouveau. Elle avait l'air ridicule. Dans un craquement sonore, elle transplana à Pré-au-Lard, lieu du rendez-vous.

Elle arriva comme convenu à l'heure dite devant les Trois Balais, lieu de leur rencontre. Personne en vue à part les habitants du village et quelques élèves qui semblaient avoir pris la liberté de se soustraire au règlement de Poudlard. Elle regarda sa montre. Il était en retard et le retard avait le don de l'exaspérer. Enfin, elle aperçut à une dizaine de mètres une silhouette qui venait d'apparaitre. Elle s'avança vers lui, tentant de sourire malgré l'énervement qui la gagnait en constatant que le regard de l'homme ne semblait pas vraiment détailler ses yeux. Une voix irrépressible de le gifler l'envahissait déjà et elle sut à cet instant précis que la soirée serait des plus courtes et des plus désagréables. Elle le salua poliment, évitant de trop s'attarder sur sa tenue pour le moins négligé pour un premier rendez-vous. Heureusement que son visage de beau-gosse ratrapait le tout. Mais la soirée n'avait pas fini de se dégrader.

Quand ils entrèrent aux Trois Balais, ils furent bien forcés de constater que le pub était plein et qu'il leur fallait trouver un endroit moins bondé. Alors qu'elle allait proposé de se rendre à Londres, endroit bien plus commode pour ce genre de rendez-vous que ce village d'étudiants un peu glauque une fois la nuit tombée, il l'entraîna vers un autre pub, sans vraiment lui demander son avis, affirmant qu'on y donnait un spectacle fort sympathique. Elle haussa les épaules et l'y suivit. Qu'elle ne fut pas sa surprise quand ils entrèrent à la Tête de Sanglier. A vrai dire, son visage se décomposa littéralement. La clientèle était essentiellement masculine et pour le moins … étrange. Elle fulminait intérieurement, sentant quelques regards se posés sur elle dans son dos. Ils trouvèrent enfin une table et James se proposa gallamment de chercher des consommations au bar. Elle accepta d'un signe de la tête et se concentra sur le spectacle donné. La chanteuse sur scène avait une voix grave et suave, qui s'accordait parfaitement avec la chanson choisie.

Elle regarda le spectacle donné, lançant des regards glacials et meurtriers à tous les hommes qui semblaient traverser par l'idée de l'aborder. Toujours aucun signe de James qui commençait à être long. Elle se leva légèrement, et le repéra, accoudé au comptoir, en train de siroter sa consommation. En y réfléchissant, il ne lui avait pas dit qu'il allait lui ramener un verre mais simplement qu'il allait prendre un verre …. Elle soupira et, passablement énervée, quitta le pub en se faufilant tant bien que mal entre les mâles de cet endroit mal famé. On ne la reprendrait plus de si tôt à accepter de prendre un verre avec un idiot rencontré à une soirée du Ministère. Elle espérait bien avoir l'occasion un autre jour de se venger du comportement de cet abruti. Elle avait bien du mal à se frayer un chemin jusqu'à la sortie, la chanteuse étant partie, les badauds commençaient à reprendre leur discussion et à se mouvoir dans le bar.

Enfin, elle fut à l'extérieur, fulminant toujours intérieurement. Elle avait besoin de marcher un peu pour calmer ses nerfs, sinon elle risquait bien de tout mettre à sac en arrivant chez elle. Elle détestait ce James, elle détestait ce bar. A vrai dire, elle détestait ces espèce de bêtes perverses qu'on appelait hommes. Sauf un, mais il semblait que ce soir-là, elle avait presque oublié qu'il existait une exception à la règle. Ou bien s'en souvenait-elle mais rageait de l'avoir perdu si bêtement. Bref, dans tous les cas, elle n'était vraiment pas d'humeur à rire et bien décidée à en découdre si on la cherchait. Et malheureusement pour deux idiots, le moment de se défouler avait sonné.

Elle entendit des éclats de voix relativement violents accompagnée d'une voix féminine éclatée sur le côté droit du bar. Intriguée, elle jeta un coup d'oeil en passant, e faisant automatiquement repéré par l'un des hommes. Elle reconnut la chevelure presque blanche de la chanteuse du bar, maintenue contre le mur par un des porcs ivres (quel vocabulaire imagé Rosie …). Il ne lui fallut que quelques secondes pour comprendre la situation et aussi peu de temps pour savoir que ça allait faire mal. Pour eux bien sur. Elle sortit sa baguette de la poche intérieure de son manteau. Heureusement pour elle, les cours d'Ely sur le port des talons lui permettait de marcher sans aucun problème sur ces échasses de 12 cm. Ainsi elle se déplaçait rapidement, le regard assassin fixé sur l'homme qui venait de s'adresser à elle, baguette pointée vers l'avant.

Stupéfix !

L'homme se figea. Quand elle arriva à sa hauteur, elle le poussa de toute ses forces, faisant tomber l'ivrogne sur le sol et lui permettant d'avoir un peu plus de place pour circuler. Elle ne put que s'amuser de voir la tête de l'autre homme, légèrement décontenancé. Il fallait profiter de ce moment où elle semblait encore relativement effrayante malgré sa petite taille et sa carrure frêle. Elle enfonça sa baguette dans le gras du cou de l'homme qui la dévisageait toujours, menaçante.

Tu dégages. Maintenant.

Ah oui ? Et si je fais ça …

Sur ce, il empoigna sa main, lui faisant lâché sa baguette, un sourire pour le moins pervers sur le visage, retenant toujours de son autre main la chanteuse contre le mur. C'est qu'il avait de la force mais elle était bien trop en colère contre les sales types de son espèce pour se laisser impressionner. Sans le quitter des yeux, de son regard qu'elle savait particulièrement assassin quand elle le décidait, elle envoya violemment son genou dans l'entrejambe masculine, le faisant plier sous le coup de la douleur, perdant sa prise et sur la chanteuse et sur Rose.

Très mauvais choix, idiot.

Elle ramassa sa baguette, se retint de le frapper encore une fois et fit un signe discret à la femme à côté d'elle. Il fallait partir, rien ne servait de s'attirer plus d'ennui. Elle rangea sa baguette à sa place et commença à s'éloigner, suivie par la femme aux cheveux blancs. Une fois qu'elle furent suffisamment loin mais aussi suffisamment dans la foule pour ne pas risquer de se faire prendre en chasse par les deux hommes, Rose se tourna vers elle, tentant de sourire et d'adopter une attitude des plus naturelles.

Vous n'avez rien ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15674-rose-helene-genet-a-vo http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15700-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes-rose-helene-genet
Valerian Malkine
Désolé, je ne brille pas au soleil
avatar

☞ Dispo pour rp : Yep, entièrement dispo ^^

Féminin Age : 24
Messages : 46
Date d'inscription : 11/11/2011
Gallions : 28

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Lerena Skynear

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Dim 13 Nov - 13:18

Valerian n'eut pas vraiment le temps de réagir que, déjà, les deux hommes étaient à terre et l'inconnue victorieuse. Rien à faire, il se montrait toujours aussi surpris par la force qui émanait des femmes de ce temps...Bien éloignée de la délicatesse offusquée de sa propre mère, paix à son âme.
La jeune inconnue lui fit signe de la suivre et le vampire s'exécuta aussitôt, désireux de découvrir quelle sorte de personne pouvait être son "sauveur". Bon, techniquement, Valerian aurait très bien pu s'en sortir tout seul mais cela l'aurait obligé à révéler sa véritable nature et donc à quitter ce village auquel il commençait réellement à s'attacher.
La jeune femme se tourna alors vers Valerian et lui demanda, avec un grand sourire, s'il se portait bien.


*A part mon ego tourmenté ? Je dirais que je m'en sors bien...*Songea-t-il, quelque peu vexé malgré tout d'avoir été secouru par une demoiselle.

Bien évidemment, il n'allait pas lui répondre de cette manière. C'eût été incorrect. Tout en remettant un peu d'ordre dans sa tenue et dans sa longue chevelure, Valerian déclara :

"Ne vous en faites pas, je vais bien. Et vous ? Vous m'avez sincèrement impressionné..."

Il ne mentait pas. Malgré les années passées, Valerian peinait parfois à se départir de l'esprit machiste dans lequel il avait vécu toute son enfance et il avait du mal à concevoir qu'une femme puisse se défaire aussi aisément de deux hommes. Puis il soupira :

"Si j'avais été en mesure de faire usage de magie, je n'aurais pas eu à vous obliger de me sauver..."

Valerian ne prenait que très rarement la peine de cacher ce détail de sa personne. Après tout, son absence de magie visait souvent les gens à le cataloguer comme Cracmol et non comme Vampire. Et cela expliquerait également la profession ingrate qu'il exerçait...Les sorciers ne sont toujours des plus attentionnés envers leurs semblables non-magiques.

"Pardon d'avoir gâché votre soirée, mademoiselle...?"
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15839-valerian-malkine-fiche http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15845-liens-de-valerian
Rose-Hélène Genêt
I've got a pocket full of sunshine

avatar

☞ Copyright : Bazzart/Tumblr
☞ Dispo pour rp : Pas pour le moment

Féminin Age : 31
Messages : 302
Date d'inscription : 30/10/2011
Gallions : 162

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Louise A. Sebold

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Mer 16 Nov - 22:26

La jeune femme ne put s'empêcher de sourire. C'est sur qu'elle avait du sembler impressionnante. Mais à présent, elle se sentait tout à fait épuisée. Ces deux hommes lui avaient servi de défouloir. Défouloir par rapport à son rendez-vous raté, mais aussi par rapport aux hommes en général. Fixant ses chaussures à talons noirs, elle se perdit dans ses pensées, en oubliant même de répondre à la question de la chanteuse. Elle releva brusquement la tête, sans cesser de marcher bien que ralentissant un peu le pas.

Oui je vais très bien, ne vous inquiétez pas pour moi.

Elle tourna la tête suite à la remarque suivante de la femme qui la suivait. Il lui arrivait à elle aussi de sortir sans sa baguette ou de l'oublier en partant de chez elle bien qu'elle essayait que cela n'arrive plus après les nombreuses mésaventures dont elle avait été l'objet. Malheureusement, tête en l'air comme elle était, cela lui arrivait encore de temps en temps quand elle allait faire les courses ou ce genre de choses. Elle sourit donc à la jeune femme blonde qui marchait à ses côtés avant de lui répondre sur un ton anecdotique.

Oh, vous avez eu de la chance que je passe par là alors. Il m'arrive aussi d'oublier ma baguette de temps en temps. Mais à votre place, je ne la quitterais pas d'un pouce. Surtout dans ce genre d'endroits et en temps de guerre.


Elle lui tendit sa main afin de se présenter dans les formes.

Rose. Rose-Hélène Genêt, mais appelez moi Rose, c'est bien plus simple et après ce qui vient de se passer nous n'en sommes plus aux formalités. Et vous n'avez absolument pas gâché ma soirée. Je viens de quitter un rendez-vous des plus horribles. Enfin, bref je ne vais pas vous ennuyer avec cela. Et vous êtes ?


Elle lui sourit, attendant une réponse. Au fur et à mesure de leurs pas, elles rejoignaient la place centrale du village sur laquelle se trouvait le pub des Trois Balais qui avait bien désempli depuis la fois où elle avait tenté de trouver une table accompagnée du goujat de tout à l'heure. Elle pointa du doigt l'endroit en se tournant vers sa comparse.

Je vous offre un café ? Il est encore tôt et on l'aura bien mérité après ce qui vient de se passer.


Ce n'était pas dans ses habitudes d'inviter ainsi une étrangère à boire un café avec elle mais elle se sentait étrangement calme après avoir frappé ces deux abrutis. Et puis un peu de socialisation ne lui ferait pas de mal vu l'état de sa vie sociale ses derniers temps. Cependant, elle était un peu gênée de sa propre attitude ce qui devait certainement se voir par la teinte rosée que venait de prendre ses joues. Mais elle n'avait rien à craindre en compagnie d'une femme qu'elle venait de tirer des griffes de deux pervers ... du moins le pensait-elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15674-rose-helene-genet-a-vo http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15700-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes-rose-helene-genet
Valerian Malkine
Désolé, je ne brille pas au soleil
avatar

☞ Dispo pour rp : Yep, entièrement dispo ^^

Féminin Age : 24
Messages : 46
Date d'inscription : 11/11/2011
Gallions : 28

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Lerena Skynear

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Jeu 17 Nov - 14:32

Au fur et à mesure que la conversation se dessinait, Valerian prenait conscience qu'il ne pouvait pas décemment mentir ainsi à cette charmante demoiselle. Elle proposait même de l'inviter à boire un verre, c'est dire ! Jamais, au grand jamais, Valerian n'accepterait qu'une jeune femme, en particulier aussi mignonne que celle qu'il avait devant lui, ne lui paie un quelconque repas. Cela ne lui paraissait pas correct, en contradiction totale avec les enseignements qu'il avait reçus et auxquels il continuait à se conformer, malgré le temps passé et les moeurs changées. Il poussa un grand soupir, un peu nerveux quant à la réaction de la demoiselle.

"Vous m'excuserez un instant ?"

Son appartement était situé à proximité des Trois balais et il ne lui fallut pas plus de cinq minutes pour y faire un saut, se démaquiller rapidement, se vêtir d'un jean, d'une chemise blanche à manches longues résolument masculins et revenir jusqu'à sa charmante camarade, le regard baissé, un peu mortifié par le malentendu. Il aurait très bien pu ne pas le dissiper, mais cela allait contre ses principes. Déjà qu'il était obligé de lui mentir quant à sa nature vampirique, il n'allait pas non plus la tromper en continuant à se faire passer pour une femme. Valerian toussota, cherchant ses mots.

"Hem...J'imagine que vous devez être surprise, Rose. Mais autant être franc avec vous. Je m'appelle Valerian Malkine et je suis obligé de passer pour une femme afin de conserver mon travail."

Personnellement, cela ne le gênait pas vraiment, il avait pour habitude d'exploiter son côté androgyne pour son profit, mais il était également conscient que cela n'avait rien de très respectable. En même temps, s'il n'avait pas accepté cette condition, Abelforth ne l'aurait jamais accepté au sein de son bar. Les ivrognes qui constituaient sa clientèle n'avaient pas pour habitude de s'exciter pour un mâle, aussi séduisant soit-il...

Pour ce qui est de votre proposition, je...je serais ravi de vous inviter. Déclara-t-il en bégayant légèrement. Je me sentirais gêné de vous faire payer, à fortiori puisque vous m'êtes venu en aid..."

Valerian s'interrompit dans sa lancée, brusquement empli de honte. Lui avait eu besoin d'une femme pour lui porter secours...Il n'arrivait pas à le concevoir. Elle allait se moquer de lui, le tourner en ridicule...Son ego surdimensionné n'allait pas le supporter.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15839-valerian-malkine-fiche http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15845-liens-de-valerian
Rose-Hélène Genêt
I've got a pocket full of sunshine

avatar

☞ Copyright : Bazzart/Tumblr
☞ Dispo pour rp : Pas pour le moment

Féminin Age : 31
Messages : 302
Date d'inscription : 30/10/2011
Gallions : 162

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Louise A. Sebold

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Jeu 24 Nov - 22:57

Elle regarda s'éloigner la jeune femme aux cheveux blancs. Elle ne savait pas trop quoi penser. Est-ce qu'on était une deuxième fois en train de lui fausser compagnie ? Décidément, elle finissait par se demander si sa présence était à ce point-là désagréable pour qu'on la délaisse ainsi. Quand même, deux fois en une soirée, cela faisait beaucoup. Elle croisa les bras sur sa poitrine, se décidant malgré tout à prendre son mal en patience. Peut-être que la femme n'avait pas dit faux et allait réapparaitre dans les instants à venir ?

Elle allait jeter un coup d'oeil à sa montre quand quelqu'un s'approcha d'elle. Elle crut d'abord reconnaitre la chanteuse à cause des cheveux blancs mais de toute évidence il s'agissait d'un homme. Elle dévisagea cette personne qui s'approchait vraisemblablement d'elle et ce fut confirmé quand il s'adressa à elle en l'interpelant par son prénom. Elle ouvrit des yeux ronds, perplexe devant ce qu'il venait de lui annoncer. Elle ne savait pas vraiment comment réagir. Il lui sembla qu'elle resta ainsi plusieurs minutes à sonder le regard de son interlocuteur.

Se rendant subitement compte qu'il était fort mal poli de rester ainsi sans parler à fixer avec insistance Valerian, surtout qu'il s'était interrompu dans sa phrase, surement gêné par l'attitude de la jeune Rose. Quand enfin toutes les connections furent faites dans le cerveau de la jeune femme, elle secoua la tête. Mais qu'avait-elle enfin ? Elle se trouvait ridicule d'avoir l'air ainsi ébahi devant cet homme. La transformation était spectaculaire. Autant elle aurait juré qu'il s'agissait d'une femme l'instant d'avant autant à présent, il ne faisait aucun doute qu'il était bien un homme. Elle sourit, tentant tant bien que mal de cacher sa propre gêne. Elle se sentait terriblement honteuse d'être ainsi restée sans réaction.

Elle releva brusquement la tête, sourire toujours aux lèvres, espérant qu'il ne l'interprèterait pas comme une moquerie. Elle se sentait tellement gênée de ne pas avoir réagi et d'être ainsi restée immobile pendant si longtemps.

Excusez-moi pour ma surprise apparente. Je ... Je ne m'y attendais pas. Enchanté Valerian ! Alors j'accepte votre invitation. Si on entrait, il commence à faire frais qu'en pensez vous ?

Elle lui sourit encore une fois, avant de s'engouffrer dans les Trois Balais. Il lui fallut quelques instants pour repérer une table libre au fond du Pub. Sans plus attendre, elle se faufila entre les groupes attablés pour prendre place. Après avoir passé sa commande d'un café au lait, elle reposa ses grands yeux verts sur Valerian donc. Finalement, la soirée avait peut-être une chance de se finir plus agréablement qu'elle n'avait commencé.

Elle remercia le serveur qui déposa leurs consommations sur la table et après avoir touillé plusieurs fois sa boisson, elle se décida enfin à parler.

Alors, êtes-vous installé à Pré-au-Lard depuis longtemps ? Honnêtement, comment faites-vous pour supporter tous ces étudiants ? Je crois que je n'en serais pas capable.

Elle lui adressa un nouveau sourire. Non pas qu'elle n'aimait pas les étudiants mais leurs manies aggassantes et leur tendance à tout reporter sur leur poussée d'hormones avaient pour effet de la rendre irritable avec eux. Heureusement, elle n'avait pas été affecté à l'infirmerie de Poudlard, sinon Merlin seul sait si elle aurait survécu. Elle reposa sa tasse apèrs l'avoir porté à ses lèvres puis croisa les bras sur la table, se reconcentrant sur son interlocuteur et attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15674-rose-helene-genet-a-vo http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15700-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes-rose-helene-genet
Valerian Malkine
Désolé, je ne brille pas au soleil
avatar

☞ Dispo pour rp : Yep, entièrement dispo ^^

Féminin Age : 24
Messages : 46
Date d'inscription : 11/11/2011
Gallions : 28

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Lerena Skynear

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Ven 25 Nov - 22:21

Rose-Hélène semblait surprise de la vision qu'offrait à présent Valerian de lui-même. Surprise, mais nullement répugnée comme le Vampire l'avait craint. Après tout, lui avait eu beaucoup de mal a accepter cette part féminine qui avait toujours existé en son coeur. Il avait du mal à comprendre qu'on puisse ne pas la rejeter...A dire vrai, il en avait même pris l'habitude. Entre sa nature vampirique et sa...déviance, c'était ainsi qu'il la nommait, il ne possédait aucun atout pour plaire à qui que ce soit, à ses yeux. Si ce n'était son charme, qui attirait ses proies tels des papillons fascinés par une lumière traître...
Il fut extrêmement soulagé lorsque Rose accepta son invitation. La peur l'avait brièvement saisi devant le silence de la demoiselle. Et si, malgré cette absence apparent de dégoût, elle avait tout de même décidé de s'éloigner de lui ? Bien que, résigné, il n'y aurait pas accordé une très grande importance, Valerian se serait tout de même attristé de cela.
Avec un plaisir certain, le Vampire suivit la jeune femme à l'intérieur des Trois Balais. A dire vrai, il n'y était encore jamais allé, bien que cela soit tout près. Jusqu'ici, il n'y avait guère vu d'intérêt. Il avait délaissé toute nourriture typiquement humaine depuis bien longtemps, y compris leurs boissons, et il était parfaitement conscient que les bars n'étaient pas faits pour accueillir de simples "squatteurs" dans son genre, aussi beaux et agréables à regarder puissent-ils être.
C'est pour ces raisons que Valerian fut totalement pris au dépourvu lorsqu'un serveur vint prendre leur commande. Que prendre ? Il avait quasiment tout oublié de ce que pouvait boire un humain ! Il savait que les clients de la Tête de Sanglier adoraient l'alcool, mais ces simples relents suffisaient à l'écoeurer.
Rose commanda un café au lait. Valerian en fit de même, d'une voix bégayante et précipitée. Il se sentait tout drôle...Comme s'il revenait à une lointaine époque, où il n'était qu'un petit nobliau parmi d'autres...
Lorsque le serveur revint déposer leur commande, Valerian hésita un long moment avant de finalement se décider à boire. Et il fut déçu. Extrêmement déçu. Cette nourriture humaine...Son palais vampirique ne parvenait pas à l'apprécier. Pourtant, à regarder Rose, cela semblait délicieux. Mais lui...Cela le laissait indifférent. Un liquide chaud, sans goût, qui s'écoulait le long de sa gorge...Il aurait pu commander de l'eau, c'aurait été exactement la même chose. Sans parvenir à s'expliquer pourquoi, Valerian se sentait triste. Comme s'il s'était attendu à une explosion de sensations à la dégustation de ce mets humain. Le retour à la réalité était dur...


"Alors, êtes-vous installé à Pré-au-Lard depuis longtemps ? Honnêtement, comment faites-vous pour supporter tous ces étudiants ? Je crois que je n'en serais pas capable."

Valerian rit doucement à sa remarque. Cette charmante demoiselle semblait avoir quelques difficultés quant à la jeunesse d'aujourd'hui...Lui, pour sa part...

"Je suis venu ici, il y a bientôt un an. L'endroit est sympathique et animé. Il y a beaucoup de vie et d'agitation, j'apprécie cela."

Et c'était vrai. Bien qu'heureux auprès de son maître Lloyd et du reste du harem vampirique, Valerian ne pouvait s'empêcher d'être particulièrement réjoui de se mêler à cette population humaine qui grouillait à Pré-Au-Lard. Les moeurs étaient différentes, volontiers plus festives, bien que moins libérées. En tout cas, elles étaient bien plus libérées qu'à sa propre époque...Une grimace se dessina sur son visage à cette pensée.

"Quant aux étudiants...Disons que j'ai déjà reçu quelques propositions peu subtiles. De la gente féminine et masculine. C'est extrêmement...déroutant."

Valerian eut un nouveau rire, s'efforçant toutefois de ne pas lâcher trop la bride à ses émotions. Il craignait que, dans un éclat trop prononcé, ses canines de vampire ne soient trop visibles pour sa charmante connaissance...

"Vous devez sûrement être concernée par ce petit...problème, Rose. Ces jeunes n'ont pas le cerveau entièrement développé, mais ils ont l'oeil. A moins que quelqu'un n'ait déjà passé bague à votre doigt ?"

Valerian avait ajouté cette dernière phrase pour s'assurer qu'elle ne pense pas qu'il cherchait à la draguer. Ce n'était nullement dans son intention. Il avait mis fin à une éphémère relation une semaine plus tôt et il ne se sentait pas encore prêt à recommencer...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15839-valerian-malkine-fiche http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15845-liens-de-valerian
Rose-Hélène Genêt
I've got a pocket full of sunshine

avatar

☞ Copyright : Bazzart/Tumblr
☞ Dispo pour rp : Pas pour le moment

Féminin Age : 31
Messages : 302
Date d'inscription : 30/10/2011
Gallions : 162

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Louise A. Sebold

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Mar 20 Déc - 11:48

Je baissais les yeux vers ma tasse de café. La gente masculine ... Elle m'avait causé bien des troubles ces derniers temps. Enfin même à l'instant puisque je sortais d'un rendez-vous pour le moins mouvementé avec un parfait crétin. Mais je n'allais peut-être pas l'embêter avec mes déboires amoureux. Quoique ... puisqu'il posait la question.

Eh bien, non personne ne m'a passé la bague au doigt pour l'instant. Et je dois vous avouer que toutes mes expériences se sont pour l'instant soldées à un misérable échec.

Je me redressais pour lui sourire. C'est vrai, ma vie sentimentale était pitoyable. J'avais pourtant tenté toute sorte de relations mais toutes s'étaient soldés par un misérable échec. A vrai dire, j'étais moi-même fautive. Je ne leur laissais aucune chance. Mais ça, j'avais du mal à l'admettre et reporter la faute sur eux était tellement plus simple. Il faut dire que je me trouvais pathétique. A 25 ans, toujours amoureuse de son amour d'enfance, 7 ans après qu'il ait rompu avec vous ... Il fallait vraiment être maso pour ne pas vouloir arranger la situation.

J'étais totalement perdue dans mes pensées, touillant rapidement ma cuiller dans le café au lait. Le pub se vidait peu à peu et les éclats de rire s'éteignaient eux aussi progressivement. Soudain, la porte s'ouvrit violemment, faisant assez de bruit pour susciter mon intérêt et me faire me retourner dans cette direction. C'est pas vrai ! Voilà que l'autre abruti faisait son coming-back. Je grimaçais avant de refaire face à Valerian. J'attrapais le menu qui trainait sur la table et me cachais derrière, chuchotant à présent.

C'est l'homme avec qui j'avais rendez-vous, je veux pas qu'il me ...

Mais je ne pus finir ma phrase qu'on arracha le menu de mes mains. Je levais un regard étonné vers la personne qui avait fait ça et tentais d'afficher un espèce de sourire. Je sifflais entre mes dents quelques mots à Valerian.

Tiens le voilà ! Chouette !

L'homme me regarda un moment. Apparemment il avait bu et malheureusement ne m'avait pas oublié. Il me poussa, me forçant à me décaler sur la banquette puis s'assit en passant un bras autour de mes épaules. Je lui adressais un regard de dégoût avant d'en lancer un franchement désespéré à Valerian.

Vous devriez rentrés maintenant.

Naaan nan nan ! Toi t'es avec Moua ! J'te ramène !

Mais c'est qu'il insistait en plus ce sale type. Les conversations s'étaient stoppées maintenant qu'il avait haussé la voix et j'avais beau essayé de le pousser et de retirer son bras, il s'accrochait, pire que de la mauvaise herbe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15674-rose-helene-genet-a-vo http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15700-mes-amis-mes-amours-mes-emmerdes-rose-helene-genet
Valerian Malkine
Désolé, je ne brille pas au soleil
avatar

☞ Dispo pour rp : Yep, entièrement dispo ^^

Féminin Age : 24
Messages : 46
Date d'inscription : 11/11/2011
Gallions : 28

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Lerena Skynear

MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   Sam 24 Déc - 13:44

Valerian fut sincèrement étonné quand Rose-Hélène lui avoua que ses tentatives amoureuses s'étaient avérées être un échec complet. De la part d'une demoiselle aussi belle et sympathique, cela ne lui semblait pas envisageable. Quoique...Les hommes de ce siècle lui semblaient étranges. Leurs moeurs, leurs façons d'aborder une personne qui leur plaisait...
Tout cela était bien loin de son propre temps et de ses manières. Par exemple, si une femme l'avait rejeté, ce qui était tout de même arrivé quelques fois au beau vampire, jamais Valerian n'aurait envisagé de la poursuivre et de la harceler alors qu'il était évident qu'elle ne désirait pas sa présence.
C'était exactement ce qu'avait fait l'homme avec qui Rose avait rendez-vous et qui s'était maintenant installé à leurs côtés, sans gêne aucune.
Valerian haussa un sourcil devant l'attitude avinée de l'homme. Il était complètement ivre. Et le vampire savait parfaitement que cela ne le rendait que plus dangereux. Ce fut à l'instant où il saisit le bras de Rose-Hélène que Valerian sut qu'il ne pouvait rester ainsi sans intervenir.
Il se leva d'un bond, força l'homme à lâcher Rose en usant de sa force vampirique et le traîna dehors, sans que ce dernier ne puisse rien faire. Jusqu'ici, Valerian s'était montré calme et avait fait preuve de maîtrise de soi en refusant d'user de ses capacités. Mais là...
S'il y avait bien une chose qu'il ne pouvait pas supporter, c'était qu'on violente une femme. C'était lâche, stupide et terriblement cruel. C'était s'attaquer à ce qui ne pouvait se défendre.
Quoique...Rose avait tout de même une certaine force. Mais...Il ne pouvait pas la laisser se battre, une nouvelle fois. Pas maintenant qu'elle savait qu'il était un homme.
Valerian avait terminé de le traîner dehors et le plaqua contre un mur, dans une ruelle sombre. La colère qui s'était emparé de lui l'empêchait de manifester un quelconque discernement. La soif, pourtant satisfaite largement, revint, aiguisée par les sentiments forts qui traversaient son âme.


"Eh la gonzesse ! Tu m'lâches !"

Valerian ricana. Puis il sourit, laissant ressortir ses canines au clair de lune. Il vit très clairement l'homme déglutir et la peur habiter ses yeux. Il planta ses canines dans le cou de l'importuné, sans pour autant aspirer. Il réussit à se retirer sans avoir bu une seule goutte, malgré l'envie qui montait.

"Une simple sommation. Tu vas te contenter de partir et de garder ça pour toi. Tu t'approches une nouvelle fois d'elle et je serais là pour satisfaire ma soif. Je connais ton visage et ne l'oublierais pas de sitôt. Fais-en de même."

L'homme hocha la tête en gémissant et finit par s'en aller, courant d'une démarche hésitante.
Valerian s'appuya contre un mur, reprenant son souffle. Cinq petites minutes...Juste attendre cinq petites minutes...S'il revenait, dans cet état-là...Pourrait-il seulement lutter contre sa soif ?
Mais Rose...Elle devait l'attendre...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15839-valerian-malkine-fiche http://www.deathly-hallows-rpg.com/t15845-liens-de-valerian
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Car l'amitié peut se fonder sur bien des bases...(Pv Rose-Hélène)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϞϞ RPG : Le Monde Magique de Harry Potter ϞϞ :: ϞϞ Pré-au-Lard ϞϞ :: La Tête de Sanglier-
Sauter vers: