Une histoire, un personnage, un lecteur!
    Cher visiteur,

    Tu viens de pénétrer dans une zone de quarantaine!! Tout le monde peut entrer, mais sortir d'ici est impossible. Ainsi, tu n'as plus d'autre choix que de t'inscrire mais attention !! Les membres de ce forum sont fou, psychopathe et complètement atteint de la cervelle, fan de ship, bizarre... Le staff de ce forum aime le sang, les morts et le sadisme... Cher visiteur, si tu es un minimum drôle et déluré, alors les personnes composant Deathly Hallows sont tes amis!!

    De toute façon tu n'as plus le choix, tu es contaminé, tu es perdu... Tu vas bientôt devenir toi aussi un ADC (Atteint De la Cervelle) et ça ne se guérit pas alors n'attend plus, et inscris-toi."


    On est pas obligé d'être fan d'Harry Potter pour s'inscrire sur ce forum. :-) Laissez nous notre chance, vous verrez qu'on est pas méchant. ̿ ̿̿'̿'̵͇̿̿з=(•̪●)=ε/̵͇̿̿/'̿'̿̿̿ ̿ ̿ ̿



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une histoire, un personnage, un lecteur!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natalia Ockman
◊ Plume à Papotte ◊
avatar

☞ Dispo pour rp : oui

Féminin Messages : 22
Date d'inscription : 24/06/2011
Gallions : 0

Qui suis je ?
☞ SPA : Aucun animal
☞ Doubles Comptes : Quels sont vos autres comptes ?

MessageSujet: Une histoire, un personnage, un lecteur!   Ven 24 Juin - 18:10

Je sais je suis nouvelle mais je me lance quand même si mon post pose problème je l'effacerais ^^
Donc ce que je propose je l'ai écrit il y a un mois environ c'est un projet que j'ai en tête depuis bien longtemps, je précise ce n'est qui schéma pour le moment mais je tiens a avoir vos avis. Ce n'est qu'un début bein sur il n'y a qu'ici que les deux premiers chapitres ^^ ( merci d'avance )

PROLOGUE


Cher amis si vous lisez ceci c'est que vous vous apprêtez à faire une grande découverte et qui plus est un dangereux voyage. Je ne peux pour le moment vous dire très précisément qui je suis mais vous le saurez bien assez tôt, tout ce que vous saurez c'est que je m'appelle Alice Wrath, que je suis d'origine Irlandaise par mon père, que j'ai des cheveux frisés roux et des yeux vert émeraudes, que j'aurais 15 ans dans deux jours et que je vis en Bretagne dans un village inconnu de la plupart des gens de la région.Mon histoire n'était pas banale avant mais aujourd'hui vous saurez tout, vous ressentirez tout, vous verrez tout, car mon histoire désormais est la votre.

CHAPITRE 1: drôle d'anniversaire

Aujourd'hui est un grand jour, 23 avril c'est mon anniversaire je me lève comme tout les jours pour me
préparer à aller au lycée encore dans mon rêve je marche sans but précis, après une bonne douche je prend un
café au lait avec 4 sucres comme toujours, ce qui énerve maman qui me répète toujours en me voyant mettre autant
de sucre " un peu de café avec ton sucre ? " cela m'énerve tant comme si elle pouvait savoir ce dont j'avais besoin,
je la déteste elle n'est pas la mieux placer pour me faire ce genre de remarque, moi je ne dis rien sur le nombre d'homme
qu'elle ramène à la maison. Quoi qu'il en soit elle était partit très tôt ce matin pour son travail, elle est médecin
et un client l'avait appelé en urgence. Mon père étant mort depuis quelques années déjà j'étais seule. Un petit mot sur la porte
de sa part me surpris alors que je sortais: " Joyeux anniversaire mon ange maman " je murmurais un léger " ouai merci "
une fois à l'air libre je respirais un bon coup je ressentais que cette journée allait être spéciale. Soudain une voix me ramena
sur Terre: " Ali ! " c'était Megane en voiture avec sa mère; elle sortit de sa voiture pour me serrer dans ses bras " Bon anniversaire
- Merci Meg tu peux me lâcher ? - Oui désolé tu déteste les câlins " Non non en fait j'adore ça c'est juste pour ... je ne sais pas trop
en fait pourquoi je dis cela à tout le monde. Là n'est pas la question. " Viens on te dépose si tu veux ? - je veux bien ! " J'avance de
la voiture rouge pas très discrète en ouvrant la portière un petit " Bonjour Madame Panclef - Bonjour Alice joyeux anniversaire,
ta mère m'a laissé ceci pour toi " Elle me tendit un paquet noir et rose que je pris en la remerciant, au début la couleur me choqua
maman sait que je ne supporte pas le rose, mais Meg me pressa d'ouvrir, après avoir bien abimer le papier cadeau Megane laissa
s'échapper un " Oh ! " d'admiration une jolie boite protégeait un collier représentant un lion entouré d'une flamme, il était
si beau que je le mis sur le champs en demandant à Madame Panclef de remercier ma mère de ma part car elles
travaillent ensemble. Au lycée Meg à mes cotés tous le monde me regardaient ce que je ne supporte pas devant la salle
de classe je vis Henri arriver et alors que je disais à Megane qu'il allait faire une remarque je n'avait pas fini ma phrase
que le coq commençait son baratin: " Alice ... " murmura t'il certes je n'avais pas compris la fin mais ce n'était surement
pas un compliment, je baisse la tête en souriant je m'approche de lui en lui répondant: " Tu sais si tu veux attirer des
personnes afin de te sentir un minimum aimé il faut recommencer le chantier de A à Z " Puis je retourne vers Meg pendant
que lui se fait railler par les autres. En cours d'histoire Meg comme toujours ne dit pas un mot et travail dur, ce qui n'est
pas si facile pour moi j'ai beau me concentrer je ne tiens pas et finis dans les nuages, mais aujourd'hui quelque chose
me retint sur Terre, Henri même quatre rangées devant nous il continu à nous embêter. " A croire que ma réponse du
couloir ne lui à pas suffit " murmurais-je à Megane qui ne m'écoutais qu'a moitier. Au fil des minutes il continuait de
se moquer et au fil des minutes je m'énervais, la goutte d'eau fut qu'il s'en prit à Meg. Je me suis levée et je me suis
approcher de lui sans regarder le professeur qui à son bureau me regarda étonné: " Euh miss Wrath ? ". Henri se retourna,
je le fusillais du regard il se lève et alors que le professeur comprend ce qui se passe il sourit en voyant quelques filles
le regarder en gloussant. " Que t'arrive t'il Wrath je te manque ? - Je ne crois pas non dis moi kent comment ose tu
insulter Meg mise a part le fait que tu sois jaloux de son incroyable intelligence ? - Je ne suis pas jaloux de cette pouf
" Je me retourne vers Megane qui me supplie du regard de m'arrêter et de revenir m'assoir tout en m'excusant au professeur.
" C'est bien ce que je me disais tel mère tel fille toutes des salopes ". Je me retourne lui mettant mon poing droit
sur son nez énervée que lui cris alors que certains élèves me retiennent " C'est qui le salop maintenant ? " Bien entendu
j'ai étais renvoyée du cour. Alors que le cour suivant ce passé en silence lors d'un contrôle quelqu'un frappa à la porte:
" Excusez moi, Alice Wrath ? - oui ? - Venez ! " Je me lève range mes affaires dans mon sac et rends ma fiche au professeur,
je regarde Meg qui me lance un regard du genre " je peux pas t'aider je travailles mais bonne chance !" et je sors.
Dans les couloirs je me poses des questions mais ne dis rien, soudain l'adulte s'arrête dans un coin sombre;
" Qu'est ce qui ce passe ? " Et une douleur horrible me surpris dans la tête je me sens m'écrouler à terre j'entends
deux hommes marmonner quelques mots puis le noir. Je me réveille dans une chambre blanche, je me lève et
examine les lieux. " C'est bon je suis morte " dis-je à voix haute. Une voix féminine me surpris et en me retournant
je trébucha et tomba, " N'es crainte " me souffla t'elle, c'était une jeune adulte je dirais la vingtaine tout au plus
elle est rousse avec de belles boucles bien formées, les yeux vert émeraudes comme une véritable irlandaise.
Je me relève toujours en silence sans la lâcher des yeux puis je prononça froidement: " Où suis-je ? Qui es-te vous ?
Que me voulez-vous ? " Elle me coupa et m'expliqua " Doucement jeune fille venez je vous explique en route "
Elle se retourna vers la sortie l'ouvrit et me fit signe de passer, je m'exécuta toujours méfiante en cette femme
que je ne connaissais pas. Le couloir est gris, noir, remplit de tuyaux rien à voir avec la chambre, à mes cotés, la jeune
rouquine commence à répondre à mes questions tout en me dirigeant parmi le labyrinthe de couloirs où quelques personnes
passe de temps en temps. " Tu es dans un centre militaire-médical gardé secret par le gouvernement. Je suis le
docteur Delman et je ne te veux aucun mal - Comment vous croire ? - Je ne sais pas tout dépend de toi " Elle ouvre
deux grandes portes de verres et nous voila dans une grande salle pleine d'ordinateurs, de militaires et de bruits en
tout genres, Nous traversons la salle pour rejoindre un bureau. Le docteur frappe à la porte et l'entrouvre:
" Monsieur Zilder ? l'enfant est avec moi - Oh très bien docteur entrez donc! " Elle ouvre complètement la porte
et me pousse devant elle. Dans l'immense bureau une grande table était au milieu de la pièce l'homme de l'autre bout de
la pièce s'avance vers moi. " Voici donc la première, es-te vous sûre que c'est bien elle ? - Oh oui monsieur elle a
répondu positif à tous nos test " répond le médecin au militaire c'est là que je comprend " Test ? positif ? Vous avez fait
des test dur moi ? comment pouvez vous ?" Énervé je prend le dossier où mon nom figurait et j'agite les documents et
sans m'en rendre compte le papier prend feu, l'alarme sonne des lumière rouge s'allume dans toutes les salles.
"Vous voyez ? " chuchota la rouquine à l'homme. Les gens s'empressent de venir voir, " Monsieur tous va bien ?
- Oui oui Henri merci " soudain j'intervins " Eh je reconnais cette voix " je m'approche du fameux Henri " Ne seriez
pas vous celui qui m'a assommé ? - Euh " Murmura til en lançant un regard désespéré à la fois au docteur Delman et
Monsieur Zilder qui m'expliqua " Alice c'est moi qui t'es fait chercher - Et en quel honneur ? - Docteur expliquez lui
" ordonna t'il d'une voix calme mais stricte, elle m'invite à m'assoir, Henri et Monsieur Zilder font de même,
" Alice, il y a très longtemps les dieux ont subit une guerre fatale et très difficile ils se disputaient et ce à cause
des sept péchés capitaux Athéna selon la mythologie grecque arrêta ce tourment en envoyant les sept péchés
sur Terre. Maintenant dans le monde il y a une personne qui doit supporter le poids d'un des sept péchés
et tu es l'une de ces personnes." Je restais muette me prenait t'on pour une folle ?
" Très drôle donc je résume, on m'assomme, on me manipule, on me mets avec des malades mentaux ? - Alice!
" cria Henri outré de ma phrase " Quoi ! Vous vous croyez supérieure à tous le monde ? Mais c'est pas avec vos
histoires pour enfants que vous m'aurais - Cela n'a rien avoir avec des histoires d'enfants " Monsieur Zilder croyait
donc en cela il reprit " Viens voir " Je le suis il ouvre un grand livre "Déjà dans le passé des hommes avaient recherchés comme
le grand Léonard avait fait des recherches dessus et au fil du temps des grand hommes étaient justement ces élus, par exemple Narcisse
pour l'orgueil " Je commençais à y croire au fil des pages des gens connus apparaissait " Tu es le chef de la troupe
Alice - Quels troupe ? Je n'est jamais dis que j'acceptais cela " Les trois adultes se regardaient en silence comme
si leur espoirs c'était éteins. " Tiens prend ce livre tu dormira ici cette nuit et nous en reparlerons demain " Je n'avais
pas le temps de répondre que le docteur Delman m'emmena dans la chambre blanche.


CHAPITRE 2: N°1 et N°2

Après une nuit a réfléchir sur ce que monsieur Zilder m'avais dit et a tourner les pages du livre, je me réveille après cinq
heures de sommeils seulement, je m'habille et sort de la chambre, je fus très étonnée que la porte ne soit pas fermée à clef.
Le livre à la main je parcours les couloirs de la veille, traverse la grande salle aux ordinateurs et frappe à la porte. Le docteur
était là tout comme Peter et monsieur Zilder, " Alice ?" s'étonna l'homme toujours en costume bleu marine; " Oui ... je ...
je vous rends le livre " je pose le bouquin sur la table toujours aussi immense, Zilder s'approche " Qu'en penses tu ? - C'est
étonnant, comment pouvais vous savoir tout ça ? Et pour quelle raison réunissez vous ces gens ? - Nous le savons c'est tout.
Quant à la raison c'est lui " me dit il en me tendant une photographie, un homme y apparaissait il est maintenu pas deux policiers.
" Un prisonnier ? - Cantor - Qui est ce ? " Henri s'approche à son tour, " Un homme effroyable il était en cellule spécial mais il
a réussi à s'enfuir et vous êtes les seuls à pouvoir le battre - Comment à t'il était enfermé ? - Par la génération
précédant des péchés."Après un léger silence de réflexion pour certains ou d'espoir pour d'autre je reprends
la parole: " Qu'est ce qu'il a de spécial ? il est comme moi ? - Non du tout il est l'ombre du mal" répond le docteur " Mais pas
le mal lui même ? - Exact - Donc si imaginons j'accepte et que j'arrive à maitriser ce que j'ai fais hier je peux le battre ? - Pas toute seule"
Monsieur Zilder sourit il relève la tête; " Comme je te l'ai dis vous êtes un groupe et tu es N°1 - N°1? " m'étonnais je " Oui et nous sommes
à la recherche des autres, tu est des nôtres ? - Pourquoi pas j'aimerais beaucoup maitriser ce pouvoir ". Soudain quelqu'un
frappa à la porte et sans même attendre l'autorisation entre en hurlant tout essoufflé: " N°2!!!!! on la trouvé, il arrive " monsieur Zilder
sourit encore plus, le docteur va aider l'homme maintenant assis quant à Henri il m'emmène dehors. " Où va t'on ? " lui demandais je
" Je vais t'entrainer il le faut tu est N°1 le chef et tu te dois de tout savoir " excitée à l'idée de tout apprendre je suis le jeune homme
dans les couloirs toujours aussi ressemblant les uns des autres. Après quelques minutes de marche il tape un code sur un mur
une porte blindée s'ouvre, c'est une salle ronde qui se présente à moi. Il s'avance au milieu un ordinateur tactile
apparait après quelques manipulations il m'invite à venir, je m'exécute. Après quelques heures je maitrise l'épée à deux mains;
une main des deux cotés; l'arc; le feu ainsi que ma métamorphose en lionne. Henri dit que l'ancien péchés de la colère
avait la possibilité d'appeler un phénix et que si je suis très puissante je peux me transformer en dragonne, mais il me dit
de ne pas trop être pressée pour cette dernière métamorphose, c'est l'Exendi le plus puissant chaque péché à le sien
mais il faut être exceptionnel, le dernier maitre de colère sachant se transformer en dragon date de 528 après Jesus Christ.
Après ce cour d'histoire le bipeur de Peter sonne il me fait sortir en vitesse et nous nous dirigeons vers le bureau de Zilder
dans une course effrénée. Je l'aime bien ce Henri il est un très bon professeur, il a de l'humour et il court vite. Je rigole
sans m'arrêter de courir la salle des ordinateur d'habitude si calme est perturbée par un rire fort qui est le miens. Je m'arrête
et je souffle contre le mur, Henri était arrivé avant il me sourit et pousse la porte. " Monsieur vous m'avez appelé ? - Oui N°1 ? "
Assise à table la tête entre les mains je souffle lentement pour calmer ma respiration si rapide, le docteur s'approche de moi mais
à peine eut elle le temps de me toucher me revoilà debout, " Bien! que ce passe t'il ? - En forme N°1 ? - Ouep " Il me sourit ravie
de me voir prendre mes aises dans ces lieux et se retourne vers un jeune homme de mon age, il s'approche pas du tout rassuré.
"C'est N°2 ? quel péchés ? - Oui l'avarise" me répond Zilder, je m'approche de lui et lui tend la main, " Alice Wrath enchanté "
Il sert la main hésitant à répondre puis il se lance " Peter De France " je souris, " Hey bien N°1 cela fait deux heures que le
docteur Delman essaie de le faire parler " Je rigole " En faisant quoi des piqures ? " Henri me fusille du regard mais Peter
sourit, je suis fière. " Vous pouvez retourner pour vous entrainer avec Peter si vous voulez - Henri ? " je veux qu'il vienne
c'est un si bon prof et un très bon ami car je le considère comme ça.Dans les couloirs Peter à les yeux partout comme moi
hier, et je souris en pensant que cela ne fait qu'un jour que je suis là et que je suis importante. " Viens !" dans la salle B699
ou la salle d'entrainement les armes sont rangées alors que tout à l'heure Henri et moi avions tout laissé en plan. Henri reprend
son rôle de précepteur, " En place Peter sait tu te battre ? - Je sais bluffer au poker et me battre avec un baton et a main nues"
Sa réponse longue et détaillé étonne Henri qui se doute que c'est moi qui doit le mettre à l'aise. " Très bien Alice je t'envoie Blubee,
une bêtes de la serre je m'occupe d'entrainer Peter avec ses pouvoirs " je lui répond d'un signe de la tête même si la partie bêtes
de la serre ne me plait pas. Il actionne une molette et une porte métallique s'ouvre armée d'un arc et d'une épée je me prépare
à voir le monstre, C'est une plante géante mais vivante, la bouche grande ouverte je ne bouge pas, la plante elle s'approche
en agitant ses feuilles et hurlant. Peter de son cotés fait apparaitre des diamants aussi pointus que des couteaux et de l'or en fusion,
Henri me lance de temps en temps des regards et des conseils. Moi je roule, je saute, je frappe et je me fatigue soudain elle me bouscule
et je vole contre le mur, me cogne et tombe au sol, j'ouvre les yeux et vois une bouche géante au dessus de moi Peter me vois
sans armes et désobéi à Henri et accourt m'aider, " FERME LES YEUX! " cri t'il, je m'exécute et un soleil apparait il est si puissant que dans
le noir de mes yeux je le vois. La lumière disparait sous le cri de la plante qui recule vers sa cage, " C'est bon tu peux ouvrir les yeux"
Il me tend la main, il est à l'aise et n'est pas le même jeune homme que celui du bureau, "Merci ..... beaucoup " il me sourit je fais de même.
Un applaudissement vient rompre le silence, c'est Henri il s'approche Peter s'excuse, " Je suis vraiment désolé je .....
- Tu ma désobéi et c'est très bien - Ah bon ? " Tout les deux aussi étonnés l'un que l'autre, le professeur s'explique,
" L'esprit d'équipe, Alice aurait put mourir mais tu la aidé plutôt que de rester là avec moi et c'est ce qu'il vous faut, un esprit
d'équipe à sept vous ne devez faire qu'un " silencieux nous écoutons " Allé filez! " Sans faire attendre nous sortons dans les couloirs nous
marchons, nous rigolons, devant la porte de ma chambre je m'arrête; " Voila je suis ici - je suis juste à coté " il
me fait signe au revoir alors que je rentre je m'arrête brusquement " Peter ! - Oui ? - Encore merci - Je t'en prie "
Revenir en haut Aller en bas
 
Une histoire, un personnage, un lecteur!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ϞϞ Les Dessous de DH ! Par la Barbe de Merlin ! ϞϞ :: ♥ Ecrivains en Herbe ♥ :: Autres thèmes-
Sauter vers: